100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Estrées (rue d’)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Estrées (rue d’).

Commence au boulevart des Invalides, nos 6 et 8 ; finit à la place de Fontenoy, nos 1 et 3. Le dernier impair est 27 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 521 m. — 10e arrondissement, quartier des Invalides.

La partie comprise entre la place de Fontenoy et l’avenue de Breteuil est indiquée sur le plan de Verniquet, mais sans dénomination. Dès l’année 1800, elle prit le nom de rue Neuve-de-Babylone, parce qu’elle prolonge la rue de Babylone. — Une décision ministérielle du 3 pluviôse an IX, signée Chaptal, fixa la largeur de cette voie publique à 10 m., et prescrivit sa continuation depuis l’avenue de Breteuil jusqu’au boulevart des Invalides. Ce percement a été effectué en 1817 sur les terrains appartenant à l’État et au sieur Juliot. En 1819, cette voie publique a reçu dans toute son étendue la dénomination de rue d’Estrées. Les constructions riveraines ne sont pas soumises à retranchement. — Égout entre le boulevart des Invalides et l’avenue de Breteuil. — Conduite d’eau depuis le boulevart jusqu’à l’avenue de Villars.

Jean d’Estrées, duc et pair, maréchal de France, vice-amiral et vice-roi d’Amérique, naquit en 1624, et mourut le 19 mai 1707.