Cours d’agriculture (Rozier)/HERBE À ROBERT

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome cinquièmep. 455-456).


Herbe à robert. (V. Pl. VIII, page 455). Tournefort la place dans la sixième section de la sixième classe, qui renferme les herbes à fleurs de plusieurs pièces, régulières, disposées en rose, & dont le pistil devient un fruit à plusieurs capsules, & il l’appelle geranium Robertianum viride. Von-Linné la nomme geranium Robertianum, & la classe dans la monadelphie décandrie.

Rozier - Cours d’agriculture, tome 5, pl. 18, herbe à Robert.png

Fleur, composée de cinq pétales B, de dix étamines C qui environnent le pistil, & réunies ensemble. Le calice est velu & a dix angles.

Fruit. D. L’ovaire est composé de cinq loges fermées, qui renferment chacune une graine E ovoïde, & qui sont rassemblées autour du placenta F.

Feuilles, velues, divisées en cinq lobes étroits, qui sont encore découpés en manière d’aile, & d’une couleur souvent rougeâtre.

Racine A, menue, jaune.

Port, tiges hautes d’une coudée, velues, noueuses, rougeâtres, branchues, couvertes de poils ; les pédoncules naissent des aisselles des feuilles, & portent deux fleurs ; les feuilles sont opposées ; leurs pétioles presque rouges & velus.

Lieu ; les rochers, les décombres ; la plante est annuelle & fleurit en mai, juin & juillet.

Propriétés. Les feuilles, froissées entre les doigts, ont une odeur aromatique & une saveur austère. Elles sont vulnéraires, astringentes, plus tempérées que les autres, bec-de-grue (voyez ce mot) ; elles sont prescrites dans la diarrhée bilieuse avec foiblesse des intestins.

Usages. L’herbe est employée dans les potions & les décoctions vulnéraires, Les feuilles macérées dans du vin pendant douze heures, sont utiles dans les hémorragies, & on en forme des cataplasmes astringens.