Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Carreaux (rue des Petits-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carreaux (rue des Petits-).

Commence aux rues du Cadran, no 2, et Saint-Sauveur, no 38 ; finit à la rue de Cléry, nos 44 et 46. Le dernier impair est 47 ; le dernier pair, 50. Sa longueur est de 228 m. Les numéros impairs sont du 3e arrondissement, quartier Montmartre, et les pairs sont du 5e arrondissement : de 2 à 22 inclusivement, quartier Montorgueil ; de 24 à la fin, quartier Bonne-Nouvelle.

Les plans de Boisseau, de Gomboust, de 1652, ne la distinguent point de la rue Montorgueil ; mais le Censier de l’évêché de 1575 indique une maison située dans la rue Montorgueil, au lieu dit les Petits-Carreaux. La partie de cette voie publique qui avoisine la rue Poissonnière, s’appelait, en 1637, rue des Boucheries. Son nom actuel lui vient d’une enseigne des Petits-Carreaux, qu’on voyait encore il y a quelques années sur la boutique d’un marchand de vin. — Une décision ministérielle à la date du 3 ventôse an X, signée Chaptal, a fixé la moindre largeur de cette voie publique à 11 m. 50 c. Les maisons nos 5, 7, 2 et 12 sont alignées, celles nos 1, 3, 21, 23, 25, 27, 29, 31, 33, 35 ; 4, 6, 8 et 10 ne sont assujetties qu’à un léger redressement. Les propriétés de 14 à 36, inclusivement, devront, pour exécuter l’alignement, avancer sur leurs vestiges actuels. — Égout entre les rues du Cadran et de Bourbon-Villeneuve. — Conduite d’eau dans toute l’étendue. — Éclairage au gaz (compe Française).