éléments Wikidata

Livre:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome44.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome44.djvu
TitreCorrespondance, XII (1765-1766)
VolumeŒuvres complètes de Voltaire, tome 44
AuteurVoltaire Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionGarnier
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

Études : 1 • Théâtre : 2, 3, 4, 5, 6, 7 • Poésies : 8, 9, 10 • Histoire : 11, 12, 13, 14, 15, 16 • Dict. phil. : 17, 18, 19, 20 • Romans : 21 • Mélanges : 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32 • Correspondance : 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50 • Table générale et analytique : 51, 52

Pages

- - - - - - np np np np 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm Tdm - - - - - - -

TABLE

DES MATIÈRES CONTENUES DANS LE DOUZIÈME VOLUME

DE LA CORRESPONDANCE.



LETTRES

1765

6041. 
Le marquis d’Argence de Dirac 5 juin 1765. — « M. le marquis de Charas est aussi aimable. » 
 C. et F.
6042. 
Damilaville 5 juin. — « J’ai reçu votre lettre du 29 de mai. » 
 B.
6043. 
Damilaville Genève, 7 juin. — « Je ne sais, mon digne et vertueux ami. » 
 B.
6044. 
Le marquis de Villette 7 juin. — « Vous êtes encore plus aimable. » 
 B.
6045. 
Le marquis d’Argence de Dirac 15 juin. — « Heureusement, le gouverneur de Pierre-Encise. » 
 B.
6046. 
Mlle Clairon 21 juin. — « Il y a des gens qui sont aussi curieux de voir. » 
 B.
6047. 
Damilaville Genève, 22 juin. — « J’ai reçu votre lettre par le docteur Tronchin. » 
 B.
6048. 
D’Alembert 24 juin. — « Je suis plus indigne que vous. » 
 B.
6049. 
Du cardinal de Bernis 24 juin. — « Je ne voulais vous répondre. » 
 B.
6050. 
Le comte d’Argental 25 juin. — « J’attends les roués. » 
 C. et F.
6051. 
Chabanon 25 juin. — « Les gens de lettres doivent s’aimer. » 
 B.
6052. 
Helvétius 26 juin. — « Je vous ai toujours dans la tête. » 
 B.
6053. 
Colini Ferney, 29 juin. — « Ah ! mon ami, que je voudrais voir opérer le miracle. » 
 B.
6054. 
De d’Alembert 30 juin. — « Vous êtes bien bon » 
 B.
6055. 
Le marquis de Villette Juin. — « Je crois vous avoir déjà dit. » 
 B.
6056. 
De Catherine II, impératrice de Russie — « L’impératrice de Russie est très-obligée. » 
 B.
6057. 
Damilaville Genève, 3 juillet 1765. — « J’ai reçu votre lettre du 26 juin. » 
 B.
6058. 
Le comte d’Argental Ferney, 6 juillet. — « Voici ce qui est advenu. » 
 B.
6059. 
De Catherine II, impératrice de Russie — « Les deux dissertations adressées à la Société économique de Pétersbourg. » 
 Doc. russes.
6060. 
D’Alembert 8 juillet. — « Votre lettre m’a pénétré le cœur. » 
 B.
6061. 
Le marquis de Villette 8 juillet. — « Le vieux malade de Ferney présente. » 
 B.
6062. 
Le comte d’Argental 10 juillet. — « Je dépêche à mes anges le dernier mot. » 
 B.
6063. 
Damilaville Genève, 12 juillet. — « Je ne vous écris qu’un mot. » 
 C. et F.
6064. 
Thieriot 12 juillet. — « Mon cher et ancien ami, vous êtes en amitié. » 
 B.
6065. 
Mlle Clairon Délices, 12 juillet. — « Il n’y a que le plaisir de vous voir. » 
 B.
6066. 
Le comte d’Argental 15 juillet. — « Le présent paquet contient deux choses. » 
 B.
6067. 
Le marquis d’Argence de Dirac 10 juillet. — « Je me hâte de répondre. » 
 B.
6068. 
De d’Alembert 16 juillet. — « Mon cher et illustre maître, je reçois à l’instant. » 
 B.
6069. 
Du marquis d’Argence de Dirac à M. *** 20 juillet. — « J’ai lu dans une feuille. » 
 B.
6070. 
Le comte d’Argental 23… — « Je me jette plus que jamais. » 
 C. et F.
6071. 
Catherine II, impératrice de Russie 24 juillet, près de Genève. — « Je n’ai pas manqué de chercher le neveu de l’abbé Bazin. » 
 Doc. russes.
6072. 
Thieriot 28 juillet. — « C’est pour vous dire qu’un inconnu. » 
 B. et F.
6073. 
Damilaville 28 juillet. — « Si cette lettre vous trouve encore à Paris. » 
 C. et F.
6074. 
Le comte d’Argental 28 juillet. — « Nous avons été confondus. » 
 B.
6075. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 29 juillet. — « C’est une grande consolation. » 
 B.
6076. 
Le duc de Richelieu 30 juillet. — « Il n’est pas juste, monseigneur. » 
 B.
6077. 
Beaumont-Jacob, banquier à Genève Ferney, 3 auguste 1765. — « J’ai des lettres de change. » 
 C. et F.
6078. 
Colini Ferney, 4 auguste. — « Je vous présente un des enfants. » 
 B.
6079. 
D’Alembert Ferney, 5 auguste, car je ne puis souffrir août. — « Si la cause que je soupçonnais. » 
 B.
6080. 
Le marquis de Villette 5 auguste (car je n’aime pas mieux août que cul-de sac : cela est trop welche). — « Les inflammations de poitrine. » 
 B.
6081. 
Le comte d’Argental 12 auguste. — « J’avais pressenti combien vos deux belles âmes. » 
 B.
6082. 
De d’Alembert 13 auguste. — « J’ai pensé aller demander ma pension. » 
 B.
6083. 
Élie de Beaumont 13 auguste. « — J’apprends la justice qu’on a rendue. » 
 B. et F.
6084. 
Tronchin, de Lyon Ferney, 14 auguste. — « J’ai reçu le dernier appoint. » 
 B et F.
6085. 
M. Dupont 16 auguste. — « J’ai langui longtemps. » 
 B.
6086. 
Beaumont-Jabob Ferney, 20 auguste. — « J’ai l’honneur de vous envoyer. » 
 C. et F.
6087. 
Beaumont-Jacob Ferney, 21 auguste. — « Je suis très-sensible à vos bontés. » 
 C. et F.
6088. 
Le comte d’Argental 22 auguste — « Il faut d’abord rendre compte à mes anges » 
 B.
6089. 
De Catherine II, impératrice de Russie 11-22 août. — « Puisque, Dieu merci, le neveu de l’abbé Bazin. » 
