Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Contrescarpe-Saint-Marcel (rue de la)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Contrescarpe-Saint-Marcel (rue de la).

Commence à la rue des Fossés-Saint-Victor, nos 37 et 39 ; finit aux rues Neuve-Sainte-Geneviève, no 1, et Fourcy. Le dernier impair est 25 ; le dernier pair, 14. Sa longueur est de 157 m. — 12e arrondissement ; de 1 à 13 et de 2 à 6, quartier du Jardin-du-Roi ; de 15 à la fin, quartier de l’Observatoire ; de 8 à la fin, quartier Saint-Jacques.

Cette rue doit son nom à sa situation sur les fossés de l’Estrapade. Avant que ces fossés, creusés entre les portes Saint-Victor et Saint-Jacques, fussent comblés et couverts de maisons, ce terrain, extrêmement élevé, formait un chemin difficile à monter. M. de Fourcy, prévôt des marchands, ayant conçu le projet de lui donner une pente plus douce, obtint en 1685 un arrêt du conseil, confirmé par lettres-patentes registrées en 1686. Cet arrêt autorisait la démolition de la porte Saint-Marcel, et ordonnait de reprendre à 15 pieds sous œuvre les maisons de la rue de la Contrescarpe, en indemnisant les propriétaires. Cette amélioration fut exécutée peu de temps après. Une décision ministérielle, à la date du 2 thermidor an X, signée Chaptal, a fixé la moindre largeur de cette voie publique à 8 m. Sur le côté gauche, la maison à l’encoignure droite de la rue Neuve-Sainte-Étienne, et celle à l’encoignure de la rue Neuve-Sainte-Geneviève, sont alignées. Sur le côté droit, les maisons nos 2, 4 et 6 ne sont pas soumises à retranchement. — Éclairage au gaz (compe Parisienne).