100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Chauveau-Lagarde (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Chauveau-Lagarde (rue).

Commence à la place de la Madeleine, nos 11 et 13 ; finit à la rue de l’Arcade, nos 6 et 8. Le dernier impair est 5, le dernier pair, 8. Sa longueur est de 59 m. — 1er arrondissement, quartier de la place Vendôme.

Une ordonnance royale à la date du 2 juin 1824 porte qu’il sera ouvert du côté septentrional de la place de la Madeleine, à gauche et dans la largeur de 10 m. une rue sous la dénomination de rue Chauveau-Lagarde, aboutissant au nouveau boulevart (Malesherbes). Une autre ordonnance à la date du 2 septembre 1829, décida que cette rue s’arrêterait à celle de la Madeleine. Cependant elle n’a été exécutée que jusqu’à la rue de l’Arcade. Elle a été livrée à la circulation dans le courant de février 1832. Toutes les constructions riveraines sont alignées. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

Les terrains sur lesquels cette rue a été ouverte provenaient de la maison conventuelle de Notre-Dame-de-Grâce, dite de la Ville-l’Évêque, dont la vente, comme propriété nationale, avait eu lieu en l’an VI.

Chauveau-Lagarde, avocat, puis conseiller à la cour de cassation, est mort à Paris le 19 février 1842, à l’âge de 85 ans. Il défendit Marie-Antoinette et Charlotte-Corday, devant le tribunal révolutionnaire.