Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Beaurepaire (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Beaurepaire (rue).

Commence à la rue des Deux-Portes-Saint-Sauveur, nos 9 et 11 ; finit à la rue Montorgueil, nos 88 et 90. Le dernier impair est 33 ; le dernier pair, 34. Sa longueur est de 118 m. — 5e arrondissement, quartier Montorgueil.

Cette rue, qui existait déjà en 1255, se trouve indiquée dans les cartulaire de l’évêché de cette année sous la dénomination de Bellus Locus. On la trouve aussi dans un acte de 1258, sous le nom de vicus qui dicitur Bellus Reditus. En 1313 cette rue avait changé son nom latin et pris celui de Beaurepaire, qui signifie également belle demeure, belle retraite. — Une décision ministérielle du 29 nivôse an VIII, signée L. Bonaparte, et une ordonnance royale du 21 juin 1826, ont fixé la largeur de cette voie publique à 10 m. Les maisons nos 5, 7, 9, 2 et 34 sont alignées. — Portion d’égout du côté de la rue Montorgueil. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (Compe Française).