 Doc. Russes.
6090. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 22 auguste. — « Sentez combien je suis à plaindre. » 
 C. et F.
6091. 
Le duc de Richelieu Genève, 23 auguste. — « Voilà mes fluxions sur les yeux. » 
 B.
6092. 
La duchesse de Saxe-Gotha 23 auguste, à Ferney. — « Je me suis privé pendant une année entière. » 
 B. et F.
6093. 
Le marquis d’Argence de Dirac 24 auguste. — « La lettre que vous avez daigné écrire. » 
 B.
6094. 
Le comte d’Argental 26 auguste. — « Je viens encore de recevoir. » 
 C. et F.
6095. 
Lekain 26 auguste. — « M. Lekain sera servi comme il le désire. » 
 B.
6096. 
D’Alembert 28 auguste. — « Je m’intéresse pour le moins. » 
 B.
6097. 
Le duc de Richelieu Genève, 30 auguste. — « J’ai déjà eu l’honneur de mander. » 
 C. et F.
6098. 
Thieriot 30 auguste. — « Le séjour de Mlle Clairon. » 
 B.
6099. 
Le marquis d’Argence de Dirac 30 auguste. — « J’ai trop tardé à vous remercier. » 
 B.
6100. 
Mlle Clairon, à Marseille Ferney, 30 auguste, — « Je ne vous dirai pas à quel point » 
 B.
6101. 
Beaumont-Jacob Ferney, 31 auguste. — « J’ai été un peu malade. » 
 C. et F.
6102. 
Cideville Ferney, 31 auguste. — « J’ai pensé comme l’Académie de Rouen. » 
 B.
6103. 
Le marquis de Villette 1er septembre 1765. — « Il y a longtemps que je médite. » 
 B.
6104. 
Beaumont-Jacob Ferney, 3 septembre. — « Je prends la liberté. » 
 C. et F.
6105. 
Le comte d’Argental 4 septembre. — « Premièrement, mes divins anges sauront. » 
 B.
6106. 
Le comte d’Autrey 6 septembre. — « Ce n’est donc plus le temps. » 
 B.
6107. 
Le comte d’Argental 9 septembre. — « Notre résident Montpéroux vient de mourir. » 
 B.
6108. 
Mlle Clairon 16 septembre. — « Mes yeux ne sont pas si heureux. » 
 B.
6109. 
Le duc de Richelieu Genève 16 septembre. — « Vous vous êtes donc mis. » 
 B.
6110. 
Le comte d’Argental 17 septembre. — « Je vois bien que je ne connaissais pas. » 
 B.
6111. 
Le président de Ruffey Ferney, 18 septembre. — « J’ai reçu de mon mieux vos deux conseillers. » 
 Th. F.
6112. 
D’Alembert 18 septembre. — « Vous avez donc enfin votre pension. » 
 B.
6113. 
Le comte d’Argental Septembre. « — Je crois à présent l’un de mes anges gardiens. » 
 C. et F.
6114. 
Le marquis d’Argence de Dirac 20 septembre. — « Vous ne faites que de bonnes actions. » 
 C. et F.
6115. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 20 septembre. — « Vous auriez bien dû venir passer. » 
 C. et F.
6116. 
Le comte d’Argental 21 septembre. — « Tout le monde croit que j’ai bien du crédit. » 
 B.
6117. 
Thomas 22 septembre. — « Je n’ai reçu qu’aujourd’hui. » 
 B.
6118. 
Le comte d’Argental 23 septembre. — « Or, mes anges, voila donc mon ami Fabry. » 
 B.
6119. 
Lekain 24 septembre. — « Mon cher grand acteur, vous voyez comme ce public. » 
 B. et F.
6120. 
Riquet de Bonrepos 24 septembre. — « Ayant écrit au juge des Sirven. » 
 C et F.
6121. 
Élie de Beaumont Ferney, 26 septembre. — « Vous entreprenez un ouvrage. » 
 B.
6122. 
Hennin Ferney, 29 septembre. — « Je suis outré de m’être défait des Délices. » 
 B.
6123. 
Catherine II, impératrice de Russie — « L’abeille est utile sans doute. » 
 B.
6124. 
Lekain — « Vous avez très-bien fait, mou cher Roscius. » 
 B.
6125. 
Le comte d’Argental 2 octobre 1766. — « À peine le petit prêtre a-t-il reçu. » 
 B.
6126. 
Thieriot 4 octobre. — « Je commence à être aussi paresseux. » 
 B.
6127. 
Le Clerc de Montmercy 4 octobre. — « Mon philosophe voyageur vous dira. » 
 C. et F.
6128. 
Colini 4 octobre. — « Je suppose toujours que milord Abingdon » 
 B.
6129. 
De d’Alembert 7 octobre. — « Vous avez donc cru. » 
 B.
6130. 
Le comte d’Argental 8 octobre. — « Mes anges sauront que j’ai reçu. » 
 B.
6131. 
De Hennin 9 octobre. — « Il faut que la Renommée. » 
 Corresp. inéd.
6132. 
Le comte d’Argental 11 octobre. — « J’ignore si l’un de mes anges est à Fontainebleau. » 
 B.
6133. 
Lekain Ferney, 11 octobre. — « Mon cher Roscius, je fais partir. » 
 B.
6134. 
Le marquis d’Argence de Dirac 12 octobre. — « Vraiment, je croyais vous avoir envoyé. » 
 B.
6135. 
Le docteur Tronchin — « Mon cher Esculape va donc nous quitter ? » 
 C. et F. (Suppl.)
6136. 
La marquise du Deffant 16 octobre. — « J’ai vu votre Écossais. » 
 B.
6137. 
D’Alembert 16 octobre. — « Mme de Florian, qui retourne à Paris. » 
 B.
6138. 
Damilaville 16 octobre. — « J’ai passé de beaux jours avec vous. » 
 B.
6139. 
La Harpe 19 octobre. — « J’avoue qu’il y a quelque chose de vrai. » 
 B.
6140. 
Le comte d’Argental 26 octobre. — « Je vous obéis toujours ponctuellement. » 
 B.
6141. 
De la marquise du Deffant 26 octobre. — « M. de Florian a pris la peine. » 
 Lesc.
6142. 
L’abbé de Voisenon Fernev, 28 octobre. — « J’avais un arbuste inutile. » 
 B.
6143. 
Le prince de Gallitzin Octobre. — « J’ai trop d’obligations à Sa Majesté impériale. » 
 B.
6144. 
Lekain Ferney, 1er novembre 1765. — « J’ai reçu votre lettre du 24 octobre. » 
 B.
6145. 
Le marquis de Florian Ferney, 1er novembre. — « Je suis très-fâché que vous soyez arrivé. » 
 B.
6146. 
M. de La Borde, premier valet de chambre du roi Ferney, 4 novembre. — « Savez-vous combien votre lettre. » 
 B.
6147. 
Damilaville 4 novembre. — « Je ne suis pas étonné. » 
 B.
6148. 
Mme de Florian 7 novembre. — « Voici un gros paquet. » 
 B.
