Cours d’agriculture (Rozier)/JOUG

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome sixièmep. 103).


JOUG. Pièce de bois traversant par dessus la tête des bœufs, avec laquelle ils sont attelés pour tirer ou pour labourer : on en trouve de tout faits dans les foires & chez les marchands. Il faut en essayer trente & quarante avant d’en trouver un exactement proportionné à la tête d’un bœuf. Ne vaudroit-il pas infiniment mieux faire venir chez soi les constructeurs ? ils prendroient leurs mesures sur l’animal même, & dès-lors il ne seroit point gêné ou blessé. Au lieu d’un joug par paire, il faudroit en avoir au moins deux & même trois, afin qu’en cas de rupture, les bœufs ne restassent pas pendant plusieurs jours de suite dans l’écurie sans travailler. L’orme, le frêne & le hêtre, bien secs, sont le meilleur bois pour en faire. Celui de hêtre prend mieux le poli, mais il est plus cassant que les deux premiers. On doit tenir dans un lieu sec & à l’ombre ceux que l’on garde en réserve ; les étendre sur le plancher, & non pas les placer perpendiculairement, parce que le bois travaille & se déjette, si l’atmosphère est long-temps humide.