Correspondance de Voltaire/1766/Lettre 6406

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Correspondance : année 1766
Garnier (Œuvres complètes de Voltaire, tome 44p. 340-341).

6406. — À M. DAMILAVILLE.
Aux eaux de Rolle, 14 juillet.

Je suis toujours aux eaux, et assez malade, mon cher ami. J’ai mal daté ma dernière, qui pourtant ne partira qu’avec ce billet-ci. Je vous supplie de faire rendre cet autre billet à Lacombe. Mes amis savent sans doute que je suis aux eaux ; mais je recevrai exactement toutes les lettres qu’on m’écrira à Genève.

Voici ce qu’on m’écrit sur Jean-Jacques :

« J’ai vu les lettres de M. Hume. Il mande que Rousseau est le scélérat le plus atroce, le plus noir qui ait jamais déshonoré la nature humaine ; qu’on lui avait bien dit qu’il avait tort de se charger de lui, mais qu’il avait cédé aux instances de ses protecteurs ; qu’il avait mis le scorpion dans son sein, et qu’il en avait été piqué ; que le procès, avec cet homme affreux, allait être imprimé en anglais ; qu’il priait qu’on le traduisît en français, et qu’on vous en envoyât un exemplaire. »