6149. 
Mme de Florian Ferney, 8 novembre. — « Vous croiriez peut-être. » 
 B.
6150. 
D’Alembert Ferney, 9 novembre. — « Vous avez dû recevoir la lettre. » 
 B.
6151. 
De l’abbé de Voisenon — « Vos jolis vers à mon adresse. » 
 B.
6152. 
Chabanon Ferney, 13 novembre. — « Je fais passer ma réponse. » 
 B.
6153. 
Tronchin-Calendrin, conseiller d’État de la république de Genève. 13 novembre. — « Immédiatement après avoir lu. » 
 B.
6154. 
Le comte d’Argental 13 novembre. — « Le petit ex-jésuite est toujours très-docile. » 
 B.
6155. 
Damilaville 13 novembre. — « Plus je réfléchis sur la honteuse injustice. » 
 B.
6156. 
M. Dupont Ferney, 15 novembre. — « Mon cher Cicéron d’Alsace. » 
 B.
6157. 
Damilaville 19 novembre. — « Voici des guenilles qui ne sont pas miraculeuses. » 
 B.
6158. 
La marquise du Deffant Ferney, 20 novembre. — « Il faut que vous sachiez. » 
 B.
6159. 
Le duc de Praslin Ferney, 20 novembre au soir. — « En écrivant et en riant au. anges. » 
 B.
6160. 
De d’Alembert 22 novembre. — " On a enfin accordé. » 
 B.
6161. 
Damilaville 25 novembre. — « Votre mal de gorge et votre amaigrissement me déplaisent. » 
 B.
6162. 
Lekain 25 novembre. — « Je présume que M. Lekain. » 
 B.
6163. 
De Frédéric II, roi de Prusse 25 novembre. — « Cet Extrait du Dictionnaire de Bayle. » 
 Pr.
6164. 
Damilaville 27 novembre. — « Je ne manquai pas de faire chercher. » 
 B.
6165. 
Le comte d’Argental 27 novembre. — « Il y a deux choses à considérer. » 
 B.
6166. 
Le comte d’Argental 28 novembre. — « Je dois dire ou répéter. » 
 B.
6167. 
De Catherine II 17-28 novembre. — « Ma tête est aussi dure. » 
 B.
6168. 
Lekain Ferney, 29 novembre. — « J’ai reçu votre Adélaïde. » 
 B.
6169. 
Le comte d’Argental 29 novembre. — « Je commencerai par dire. » 
 B.
6170. 
La veuve Duchêne Ferney, 30 novembre. — « M. de Voltaire ayant lu la tragédie. » 
 B. et F.
6171. 
Cailhava Ferney, 30 novembre. — » Je ne puis trop vous remercier. » 
 B.
6172. 
Damilaville 30 novembre. — « J’ai lu Thrasybule. » 
 B.
6173. 
Christin fils, avocat à Saint-Claude 2 décembre 1765. — « Il est si juste de pendre un homme. » 
 B.
6174. 
Le comte d’Argental Ferney, 2 décembre. — « Je vous confirme que je me suis lassé. » 
 B.
6175. 
Damilaville 2 décembre. — « Je ne puis cette fois-ci. » 
 C. et F.
6176. 
Le marquis d’Argence de Dirac 4 décembre. — « Je vous crois actuellement. » 
 B.
6177. 
Saurin 4 décembre. — « Je soupçonne qu’il en est à peu près. » 
 B.
6178. 
Damilaville 4 décembre. — « Mon confrère Saurin m’a envoyé. » 
 B.
6179. 
Chabanon Ferney, 4 décembre. — « Voulez-vous savoir l’effet. » 
 B.
6180. 
Le marquis de Villevieille Ferney, 4 décembre. — « Mes maladies, qui me persécutent. » 
 B.
6181. 
Du P. Paulian 4 décembre. — « Il est bien flatteur pour moi. » 
 B.
6182. 
Lekain 7 décembre. — « Vous aurez sans doute le crédit. » 
 B.
6183. 
Le marquis d’Argence de Dirac 8 décembre. — « Béni soit Dieu, monsieur. » 
 B.
6184. 
Damilaville Ferney, 9 décembre. — « Ma lettre doit commencer d’une façon. » 
 B.
6185. 
Le marquis de Villette, sur un portrait de l’auteur qu’il avait fait graver Ferney, 11 décembre. — « J’ouvre une caisse. » 
 B.
6186. 
Le comte d’Argental 14 décembre. — « Vous n’allez point à Fontainebleau. » 
 B.
6187. 
Beaumont-Jacob Ferney, 14 décembre. — « J’ai l’honneur de vous renvoyer. » 
 C. et F.
6188. 
Favart Ferney, 14 décembre. — « Je croyais être guéri de la vanité. » 
 B.
6189. 
Beaumont-Jacob Ferney, 16 décembre. — « Je vous envoie le double de votre compte. » 
 C. et F.
6190. 
La duchesse de Saxe-Gotha Ferney, 17 décembre. — « Je ne saurais voir finir cette année. » 
 B. et F.
6191. 
Hennin Ferney, 17 décembre. — « Si je pouvais sortir. » 
 B.
6192. 
De Hennin 18 décembre. — « Je crois que la colombe. » 
 Corresp. inéd.
6193. 
Damilaville Genève, 20 décembre. — « J’obéis à vos ordres » 
 B.
6194. 
Le comte d’Argental 21 décembre. — « Mes anges de paix, j’ai remis à M. Hennin. » 
 B.
6195. 
Hennin Ferney, 21 décembre. — « J’écris à M. d’Argental. » 
 B.
6196. 
De Hennin 22 décembre. — « J’ai fait usage du mémoire. » 
 Corresp. inéd.
6197. 
Hennin Ferney, 22 décembre. — « Eh bien, je vous disais donc. » 
 B.
6198. 
Damilaville Ferney, 23 décembre. — « Connaissez-vous ce proverbe espagnol. » 
 B.
6199. 
De Hennin 25 décembre. — « Je vous avais promis. » 
 Corresp. inéd.
6200. 
Hennin Ferney, 27 décembre. — « Je suis très-persuadé. » 
 B.
6201. 
Thieriot 28 décembre. — « Vous allez donc être physiquement. » 
 B.
6202. 
Damilaville 28 décembre. — « Je me flatte que le triste événement. » 
 B.
6203. 
De la marquise du Deffant 28 décembre. — « La lettre que je vous envoie. » 
 Lesc.
6204. 
Du président Hénault 28 décembre. — « Je ne saurais me faire un mérite. » 
 Lesc.
6205. 
Beaumont-Jacob Ferney, 31 décembre. — « M. de La Borde, banquier du roi, me mande. » 
 C. et F.
6206. 
Tabareau — « Je fais mon compliment à la ville de Lyon. » 
 C. et F.
6207. 
M. ***, officier de marine — « Il est vrai que j’ai hasardé. » 
 B.
6208. 
Mme de Trévénegat — « Mme de Trévénegat s’est adressée à un malade. » 
 B.
6209. 
Mlle Clairon — « Il est vrai que la belle Oidfield. » 
 B.
6210. 
M. d’Albertas — « Monsieur le premier président des comptes, vous comptez mal. » 
 B.
6211. 
Le comte d’Argental — « Il y a plus d’un d’Éon. » 
 B.

