100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Férou (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Férou (rue).

Commence à la place Saint-Sulpice, no 3 ; finit à la rue de Vaugirard, nos 48 et 50. Le dernier impair est 19 ; le dernier pair, 30. Sa longueur est de 144 m. — 11e arrondissement, quartier du Luxembourg.

Jusqu’en 1500, le bourg de Saint-Germain, du côté méridional, était limité par l’église Saint-Sulpice. Les vastes emplacements qui avoisinaient cet édifice consistaient alors en terres labourables, clos et jardins enfermés par des murs ou des haies. L’un de ces clos, qui se trouve aujourd’hui circonscrit par les rues Férou, de Vaugirard, du Pot-de-Fer et la place Saint-Sulpice, appartenait depuis longtemps à la famille Férou. En 1500, maître Étienne Férou, procureur, était encore propriétaire d’une grande partie de ce clos, sur lequel on forma peu de temps après la rue qui porte son nom. — Une décision ministérielle du 26 thermidor an VIII, signée L. Bonaparte, fixa à 8 m., la largeur de cette rue, dont une assez grande partie a été supprimée pour l’agrandissement de la place Saint-Sulpice. En vertu d’une ordonnance royale du 12 mai 1841, la largeur de la rue Férou est portée à 12 m. Une partie de la propriété no 9 devra avancer sur ses vestiges actuels ; la maison no 11 devra reculer de 3 m. 20 c. environ. Les autres constructions de ce côté sont soumises à un retranchement qui varie de 4 m. 20 c. à 7 m. 20 c. Sur le côté opposé, le séminaire est aligné, et le plus fort retranchement à opérer sur les autres propriétés n’excède pas 2 m. — Égout. — Éclairage au gaz (compe Française).