Cours d’agriculture (Rozier)/AIMANT (supplément)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


AIMANT, (Physique.) Les propriétés médicinales des aimants sont regardées aujourd’hui comme une chimère par tous les médecins éclairés. En général, lorsque l’on découvre dans la nature un nouveau phénomène, on est toujours tenté d’en déduire des propriétés merveilleuses, et de le croire un remède universel. Le motif de ces espérances est très-louable, mais on ne doit pas s’y livrer trop légèrement ; d’un autre côté, il n’est pas d’un bon esprit de se refuser sans raison à tout ce qui est nouveau. Il faut laisser faire les essais aux gens de l’art, et attendre que des expériences nombreuses, publiques, et autorisées par le gouvernement, en garantissait le succès. Telle est, par exemple, aujourd’hui l’inoculation de la vaccine, dont les bienfaits sont tellement prouvés, que l’on seroit coupable si l’on n’en profitait pas. (I. B.)