1766

6212. 
Hennin 1er janvier 1766 — « Toute la masure de Ferney souhaite. » 
 B.
6213. 
Beaumont-Jacob Ferney, 2 janvier. — « Je crois vous fournir. » 
 C. et F.
6214. 
Le comte d’Argental Ferney, 3 janvier. — « Eh ! mon Dieu, mon ange tutélaire, pourquoi. » 
 B.
6215. 
Damilaville Ferney, 3 janvier. — « M. le duc de Choiseul m’a écrit. » 
 B.
6216. 
Le marquis de Villette Ferney, 4 janvier. — « C’est vous, mon cher enfant. » 
 B.
6217. 
Beaumont-Jacob Ferney, 4 janvier. — « M. de Voltaire ne doute pas que M. de Beaumont. » 
 C. et F.
6218. 
Damilaville 6 janvier — « Je prie instamment mon cher frère. » 
 B.
6219. 
La marquise de Florian 6 janvier. — « J’ai lu presque toute l’histoire. » 
 B.
6220. 
Damilaville 6 janvier. — « Vous m’avez recommandé de vous envoyer. » 
 B.
6221. 
Le comte d’Argental 6 janvier. — « J’ai réfléchi que quelque chanoine de Sainte-Geneviève. » 
 C. et F.
6222. 
Hennin Ferney, 7 janvier. — « S’il y a des tracasseries de prose. » 
 B.
6223. 
De Hennin 7 Janvier. — « Je savais bien bon gré. » 
 Corresp. inéd.
6224. 
De Frédéric II, roi de Prusse 8 janvier. — « Non, il n’est point de plus plaisant vieillard. » 
 Pr.
6225. 
G. Colpani Ferney, 10 janvier. — « Je ne puis vous exprimer. » 
 Inédite.
6226. 
L’abbé Cesarotti Ferney, 10 janvier. — « Je fus bien agréablement surpris » 
 B.
6227. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 10 janvier. — « Les hivers me sont toujours funestes. » 
 C. et F.
6228. 
Christin 10 janvier. — « Je vous demande bien pardon de répondre si tard. » 
 B.
6229. 
Le comte d’Argental 11 janvier. — « J’aurais pu faire une sottise. » 
 B.
6230. 
Chabanon Ferney, 13 janvier — « Plus vos lettres m’ont inspiré. » 
 B.
6231. 
Le comte d’Argental 13 janvier. — « Cet ordinaire-ci sera consacré. » 
 B.
6232. 
Damilaville 13 janvier. — « J’ai reçu vos deux lettres du 6 et du 9. » 
 B.
6233. 
De la marquise du Deffant 14 janvier. — « Je n’ai ni votre érudition. » 
 Lesc.
6234. 
Le comte d’Argental 15 janvier. — « Oui, il faut absolument que vous veniez.» 
 B.
6235. 
Le comte d’Argental 17 janvier. — « Je vous envoie le consentement. » 
 B.
6236. 
Le président de Ruffey Ferney, 18 janvier. — « Votre jeune François me charme et m’étonne. » 
 Th. F.
6237. 
Hennin Samedi au soir. — « Vous n’aurez point M. d’Argental. » 
 Corresp. inéd.
6238. 
De Hennin 18 janvier. — « Je n’avais pas voulu » 
 Corresp. inéd.
6239. 
Le comte d’Argental 20 janvier. — « Voilà donc qui est fait. » 
 B.
6240. 
D’Alembert 20 janvier. — « Mon grand philosophe, mon frère et mon maître. » 
 B.
6241. 
Damilaville 20 janvier. — « Je souhaite la bonne année. » 
 B.
6242. 
Le docteur Tronchin — « Mon cher Esculape, il y a longtemps que je traîne. » 
 C. et F. (suppl.)
6243. 
La marquise de Florian 22 janvier. — « J’ai fini avec regret. » 
 B.
6244. 
Catherine II 24 janvier. — « La lettre dont Votre Majesté impériale m’honore. » 
 B.
6245. 
Le comte d’Argental 24 janvier. — « Je vous avoue, mon divin ange. » 
 B.
6246. 
Damilaville 25 janvier. — « Vous souvenez-vous d’un certain mandement. » 
 B.
6247. 
Le comte d’argental 27 janvier. — « Comme mes anges m’ont paru avoir envie. » 
 B.
6248. 
La marquise du Deffant 27 janvier. — « Je me jette à vos genoux. » 
 B.
6249. 
Damilaville 27 janvier. — « J’ai vu ce buste d’ivoire. » 
 B.
6250. 
Lullin, conseiller et secrétaire d’État à Genève Ferney, 30 janvier. — « Parmi les sottises dont ce monde est rempli. » 
 B.
6251. 
Chabanon Ferney, 31 janvier. — » J’ai tardé bien longtemps à vous répondre. » 
 B.
6252. 
Frédéric II, roi de Prusse 1er février 1766. — « Je vous fais très-tard mes remerciements. » 
 B.
6253. 
Élie de Beaumont Ferney, 1er février. — « Je vous assure qu’un des beaux jours de ma vie. » 
 B.
6254. 
Damilaville 2 février. — « Me voilà bien embarrassé. » 
 B.
6255. 
Damilaville 2 février. — « Il y a deux hommes attendris. » 
 B.
6256. 
Élie de Beaumont 3 février. — « Les Sirven arrivent dans le moment. » 
 B.
6257. 
Le marquis de Ximenés Ferney, 3 février. — « Je n’ai rien à vous mander. » 
 B.
6258. 
Le comte d’Argental 4 février. — « Je renvoie à mes divins anges. » 
 B.
6259. 
Jabineau de La Voute 4 février. — « Vous sentez bien que je suis partie dans la cause. » 
 B.
6260. 
Moultou Ferney, 4 février. — « Vous m’avez écrit d’un climat doux et tempéré. » 
 A. C.
6261. 
Thieriot 4 février. — « Vous avez attendu trop tard. » 
 C. et F.
6262. 
Damilaville 4 février. — « Il est arrivé, il est arrivé. » 
 B.
6263. 
Chabanon Ferney, 7 février. — « Je vous ai déjà envoyé. » 
 B.
6264. 
Le comte d’Argental 10 février. — « J’ai reçu de la main d’un de mes anges. » 
 C. et F.
6265. 
De M. Gaillard, de l’Académie française 11 février. — « Dans quelque carrière qu’on veuille entrer. » 
 Pièces inéd. 1820.
6266. 
Contant d’Orville Ferney, 11 février. — « Je reçus hier le premier volume. » 
 B.
6267. 
Mlle Clairon Ferney, 12 février. — « Je vois d’ici quel sera le résultat. 
 C. et F.
6268. 
Damilaville 12 février. — « Je n’ai pas encore pu lire Vingtième. » 
 B.
6269. 
Le comte d’Argental Ferney, 12 février. — « Il est vrai que M. le duc de Praslin. » 
 B.
6270. 
Chabanon Ferney, 15 février. — « Vraiment je croyais que vous seriez. » 
 C. et F.
6271. 
De Hennin 14 février. — « Je ne sais si je ne m’y prends pas trop tard. » 
 Corresp. Inéd.
6272. 
Hennin Ferney, 15 février. — « J’ai l’honneur de vous envoyer. » 
 B.
6273. 
La marquise du Deffant 19 février. — « Il y a un mois que j’ai envie. » 
 B.
6274. 
Damilaville 21 février. — « J’ai donc commencé par lire le Vingtième. » 
 B.
6275. 
De Frédéric II, roi de Prusse Potsdam, 25 février. — J’aurais été fâché de vous savoir. » 
 Pr.
6276. 
Damilaville 26 février. — « Je viens de lire un morceau. » 
 B.
6277. 
Le duc de Choiseul — « Mon colonel, mon protecteur Messala. » 
 B.
6278. 
Hennin Ferney, 27 février. — « Il faut d’abord vous avouer. » 
 B.
6279. 
De la marquise du Deffant 28 février. — « Vos lettres, et surtout la dernière. » 
 Lesc.
6280. 
Jabineau de La Voute Ferney, 1er mars 1766. — « Je vous conjure de n’avoir pas tant raison. » 
 B.
6281. 
De Hennin 1er mars. — « Il est très-vrai que depuis peu je suis à Genève. » 
 Corresp. inéd.
6282. 
Le comte d’Argental 2 mars. — « Je fais aussi des quiproquo. » 
 B.
6283. 
Fyot de La Marche père Ferney, 3 mars. — « Mon cher et respectable magistrat, je ne vous écris jamais. » 
 B. et F.
6284. 
De d’Alembert 3 mars. — « Il y a un siècle. » 
 B.
6285. 
La duchesse de Saxe-Gotha Ferney, 4 mars. — « Je ne sais comment les mauvaises plaisanteries. » 
 B. et F.
6286. 
Élie de Beaumont 5 mars. — « Mon cher Cicèron, j’ai été bien malade. » 
 C. et F.
6287. 
Damilaville 5 mars. — « La diligence de Lyon ne m’apportera donc rien. » 
 B.
6288. 
Le marquis de Villevieille Ferney, 10 mars. — « Le roi Stanislas est mort comme Hercule. » 
 C. et F.
6289. 
De d’Alembert 11 mars. — « Ce n’est point un jésuite. » 
 B.
6290. 
D’Alembert 12 mars. — « Si vous vous étiez marié. » 
 B.
6291. 
Lacombe — « Puisque vous avez quitté le barreau. » 
 C. et F.
6292. 
Damilaville 12 mars. — « Je viens de relire le Vingtième. » 
 B.
6293. 
Le marquis de Florian Ferney, 12 mars. — » Quatre personnes se sont empressées. » 
 B.
6294. 
La marquise du Deffant 12 mars. — « Je suis enchanté de me rencontrer avec vous. » 
 B.
6295. 
Le comte d’Argental 19 mars. — « Il faut, pour réjouir mes anges. » 
 B.
6296. 
Damilaville 19 mars. — « M. Delaleu vous donnera. » 
 B.
6297. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 19 mars. — « Quand je n’avais que soixante ans. » 
 B.
6298. 
Le comte d’Argental 24 mars. — » Je crois que voici le dernier effort. » 
 B.
6299. 
Damilaville 24 mars. — « Je n’ai que l’esquisse du petit Discours. » 
 B.
6300. 
M. Mariott Ferney, 28 mars. — « Votre lettre est comme vos ouvrages. » 
 B.
6301. 
Lacombe Ferney, 29 mars. — « Je vous ai plus d’une obligation. » 
 C. et F.
6302. 
Le comte d’Argental 29 mars. — « Ce n’est pas des roués. » 
 B.
6303. 
Mlle Clairon Ferney, 30 mars. — « Vous allez être un peu surprise. » 
 B.
6304. 
L’abbé Irailh Ferney, 30 mars. — « Depuis la lettre que vous avez bien voulu m’écrire. » 
 C. et F.
6305. 
Le comte d’Argental 1er avril 1766. — « Je crois que le petit ex-jésuite. » 
 B.
6306. 
Damilaville 1er avril. — « Le philosophe sans le savoir’' n’est pas à la vérité. » 
 B.
6307. 
L’abbé d’Olivet Ferney, 1er avril. — « Mon cher maître, je ne vous donne point. » 
 C. et F.
6308. 
Damilaville 4 avril. — « Il n’y a qu’une pauvre petite lettre. » 
 B.


