Mozilla.svg

Cycle/Nouveau Proverbe

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
CycleAlphonse Lemerre, éditeur4 (p. 220).
NOUVEAU PROVERBE


D’autres pourront s’asseoir, Maglor, à votre fête :
On a tué le porc, on a chauffé le four,
Vos filles, vos garçons travaillent nuit et jour,
Un baril de vieux cidre et qui porte à la tête
Est percé sous la grange, et vous n’épargnez rien ;
Mais au seuil de la ferme est un énorme chien,
Aboyeur hérissé dont l’œil fauve est d’un traître,
Un hideux trouble-fête, et les cœurs empressés
Qui chez vous s’en venaient par lui sont repoussés.
Et moi je dis : « Tel chien, tel maître. »