100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Dupetit-Thouars (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Dupetit-Thouars (rue).

Commence à la place de la Rotonde-du-Temple ; finit à la rue du Temple, nos 86 et 88. La série des numéros dont le dernier est 39, commence par erreur à la rue du Temple. Sa longueur est de 184 m. — 6e arrondissement, quartier du Temple.

Cette rue qui longe un des côtés de la halle au vieux linge, a été ouverte en 1809 sur une partie de l’enclos du Temple. (Voyez l’article de la Halle au vieux linge). — Une décision ministérielle du 9 septembre 1809, signée Fouché, avait fixé la largeur de cette voie publique à 9 m. En vertu d’une ordonnance royale du 16 mai 1833, cette largeur est portée à 13 m. en prenant l’élargissement sur le marché. La maison située sur le côté droit à l’angle de la rue du Temple est seule soumise à retranchement. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).

Aristide Dupetit-Thouars, capitaine de vaisseau, s’embarqua à Brest en 1792, pour aller à la recherche de Lapérouse ; ses efforts furent sans résultat. Plus tard il fit partie de l’expédition d’Égypte. Au combat naval d’Aboukir où la France perdit du sang, non de la gloire, Dupetit-Thouars commandait le vaisseau le Tonnant et reçut une mort sublime. Criblé de blessures, cet intrépide marin continue de son poste à diriger le combat. Au milieu de l’ouragan de fer qui foudroie son équipage, il reste calme et inébranlable : tout son corps est mutilé, ses deux bras sont coupés par les boulets, ses cuisses sont elles-mêmes emportées, et cet énergique capitaine semble survivre à lui-même pour veiller sur l’honneur de son vaisseau. Placé dans un baril de son, il parvient ainsi, en arrêtant la fuite de son sang, à prolonger de quelques instants sa vie. De cette couche héroïque, il fait promettre à son état-major de ne point rendre son vaisseau : « Et si l’ennemi, ajoute-t-il, tente enfin de l’enlever à l’abordage, jurez-moi, mes amis, de jeter à la mer notre pavillon et mon cadavre. » Ceux-ci ont juré, il expire !