6309. 
Le comte d’Argental 5 avril. — « Jusques à quand abuserai-je. » 
 B.
6310. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 5 avril. — « Je n’oublierai jamais le discours. » 
 B.
6311. 
Lacombe 5 avril. — « Pour vous dédommager du recueil. » 
 C. et F.
6312. 
La duchesse de Saxe-Gotha Ferney, 6 avril. — « J’attendais pour avoir l’honneur d’écrire. » 
 B. et F.
6313. 
Le comte d’Argental 6 avril. — « J’ai montré au petit apostat. » 
 B.
6314. 
Damilaville Genève, 13 avril. — « Nous avons reçu votre lettre du 6 avril. » 
 B.
6315. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 15 avril. — « Je retrouve dans mes paperasses. » 
 B.
6316. 
Mlle Clairon Ferney, 15 avril. — « Quand on ne peut parvenir. » 
 B.
6317. 
Suard — « J’ai lu ce que vous avez dit. » 
 Ch. Nis.
6318. 
La comtesse d’Argental 18 avril. — « Je remercie bien l’une de mes anges. » 
 B.
6319. 
De Hennin Lundi, 22 avril. — « Voici tout ce que vous m’avez confié. » 
 Corresp. inéd.
6320. 
Marmontel 23 avril. — « J’attends votre Lucain. » 
 B.
6321. 
Damilaville 23 avril. — « Le printemps, qui rend la vie. » 
 B.
6322. 
Hennin 25 avril. — « Je me doutais bien que la santé. » 
 B.
6323. 
Chabanon 25 avril. — « Bon voyage, mon cher confrère en Apollon. » 
 C. et F.
6324. 
Le marquis de Villevieille Ferney, 26 avril. — « Je n’ai reçu qu’aujourd’hui. » 
 C et F.
6325. 
Damilaville 28 avril — « J’étais donc bien mal informé. » 
 B.
6326. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 28 avril. — « Je vois que le derrière de Son Excellence. » 
 B.
6327. 
Servan, avocat général du parlement de Grenoble Avril. — « La lettre dont vous m’honorez. » 
 B.
6328. 
Le chevalier de Taulès 30 avril. — « Le frère d’Auzières et le sieur Bourlier. » 
 B.
6329. 
Le comte d’Argental 30 avril. — « Pendant que mon ex-jésuite se tue. » 
 C. et F.
6330. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 1er mai 1766. — « Je suis un pauvre diable de laboureur. » 
 B.
6331. 
Le marquis de Florian Ferney, 2 mai. — « Vous faites très-bien de n’aller. » 
 B.
6332. 
Hennin Ferney, 4 mai. — « Vous aimez à citer juste. » 
 B.
6333. 
De Hennin 5 mai. — « J’ignorais que le mémoire à consulter. » 
 Corresp. inéd.
6334. 
Lacombe 5 mai. — « On ne peut s’intéresser plus que moi. » 
 C. et F.
6335. 
La duchesse de Grammont Ferney, 5 mai. — « Votre département dans le ministère est toujours. » 
 B.
6336. 
Giuseppe Colpani Ferney, 6 mai. — « J’ose vous dire que personne n’est plus en état. » 
 Inédite.
6337. 
Servan 9 mai. — « Enfin on a retrouvé Moïse. » 
 B.
6338. 
Damilaville 12 mai. — « J’ai mis l’estampe des Calas. » 
 B.
6339. 
Le comte d’Argental 12 mai. — « L’un de mes anges m’a écrit. » 
 B.
6340. 
Le comte de La Touraille Ferney, 1er mai. — « Je suis comme les vieux philosophes. » 
 B.
6341. 
De Hennin 16 mai. — « J’ai l’honneur de vous envoyer. » 
 Corresp. inéd.
6342. 
Hennin 17 mai. — « Vous m’avez envoyé une drôle de lettre. » 
 B.
6343. 
Le duc de Richelieu Ferney, 17 mai. — « Je reçois la lettre du 1er de mai. » 
 B.
6344. 
Damilaville 17 mai. — « Vous verrez par la lettre ci-jointe. » 
 B.
6345. 
Hennin Ferney, 18 mai. — « Venez reconnaître au plus tôt les lieux. » 
 B.
6346. 
Damilaville 21 mai. — « En réponse à votre lettre du 15. » 
 B.
6347. 
Élie de Beaumont 21 mai. — « Mon cher Cicéron, je suis pénétré. » 
 C. et F.
6348. 
M. Ribotte 23 mai. — « La personne à qui vous aviez adressé. » 
 Protest. fr.
6349. 
Le comte d’Argental 23 mai. — « J’aime beaucoup mieux vous parler. » 
 B.
6350. 
Damilaville 23 mai. — « C’est pour vous dire que M. Boursier. » 
 B.
6351. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 23 mai. — « Le couvent de Ferney a souvent recours. » 
 B.
6352. 
Damilaville 26 mai. — « Il faut aujourd’hui que je vous parle. » 
 B.
6353. 
Le duc de Praslin Ferney, 26 mai. — « Sextus-Pompée était secrétaire d’État. » 
 B.
6354. 
Lacombe Ferney, 26 mai. — « J’ai été si charmé. » 
 B.
6355. 
Colini Ferney, 28 mai. — « Voici le temps où j’éprouve. » 
 B.
6356. 
Chabanon Ferney, 29 mai. — « Je reçus hier la nouvelle esquisse. » 
 B.
6357. 
Thieriot 30 mai. — » Je vous fais mon sincère compliment. » 
 B.
6358. 
Damilaville 30 mai. — « Je me console, vendredi au soir. » 
 B.
6359. 
Damilaville 2 juin 1766. — « En réponse à votre lettre du 23 mai. » 
 B.
6360. 
Le marquis de Villevieille Ferney, 2 juin. — « Les six prises que vous avez la bonté de m’adresser. » 
 B.
6361. 
Chabanon 2 juin. — « Je vous donne avis. » 
 B.
6362. 
Le comte d’Argental — « L’idée de faire imprimer le tout. » 
 C. A.
6363. 
Damilaville 13 juin. — « En vous remerciant de prendre. » 
 B.
6364. 
D’Alembert 13 juin. — « Vous aurez pu savoir. » 
 B.
6365. 
Le baron de Grimm Ferney, 13 juin. — « Je demande une grâce à mon cher prophète. » 
 B.
6366. 
Le marquis de Villevielle 14 juin. — « Il est vrai que je n’ai point reçu. » 
 C. et F.
6367. 
Catherine II, impératrice de Russie Ferney, 21 juin. — « C’est maintenant vers l’étoile du Nord. » 
 Doc. russes.
6368. 
Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel Ferney, 21 juin. — « Les maladies qui persécutent ma vieillesse. » 
 B.
6369. 
De Hennin 21 juin. — « Je vous ai vu si touché du sort des jeunes gens d Abbeville. » 
 Corresp. inéd.
6370. 
Le marquis d’Argence de Dirac 21 juin. — « M. Boursier me mande. » 
 C. et F.
6371. 
La duchesse de Saxe-Gotha Ferney. 21 juin. — « Votre Altesse sérénissime sait que mon état. » 
 B. et F.
6372. 
Le comte d’Argental 22 juin. — « Mon âme est entièrement réformée. » 
 B.
6373. 
Damilaville 23 juin. — « J’ai chez moi actuellement. » — (Première lettre où il est question de l’affaire du chevalier de La Barre.) 
 B.
6374. 
De d’Alembert 26 juin. — « Je savais bien que le nommé Vernet. » 
 B.
6375. 
D’Alembert 26 juin. — « Je l’ai vu, ce brave Mords-les. » 
 B.
6376. 
Damilaville 26 juin. — « Je suis enchanté de l’abbé Morellet. » 
 B.
6377. 
Thieriot 26 juin. — « J’aurais plus de foi à votre régime. » 
 B.
6378. 
De la veuve Duchesne. 28 juin. — « Feu mon mari eut l’honneur de vous marquer. » 
 Dern. Vol.
6379. 
D’Alembert 1er juillet 1766. — « Ignis ubique latet. » 
 B.
6380. 
Le comte de Rochefort 1er juillet. — « Vous n’êtes pas comme ces voyageurs. » 
 B.
6381. 
Damilaville 1er juillet. — « On me mande une étrange nouvelle. » 
 B.
6382. 
Le marquis d’Argence de Dirac 1er juillet. — « Je puis vous assurer que ceux qui imputent. » 
 C. et F.
6383. 
Lacombe 1er juillet. — « Je fais partir par la diligence de Lyon. » 
 C. et F.
6384. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 3 juillet. — « Voulez-vous bien que je vous adresse. » 
 B.
6385. 
Damilaville 4 juillet. — « C’est un grand hasard. » 
 B.
6386. 
