Cours d’agriculture (Rozier)/JABLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome cinquièmep. 711).


JABLE, entaille ou rainure faite par les tonneliers, près de l’extrémité de chaque douve pour y faire tenir les deux fonds des vaisseaux, tonneaux, barriques ou futailles. Ces mots sont synonymes, mais ils désignent la différence de grandeur des vaisseaux destinés à contenir le vin ou les autres liqueurs. (Voyez le mot Tonneau). Le jable doit être par-tout égal, & sa profondeur proportionnée à l’épaisseur de la douve ; mais à quoi servira que cette rainure soit bien faite, si l’amincissement de l’extrémité des douves du fond n’est pas proportionné ; si les jointures des douves du fond & de la circonférence ne sont pas égales en volume, & ne remplissent pas exactement la rainure ? C’est de cette partie principale que dépend la solidité du vaisseau vinaire ; la moindre négligence & la moindre inattention dans cette partie, de la part de l’ouvrier, font que la liqueur échappe. On remplit alors le vide avec du coton fortement pressé par le dos ou la pointe d’un instrument ; c’est un palliatif qui remédie foiblement au mal. Lorsqu’on achète un tonneau, il est difficile de reconnoître ce défaut, parce que l’ouvrier pare sa marchandise à l’extérieur avec un rabot, & on ne voit pas le vice intérieur. Au mot Tonneau j’indiquerai un moyen bien simple de le reconnoître.