Cours d’agriculture (Rozier)/BINAGE, BINER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome secondp. 268).


BINAGE, BINER. Ces mots s’appliquent au travail des champs, de la vigne & du jardinage, & c’est dire, relativement à ces trois objets, que l’on fait deux fois le même travail. Le binage suppose un travail fait précédemment, & beaucoup plus considérable que le binage, puisque celui-ci ne remue que la terre déjà travaillée. La première façon du labourage est pour rompre & ouvrir la terre. Ce travail a lieu, ou d’abord après la récolte, suivant la coutume de certains cantons, ou aussitôt après l’hiver. Dans l’un & dans l’autre cas, on bine six semaines ou deux mois après ; mais dans le premier, on rebine de nouveau dès que les gelées sont passés. Pour biner la vigne, il faut auparavant qu’elle ait été fossoyée ; on fossoye dès que la chaleur vient ranimer la végétation ; & même si on le peut, avant l’épanouissement des bourgeons, & on bine dans le mois de Juin. Quant au jardinage, on bine les laitues, les chicorées & autres plantes potagères, autant que le besoin l’exige, & ce petit travail n’est jamais perdu.