Le comte d’Argental 4 juillet. — « Voici un homme plus heureux que moi. » 
 B.
6387. 
Mme Geoffrin 5 juillet. — « Vous êtes avec un roi. » 
 B.
6388. 
Mme d’Èpinai 6 juillet. Partira par Lyon, je ne sais quand. — « Je bénis la Providence. » 
 B.
6389. 
Damilaville 7 juillet. — « Mon cœur est flétri. » 
 B.
6390. 
L’abbé Morellet 7 juillet. — « C’est moi qui voudrais passer. » 
 B.
6391. 
Hennin Ferney, 8 juillet. — « Tout malade que je suis. » 
 B.
6392. 
De Hennin 9 juillet. — « Ce n’est pas le tout. » 
 Corresp. inéd.
6393. 
De Catherine II, impératrice de Russie 29 juin-9 juillet. — « La lueur de l’étoile du Nord. » 
 Doc. russes.
6394. 
Mme Duchesne Ferney, 11 juillet. — « Je fais partir par les voitures de Genève. » 
 C. et F.
6395. 
Hennin Jeudi matin. — « Ma foi, monsieur, les beaux esprits se rencontrent. » 
 B.
6396. 
Le comte d’Argental 12 juillet. — « Quoique les belles-lettres soient un peu honnies. » 
 B.
6397. 
Damilaville 12 juillet. — « Polyeucte et Néarque déchirent toujours mon cœur. » 
 B.
6398. 
Lacombe 12 juillet. — « Vous devez recevoir incessamment. » 
 C. et F.
6399. 
De Hennin — « Je viens de m’informer de l’arrivée. » 
 Corresp. inéd.
6400. 
Hennin Mercredi, 8 heures, Ferney. — « Figurez-vous donc qu’hier mardi. » 
 B.
6401. 
De Hennin — « J’étais fâché pour vous. » 
 Corresp. inéd.
6402. 
Le comte d’Argental. Aux eaux de Rolle, en Suisse, 14 juillet. — « Mettez-moi aux pieds de M. de Chauvelin. » 
 B.
6403. 
Élie de Beaumont. Aux eaux de Rolle, 14 juillet. — « Êtes-vous, mon cher Cicéron, du nombre de ceux. » 
 B.
6404. 
Damilavllle Aux eaux de Rolle, en Suisse, 14 juillet. — « Vous allez être bien étonné. » 
 B.
6405. 
Lacombe Aux eaux de Rolle, 14 juillet. — « Je ne crois point du tout que cette pièce. » 
 B.
6406. 
Damilaville Aux eaux de Rolle, 14 juillet. — « Je suis toujours aux eaux. » 
 B.
6407. 
Hennin — « Ange de paix, voici un Genevois. » 
 B.
6408. 
De Hennin 14 juillet. — « J’ai déjà écrit. » 
 Corresp. inéd.
6409. 
De Frédéric II, roi de Prusse — « Vous présumez mieux de moi. » 
 Pr.
6410. 
Le comte d’Argental Aux eaux de Rolle. 16 juillet — « Je me jette à votre nez. » 
 B.
6411. 
Damilaville Genève, 19 juillet. — « Votre ami est toujours. » 
 B.
6412. 
Le comte de Rochefort Aux eaux de Rolle, 16 juillet. — « La petite acquisition de mon cœur. » 
 B.
6413. 
De d’Alembert 16 juillet. — « Avez-vous connu. » 
 B.
6414. 
D’Alembert 18 juillet. — « Frère Damilaville vous a communiqué sans doute. » 
 B.
6415. 
Le duc de Richelieu Aux eaux de Rolle, 18 juillet. — « Je ne sais où vous êtes. » 
 B.
6416. 
Le marquis de Villevieille 18 juillet. — « En vérité, vous avez adouci mes maux. » 
 B.
6417. 
Damilaville 19 juillet. — « Ce petit billet ouvert que je vous envoie. » 
 B.
6418. 
Damilaville Aux eaux de Rolle, 21 juillet. — « Je ne me laisse point abattre. » 
 B.
6419. 
La duchesse de Saxe-Gotha Ferney, 22 juillet. — « C’en est trop, votre générosité est trop grande. » 
 B. et F.
6420. 
Le prince de Ligne Aux eaux de Rolle, 22 juillet. — « Vous voyez bien, monsieur le prince. » 
 B.
6421. 
Mme la landgrave de Hesse Ferney, 22 juillet. — « M. Grimm, qui est attaché. » 
 Dr Walther.
6422. 
Le comte d’Argental Aux eaux de Rolle, 23 juillet. — « Un Genevois, nommé Ballexserd. » 
 B.
6423. 
D’Alembert Aux eaux de Rolle, 23 juillet. — « Oui vraiment, je le connais. » 
 B.
6424. 
Damilaville Aux eaux de Rolle, 23 juillet. — « Mon indignation, mon horreur augmentent. » 
 B.
6425. 
Diderot 23 juillet. — « On ne peut s’empêcher d’écrire à Socrate. » 
 B
6426. 
Élie de Beaumont 25 juillet. — « En vous présentant ma requête. » 
 B.
6427. 
Lekain Aux eaux de Rolle, 25 juillet. — « Mon cher ami, il faudrait une autre maison. » 
 B.
6428. 
Le comte de Rochefort Aux eaux de Rolle, 25 juillet. — « J’ai reçu les Ruines d’Athènes. » 
 B.
6429. 
De madame Geoffrin 25 juillet. — « Dans l’instant même que j’ai reçu votre lettre. » 
 B.
6430. 
Damilaville Genève, 25 juillet. — « Le roi de Prusse vient d’envoyer. » 
 B.
6431. 
Le comte d’Argental Aux eaux de Rolle, 26 juillet. — « Je vous importunai par ma dernière lettre. » 
 B.
6432. 
Thieriot 26 juillet. — « Voici de quoi animer. » 
 B.
6433. 
Hennin — « Voici une grande diablesse de virtuose. » 
 B.
6434. 
Le marquis de Florian Aux eaux de Rolle, 28 juillet. — « Je viens de lire le mémoire. » 
 B.
6435. 
La Harpe Aux eaux de Rolle. 28 juillet. — « Vous partagerez donc vos faveurs. » 
 B.
6436. 
Lacombe 28 juillet. — « J’ai reçu votre lettre du 21 juillet. » 
 C. et F.
6437. 
Damilaville Aux eaux de Rolle, 28 juillet. — « J’ai reçu toutes vos lettres. » 
 B.
6438. 
D’Alembert 30 juillet. — « Ma rage vous embrasse. » 
 B.
6439. 
Damilaville 30 juillet. — « Je vous ai déjà mandé. » 
 B.
6440. 
Thieriot Ferney, 31 juillet. — « J’ai reçu votre lettre du 17 juillet. » 
 B.
6441. 
De Diderot — Monsieur et cher maître, je sais bien que quand une bête féroce. » 
 Édit. Assézat et Tourneux.
6442. 
Damilaville 1er auguste 1766. — « Nous vous remercions, sensiblement. » 
 B.
6443. 
M. Ribotte 4 auguste. — « Il y a environ six semaines. » 
 Protest. fr.
6444. 
Damilaville 4 auguste. — « J’ai communiqué à votre ami. » 
 B.
6445. 
M. Targe Aux eaux de Rolle, 4 auguste. — « En réponse à la lettre dont vous m’honorez. » 
 B.
6446. 
Damilaville 6 auguste. — « Le mémoire que vous m’avez envoyé. » 
 B.
6447. 
Le comte d’Argental Aux eaux de Rolle, 6 auguste. — « Le petit prêtre a reçu les roués. » 
 B.
6448. 
Le duc de Richelieu Ferney, 6 auguste. — « Voici celui qui vous fera des ponts. » 
 C. et F.
6449. 
D’Alembert 7 auguste. — « Vous pensez bien, mon vrai philosophe. » 
 B.
6450. 
De Frédéric II, roi de Prusse 7 août. — « Mon neveu m’a écrit. » 
 Pr.
6451. 
Le président de Ruffey Ferney, 8 auguste. — « Votre vigne et votre laurier sont très-ingénieux. » 
 B.
6452. 
Damilaville 9 auguste. — « Je vous prie de n’écrire qu’à moi. » 
 B.
6453. 
De Mme la landgrave de Hesse 10 août. — « Je n’ai pu penser qu’un simple mouvement de pitié. » 
 Dr Walther.
6454. 
Damilaville Aux eaux de Rolle, 11 auguste. — « J’ai reçu votre lettre du 5. » 
 B.
6455. 
De d’Alemhert 11 auguste. — « Il n’y a rien de nouveau que je sache. » 
 B.
6456. 
La Harpe Aux eaux de Rolle, 11 auguste. — « Mon cher confrère, je n’ai plus qu’un chagrin. » 
 B.
6457. 
G. Colpani Ferney, 12 auguste. — « En écrivant sur le goût. » 
 Inédite.
6458. 
De Frédéric II, roi de Prusse 13 août. — « Je compte que vous aurez déjà reçu. » 
 Pr.
6459. 
Le comte d’Argental 15 auguste. — « Il est vrai que j’ai été saisi. » 
 B.
6460. 
Frédéric, landgrave de Heisse-Cassel 15 auguste. — « M. de Vinci m’avertit. » 
 B.
6461. 
Damilaville 16 auguste. — « Nous avons bien reçu votre lettre du 9 d’auguste. » 
 B.
6462. 
