100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Horloge (quai de l’)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Horloge (quai de l’).

Commence à la rue de la Barillerie, no 2, et au pont au Change ; finit à la place du Pont-Neuf, no 13, et au Pont-Neuf. Le dernier numéro est 81. Sa longueur est de 352 m. — 11e arrondissement, quartier du Palais-de-Justice.

Ce quai fut commencé en 1580. Les travaux souvent interrompus furent achevés en 1611. Les boutiques qui sont sur ce quai étaient autrefois occupées par des perruquiers. En 1738, Turgot, alors prévôt des marchands en fit élargir les deux extrémités en vertu d’un arrêt du conseil du 26 mars 1737. En 1816, on augmenta encore sa largeur près du Pont-au-Change, par suite de la démolition des échoppes adossées au Palais-de-Justice. Son nom lui vient de l’horloge du Palais, qui était placée sur la tour qui fait face au Pont-au Change. Cette tour fut probablement bâtie sous Philippe-le-Bel, vers l’année 1310. L’horloge, la première que l’on vit en France, fut construite par Henri de Vie qui vint à Paris en 1370, sous le règne de Charles V. Ce mécanicien allemand fut logé dans cette tour, par ordre du roi, pour avoir soin de l’horloge. Son traitement était de six sols parisis par jour. Ce quai a porté également le nom des Morfondus, en raison de sa situation exposée au vent du nord qui glace, qui morfond les pauvres piétons qui le traversent pendant l’hiver. On le nomme aussi vulgairement quai des Lunettes, en raison d’un grand nombre d’opticiens, de lunetiers qui l’habitent. Il n’existe pas d’alignement arrêté pour cette voie publique dont la moindre largeur est de 8 m. 50 c. Portions d’égout et de conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Française).