Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Caumartin (rue de)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Caumartin (rue de).

Commence à la rue Basse-du-Rempart, nos 58 et 60 ; finit à la rue Neuve-des-Mathurins, nos 55 et 57. Le dernier impair est 45 ; le dernier pair, 34. Sa longueur est de 315 m. — 1er arrondissement, quartier de la Place-Vendôme.

Autorisée et dénommée par lettres-patentes du 3 juillet 1779, cette rue a été ouverte en avril 1780 sur les terrains appartenant à MM. Charles-Marin Delahaye, fermier-général, et André Aubert, architecte. La largeur assignée à ce percement était de 30 pieds (voyez Boudreau, rue). — La copie de la lettre du roi qui désigna M. de Caumartin à la place de prévôt des marchands mérite d’être rapportée. — « À nos chers et bien amés les prévôt des marchands et échevins, conseillers, quarteniers, dixainiers et cinquanteniers de notre bonne ville de Paris. De par le roi, très chers et bien amés, voulant pourvoir à ce que la charge de prévôt des marchands de notre bonne ville de Paris, que notre amé et féal le sieur de La Michodière, conseiller ordinaire en notre conseil d’État, exerce depuis plus de six ans d’une manière si digne de notre confiance, soit remplie par une personne qui puisse s’en acquitter avec le même zèle pour notre service, maintenir l’ordre et concourir à ce qui peut concerner l’avantage de notre ville, nous avons fait choix de notre amé et féal le sieur Lefebvre de Caumartin, conseiller en tous nos conseils, maître des requêtes honoraire de notre hôtel qui, dans toutes les charges et emplois dont il a été successivement revêtu et particulièrement dans les intendances de Metz et de Lille, nous a toujours donné des preuves de son zèle invariable pour notre service et de notre intention sur tout ce qui pouvait intéresser le bien public, nous désirons que dans l’assemblée qui doit être tenue au mois d’août 1778 pour procéder à l’élection du dit prévôt des marchands, vous ayez donner vos voix au dit sieur Lefebvre de Caumartin, afin que par vos suffrages et selon la forme accoutumée, il soit élu en la dite charge, si n’y faites faute, car tel est notre plaisir. Donné à Versailles le 16 mai 1778. Signé Louis. » — M. de Caumartin remplit l’importante fonction de prévôt des marchands jusqu’en 1784. — Une décision ministérielle du 22 plairial an V, signée Benezech, a maintenu la largeur fixée par les lettres-patentes. — Conduite d’eau depuis la rue Basse-du-Rempart jusqu’aux deux bornes-fontaines. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).