Damilaville 18 auguste. — « Ils en ont menti, les vilains Welches. » 
 B.
6463. 
Le chevalier de Taulès Ferney, lundi matin, 18 auguste. — « Vous êtes un digne compatriote de Henri IV. » 
 B.
6464. 
Le duc de Richelieu 19 août, comme disent les Welches, car ailleurs ont dit auguste. — « Je demande pardon à mon héros. » 
 B.
6465. 
Élie de Beaumont 20 auguste. — « J’ai reçu, mon cher Cicéron. » 
 B.
6466. 
Damilaville 20 auguste. — « Je suis tantôt aux eaux, tantôt à Ferney. » 
 B.
6467. 
Damilaville 23 auguste. — « Mon cher frère, je ne sais rien. » 
 B.
6468. 
D’Alembert 25 auguste. — « Le roi de Prusse me mande. » 
 B.
6469. 
La duchesse de Saxe-Gotha Ferney, 25 auguste. — « Permettez que la famille se jette. » 
 B. et F.
6470. 
Damilaville 25 auguste. — « Tout ce que je puis vous dire aujourd’hui. » 
 B.
6471. 
Mme la landgrave de Hesse Ferney, 25 août. — « Permettez que j’adresse à Votre Altesse sérénissime. » 
 Dr Walther.
6472. 
Le Clerc de Montmercy 25 auguste. — « Il est vrai que je n’écris guère. » 
 B.
6473. 
Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel Ferney, 25 auguste. — « Pourquoi mon âge et mes maux me réduisent-ils. » 
 B.
6474. 
De Frédéric II, roi de Prusse — « Je crois que vous avez déjà reçu. » 
 Pr.
6475. 
Damilaville 29 auguste. — « Je vous envoie donc les lettres. » 
 B.
6476. 
De d’Alembert 29 auguste. — « Je ne sais trop où vous prendre. » 
 B.
6477. 
Mme d’Épinai Ferney, 30 auguste. — « Que toutes les bénédictions. » 
 B.
6478. 
Chabanon 30 auguste. — « Vous vous êtes douté. » 
 B.
6479. 
Le marquis de Villevieille 31 auguste. — « Il est très-vrai qu’il y a eu des ordres sévères. » 
 C. et F.
6480. 
Damilaville 31 auguste. — « Nous vous remercions. » 
 B.
6481. 
Lacombe Auguste. — « Vous êtes trop bon. » 
 B.
6482. 
De Frédéric II, roi de Prusse 1er septembre 1766. — « Vous avez vu, par ma lettre précédente. » 
 Pr.
6483. 
Le comte de Rochefort 1er septembre. — « Comptez que mon cœur est pénétré. » 
 B.
6484. 
Le Riche 5 septembre. — « La personne à qui vous avez bien voulu envoyer votre mémoire. » 
 B.
6485. 
Damilaville 5 septembre. — « On m’a fait voir enfin. » 
 B.
6486. 
Damilaville Genève, 5 septembre. — « Votre lettre, monsir, l’avoir fait peaucoup de joie. » 
 C. et F.
6487. 
Damilaville 8 septembre. — « J’ai bien des choses à vous dire. » 
 B.
6488. 
Le rédacteur du Courrier d’Avignon Ferney, 8 septembre. — « J’aperçois que vous avez mis dans votre Courrier. » 
 H.B.
6489. 
Le comte d’Estaing Ferney, 8 septembre. — « La lettre dont vous m’honorez. » 
 B.
6490. 
De Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel 9 septembre. — « J’ai reçu votre lettre. » 
 B.
6491. 
Déodati de Tovazzi Ferney, 9 septembre. — « Vous souviendrez-vous qu’à l’occasion ? » 
 B.
6492. 
Le duc de La Vallière 9 septembre. — « M. le chevalier de Rochefort ranime ma très-languissante vieillesse. » 
 B.
6493. 
Blin de Sainmore Ferney, 9 septembre. — « Vous m’avez écrit quelquefois. » 
 B.
6494. 
De d’Alembert 9 septembre. — « C’est en effet un jugement. » 
 B.
6495. 
Damiiaville 10 septembre. — « Je vous prie d’envoyer. » 
 B.
6496. 
Élie de Beaumont 10 septembre. — « J’avais exécuté les ordres. » 
 C. et F.
6497. 
Le comte d’Argental 13 septembre. — « J’ai toujours oublié. » 
 B.
6498. 
De Frédéric II, roi de Prusse 13 septembre. — « Vous n’avez pas besoin de me recommander. » 
 Pr.
6499. 
Mme de Saint-Julien Ferney, 14 septembre. — « Je ne sais si j’écris au chasseur. » 
 B.
6500. 
M. Nancey, cordelier à Dijon 14 septembre. — « Saint François d’Assise serait bien étonné. » 
 B.
6501. 
Le chevalier de Taulès Dimanche matin, 14 septembre. — « Si j’existais, vous savez. » 
 B.
6502. 
Le duc de Richelieu Ferney, 15 septembre. — « Quand j’eus l’honneur d’écrire. » 
 B.
6503. 
Élie de Beaumont 15 septembre. — « Je ne crois pas qu’on puisse reculer. » 
 B.
6504. 
Damilaville 15 septembre. — « Ce petit billet pour M. de Beaumont. » 
 B.
6505. 
D’Alembert 16 septembre. — « Mon cher et grand philosophe, vous saurez. » 
 B.
6506. 
Le comte de Rochefort 16 septembre. — » Dieu vous maintienne. » 
 B.
6507. 
Damilaville 16 septembre. — « Je me hâte de répondre. » 
 B.
6508. 
La Harpe 17 septembre. — « Mon cher confrère et mon cher enfant. » 
 B.
6509. 
De la marquise du Deffant 18 septembre. — » L’ennui méprend. » 
 Lesc.
6510. 
Thieriot 10 septembre. — « J’ai été très-touché de votre lettre. » 
 B.
6511. 
Damilaville 19 septembre. — « Tout ce qui est à Ferney. » 
 B.
6512. 
Le comte d’Argental 19 septembre. — « Je vous avouerai longtemps. » 
 B.
6513. 
Lacombe 19 septembre. — « Je persiste dans mon opinion. » 
 B.
6514. 
Le marquis d’Argence de Dirac 19 septembre. — « J’ai reçu la traduction. » 
 B.
6515. 
Chabanon 19 septembre. — « Je vous avoue que je croyais. » 
 B.
6516. 
Christin 22 septembre. — « Vous m’avez envoyé un singulier monument. » 
 B.
6517. 
M.*** Ferney, 22 septembre. — « Je suis très-éloigné de penser. » 
 B.
6518. 
Lacombe 22 septembre — « Vous êtes trop bon de m’envoyer. » 
 C. et F.
6519. 
Mme du Deffant Ferney, 24 septembre. — « Ennuyez-vous souvent. » 
 B.
6520. 
Damilaville 24 septembre. — « Je vous remercie, mon cher ami, mon cher frère. » 
 B.
6521. 
Le comte d’Argental 26 septembre. — « Je vous supplie de présenter. » 
 B.
6522. 
Lacombe Ferney, 26 septembre. — « Je suis obligé de recourir. » 
 B.
6523. 
Damilaville 26 septembre. — « Vous semblez craindre. » 
 B.
6524. 
Mme d’Épinai 26 septembre. — « Si vous êtes chèvre. » 
 B.
6525. 
Duc de Nivernais Ferney, 29 septembre. — « Oserai-je, monseigneur le duc, prendre la liberté. » 
 B. et F.
6526. 
Vernes Septembre. — « Voici où en est l’affaire. » 
 B.
6527. 
Damilaville 1er octobre 1766. — « Je vous envoie cette lettre ouverte. » 
 B.
6528. 
Du duc de Nivernais 3 octobre 1766. — « Je reçois la lettre. » 
 B. et F.
6529. 
Le comte d’Argental 8 octobre. — « Vraiment, je ne suis pas étonné. » 
 B.
6530. 
Le duc de Richelieu Ferney, 8 octobre. — « Il n’y a point assurément de façon. » 
 B.
6531. 
Mlle Clairon 8 octobre. — « On ne peut certainement entendre. » 
 B.
6532. 
Moultou — « J’ai avec vous la conformité. » 
 A. C.
6533. 
Gay de Noblac Ferney, 9 octobre. — « Les maladies qui affligent ma vieillesse. » 
 B.
6534. 
Damilaville 10 octobre. — « J’ai trouvé dans une de vos lettres. » 
 B.
6535. 
D’Alembert 15 octobre. — « Jean-Jacques est un maître-fou. » 
 B.
6536. 
Lacombe 15 octobre. — « Je suis très-aise que ce ne soit pas vous. » 
 C. et F.
6537. 
Damilaville 15 octobre. — « J’ai lu le factum de M. Hume. » 
 B.
6538. 
De Hennin 18 octobre. — « Voici une lettre qui m’a été adressée. » 
 Corresp. inéd.
6539. 
Hennin — « Notre hôpital est très-sensible. » 
 B.
6540. 
Le comte d’Argental 22 octobre. — « Si mon état continue » 
