Description de la Chine (La Haye)/Approbations

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Scheuerleer (Tome Premierp. TdM-lxiv).



APPROBATION.



CETTE Déſcription Géographique, Historique, Chronologique, Politique, & Phyſique de l’Empire de la Chine & de la Tartarie Chinoiſe, que j’ai lûë par l’ordre de Monſeigneur le Garde des Sceaux, est ſi ample, qu’on peut aſſûrer que preſque aucun Pays, même de l’Europe, ne ſera déſormais mieux connu que la Chine, la Tartarie qui lui est soumiſe ou alliée, & que quelques autres États conſidérables qui les touchent immédiatement. C’eſt avec une confiance bien fondée, que dans cet Ouvrage on s’inſtruit, non ſeulement de la véritable étendue d’une ſi vaste portion de l’Univers, mais auſſi de tout le détail qui regarde les plus importans objets qu’elle renferme. On y prend auſſi une idée juste de la Nation Chinoiſe & de ſes Souverains : On y développe ſon caractère, les richeſſes qu’elle fournit à l’Europe, & celles qu’elle en tire. La principale de ces dernières, est ſans doute l’heureuſe connoiſſance de la véritable Religion ; du culte ſincere que tous les hommes doivent à Dieu, & que la ſeule Église Catholique, Apoſtolique, & Romaine enſeigne par toute la terre.

Des Miniſtres zélez, ſortis de pluſieurs Nations fidèles, & de divers Ordres religieux, ont depuis la découverte des Indes orientales, porté à la Chine la lumière de l’Évangile, en marchant ſur les traces du grand Xavier. Il eſt vrai que ce Thaumaturge fût borné par la divine Providence à en montrer le chemin ; mais ſes frères le ſuivirent bientôt, & y remplirent ſes vûës Apoſtoliques.

Parmi eux, les Jéſuites François ſe ſont extrêmement diſtinguez. Leurs talens naturels, & leurs lumières acquises, employez par l’eſprit de Religion au progrès de l’Évangile, avoient fait naître en leur faveur un merveilleux concours de protection, entre les deux plus grands Princes du ſiécle, le Roi Louis XIV. & l’Empereur Cang hi. Durant la vie de ces deux Monarques, une nombreuſe & floriſſante Chrétienté s’eſt heureuſement soutenuë à la Chine ; mais cette Chrétienté eſt à présent en danger d’être abſolument anéantie.

Le R. P. DU Halde a déjà commencé de rendre compte de cette triſte révolution dans le vingt-unième Recueil de ſes Lettres Édifiantes & Curieuſes. C’eſt à ce ſçavant & laborieux Écrivain qu’on eſt maintenant redevable de cette magnifique Déſcription de l’Empire Chinois ; Ouvrage très-complet, dont je ſuis persuadé que le Public lui ſaura beaucoup de gré. Fait à Paris ce 30. juillet 1734.

Signé,
l’Abbé R A G U E T.


APPROBATION.


JE ſouſſigné Provincial de la Compagnie de JESUS en la Province de France, permets au Père Jean-Baptiste du Halde de la même Compagnie, de faire imprimer un Livre qu’il a composé, intitulé : Déſcription Géographique, Hiſtorique, Chronologique, Politique, & Phyſique de l’Empire de la Chine & de la Tartarie Chinoiſe, &c. & qui a été revu par trois Théologiens de nôtre Compagnie. À Paris, le premier d’Avril 1733.


P.   F R O G E R A I S.