Cours d’agriculture (Rozier)/REBOTTÉ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome huitièmep. 557).
◄  RAYS
RÉCÉPER  ►


REBOTTÉ. Terme de pépiniériste. C’est M. de Schabol qui parle. « On appelle un arbre rebotté celui que le pépiniériste n’a pu vendre & qu’il a coupé tout près de sa greffe ; il pousse un ou deux jets qui ressemblent beaucoup au jet des greffes ; mais ces arbres ainsi rebottés à cause de leurs deux plaies, si proches l’une de l’autre, savoir celle de la greffe de l’année précédente, & celle du rebottement faite tout près de celle-là en dernier lieu, risquent fort de périr. Cependant il en est qui ne laissent pas de bien faire : mais cela est plus rare que le cas contraire. Beaucoup de jardiniers qui ne s’y connoissent point ou qui n’y regardent pas, prennent ces arbres rebottés & sont fort souvent trompés. Le rebattement n’a lieu que par rapport au pêcher, qui, quand on le laisse sans le rabattre, se dégarnit du bas, & n’est plus de défaite ; ce qui n’arrive point aux autres arbres qui percent du bas, & arrive rarement au pêcher.