 B.
6541. 
Colini Ferney, 22 octobre. — « Vous savez que la renommée. » 
 B.
6542. 
Thieriot 23 octobre. — « Je paye souvent les tributs. » 
 C. et F.
6543. 
Damilaville 24 octobre. — « Je reçois un petit billet de vous. » 
 B.
6544. 
De Frédéric II, roi de Prusse 24 octobre. — « Si je n’ai pas l’art de vous rajeunir. » 
 Pr.
6545. 
Helvétius 27 octobre. — « Vous me donnez l’espérance. » 
 B.
6546. 
La duchesse de Saxe-Gotha Ferney, 27 octobre. — « La vieillesse et la maladie qui m’empêchent. » 
 B. et F.
6547. 
Le duc de Richelieu 28 octobre. — « En vérité, vous m’avez écrit. » 
 B.
6548. 
Mme de Saint-Julien Ferney, 28 octobre. — « Je ne sais si vous avez reçu. » 
 C. et F.
6549. 
Damilaville 28 octobre. — « On aurait bien dû m’avertir. » 
 B.
6550. 
Le comte de Rochefort Ferney, 29 octobre. — « Puissiez-vous, mon chevalier, passer par chez nous. » 
 B.
6551. 
Damilaville 29 octobre. — « Point de nouvelles de Meyrin. » 
 B.
6552. 
G. Colpari Ferney, 29 octobre. — « Vejanius armis Herculis. » 
 Inédite.
6553. 
Damilaville 31 octobre. — « Ce pauvre Boursier est bien à plaindre. » 
 B.
6554. 
Bertrand Ferney, 31 octobre. — « Je voudrais que la maison de Lausanne. » 
 B.
6555. 
De Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel 1er novembre 1766. — « Mme Galatin vous a dit vrai. » 
 B.
6556. 
Damilaville 3 novembre. — « Je reçois votre lettre du 27. » 
 B.
6557. 
De Frédéric II, roi de Prusse 3 novembre. — « Je ne suis pas le seul qui remarque. » 
 Pr.
6558. 
Le comte d’Argental 3 novembre. — « Pour peu que l’état où je suis continue. » 
 B.
6559. 
Lacombe 3 novembre. — « Je me flatte qu’il y a en chemin. » 
 C. et F.
6560. 
Chabanon Ferney, 3 novembre. — « Vous êtes donc tout à travers. » 
 B.
6561. 
M. du Clairon Ferney, 4 novembre. — « Lorsque j’eus l’honneur de vous écrire. » 
 B.
6562. 
Le comte d’Argental 5 novembre. — « Nous verrons si ce petit paquet. » 
 C. et F.
6563. 
Damilaville 5 novembre. — « J’espère que ce petit paquet vous parviendra. » 
 B.
6564. 
Le chevalier de Taulès 9 novembre. — « J’ai l’honneur de vous renvoyer. » 
 B.
6565. 
Damilaville 7 novembre. — « Pas la moindre nouvelle de Meyrin. » 
 B.
6566. 
Le chevalier de Taulès — « Je n’ai cru qu’il fallait une permission. » 
 B.
6567. 
Helvétius Ferney, 7 novembre. — « Connaissez ce malheureux Jean-Jacques. » 
 B.
6568. 
Le comte d’Argental 7 novembre. — « Vraiment, cela n’allait pas mal. » 
 B.
6569. 
Damilaville 8 novembre. — « Permettez que je vous adresse. » 
 B.
6570. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 8 novembre. — « Je donnai, ces jours passés, à ma nièce. » 
 B.
6571. 
Le chevalier de Taulès Ferney, 10 novembre. — « J’ose supplier Son Excellence. » 
 B.
6572. 
Damilaville 12 novembre. — « Vous devez déjà avoir reçu. » 
 B.
6573. 
De la marquise du Deffant 13 novembre. — « Rien n’est si vrai. » 
 Lesc.
6574. 
Damilaville 17 novembre. — « L’avocat de Besançon, auteur du Commentaire des Délits et des Peines. » 
 B.
6575. 
Lacombe 17 novembre. — « Si tous les ouvrages que vous imprimez. » 
 B.
6576. 
Le comte d’Argental 19 novembre. — « Je vous écrivis, je crois. » 
 B.
6577. 
Chardon Ferney, 19 novembre. — « Ce n’est pas ma faute si je vous importune. » 
 B.
6578. 
Damilaville 19 novembre. — « J’ai écrit à M. Chardon. » 
 B.
6579. 
Le comte d’Argental 20 novembre. — « Vous vous y attendiez bien. » 
 B.
6580. 
La marquise du Deffant 21 novembre. — « La Lettre au docteur Pansophe. » 
 B.
6581. 
Damilaville 21 novembre. — « J’ai lu la Lettre au docteur Pansophe. » 
 B.
6582. 
Lacombe 21 novembre au soir. — « Je reçois votre paquet. » 
 C. et F.
6583. 
Le comte d’Argental 22 novembre. — « Mes anges sauront. » 
 B.
6584. 
Le comte d’Argental 24 novembre. — « Y a-t-il un amant qui écrive plus souvent. » 
 B.
6585. 
Damilaville 24 novembre. — « Eh bien ! mon cher et vertueux ami. » 
 B.
6586. 
Marmontel 24 novembre. — « Je suis en peine de savoir. » 
 B.
6587. 
Mme de Florian 24 novembre. — « Chère nièce et chers neveux. » 
 B.
6588. 
Le comte d’Argental 24 novembre. — « J’ai encore fatigué aujourd’hui mes anges. » 
 B.
6589. 
Le chevalier de Taulès Mardi, au matin. — « Si vous avez eu le temps de lire. » 
 B.
6590. 
L’abbé Morellet 26 novembre. — « Je vais chercher les deux petites curiosités. » 
 B.
6591. 
Hennin 27 novembre. — « Il faudrait que les Genevois eussent le diable au corps. » 
 B.
6592. 
D’Alembert 28 novembre. — « Il y a trois heures que j’ai reçu. » 
 B.
6593. 
Le comte d’Argental 28 novembre. — « Je reçois la lettre de mes anges. » 
 C. et F.
6594. 
Damilaville 28 novembre. — « Je reçois votre lettre du 20 novembre. » 
 B.
6595. 
Bordes Ferney, 29 novembre. — « Il y a longtemps que vous êtes mon Mercure. » 
 B.
6596. 
De Hennin 29 novembre. — « Voici vraisemblablement la lettre. » 
 Corr. inéd.
6597. 
Hennin Dimanche au soir, 30 novembre. — « Point du tout, la lettre est de M. le duc de Choiseul. » 
 B.
6598. 
Le comte d’Argental 1er décembre 1766. — « Je connais mes anges. » 
 C. et F.
6599. 
Damilaville 1er décembre. — « J’ai prié M. d’Argental de vous mettre. » 
 B.
6600. 
Damilaville 3 décembre. — « Quel est donc le conseiller usurier ? » 
 B.
6601. 
Le comte d’Argental 3 décembre. — « Ce drame deviendra bientôt. » 
 B.
6602. 
Lacombe 5 décembre. — « Il y a une terrible faute. » 
 C. et F.
6603. 
Le comte d’Argental 6 décembre. — « Anges excédés et ennuyés. » 
 C. et F.
6604. 
Le comte d’Argental 8 décembre. — « Vous avez bien fait de m’écrire » 
 B.
6605. 
Le marquis d’Argence de Dirac 8 décembre. — « Je vous renvoie votre Lettre à M. le comte de Périgord. » 
 B.
6606. 
Damilaville 8 décembre. — « J’ai remercié M. de Courteilles. » 
 B.
6607. 
La marquise de Boufflers Ferney, 10 décembre. — « Si mon âge et mes maladies me l’avaient permis. » 
 C. et F.
6608. 
Le comte d’Argental 10 décembre. — « Je pourrais maintenant dire à mes anges. » 
 B.
6609. 
Le comte d’Argental Jeudi, 11 décembre, à 11 heures du matin. — « Cette honnête femme vient d’arriver. » 
 C. et F.
6610. 
De Hennin 11 décembre. — « Voici la compilation dont je vous ai parlé. » 
 Corresp. inéd.
6611. 
Le Riche Ferney, 12 décembre. — « Je voudrais avoir l’honneur de vous envoyer. " 
 B.

Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome44.djvu/597

6639. 
Le comte d’Argental 29 décembre à midi. — « Je vous ai déjà écrit ce matin. » 
 C. et F.
6640. 
Damilaville 29 décembre. — « J’ai reçu le 27 votre lettre du 23. » 
 B.
6641. 
Hennin 30 décembre. — « J’embrasse tendrement le ministre de paix. » 
 B.
6642. 
De Hennin 31 décembre. — « Que dites-vous de notre besogne ?» 
 Corr. inéd.
6643. 
Le prince Dmitri Gallitzin 31 décembre. — « Je n’ai reçu aucune lettre de Votre Excellence. »