100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Barillerie (rue de la)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Barillerie (rue de la).

Commence aux quais Desaix et de l’Horloge ; finit aux quais du Marché-Neuf, no 54, et des Orfèvres, no 2. Le dernier impair est 41 ; le dernier pair, 32. Sa longueur est de 219 m. — Les nos impairs sont du 9e arrondissement, quartier de la Cité ; le côté opposé dépend du 11e arrondissement, quartier du Palais-de-Justice.

La première partie de cette rue voisine du pont au Change, portait anciennement la dénomination de rue Saint-Barthélemy, parce que l’église paroissiale et royale de ce nom y était située (voir article Flore, passage de). La deuxième partie, depuis la rue de la Calandre jusqu’au pont Saint-Michel, était appelée, dès l’an 1280, Barilleria. Le poète Guillot, à la même époque, la nomme la Grand’Barisserie. Cette qualification de grande, lui a été donnée sans doute pour la distinguer d’une ruelle de la Barillerie qui lui était parallèle et qui allait de la rue de la Calandre à la rivière. Cette même partie se nommait, en 1398, rue du Pont-Saint-Michel. Quelques auteurs prétendent que le nom de Barillerie lui fut donné parce qu’elle était habitée par des marchands de tonneaux et de barriques. — Arrêt du conseil. Versailles, 25 septembre 1784. — « Le roi étant en son conseil, a ordonné et ordonne que sous la conduite et la direction des sieurs Desmaisons et Antoine, architectes de sa majesté, etc… il serait incessamment construit dans toute la longueur de la rue de la Barillerie, à partir de l’un des pavillons formant aujourd’hui l’entrée de la cour du May jusqu’à la rue Saint-Louis, et dans la rue Saint-Barthélemy, à partir de l’autre pavillon jusqu’à l’autre partie occupée par les requêtes de l’hôtel, deux nouveaux corps de bâtiments tels qu’ils sont figurés aux plans et élévations qui en ont été dressés par lesdits sieurs Desmaisons et Antoine, etc… Veut en conséquence, sa majesté, que pour former devant la partie de ces nouveaux bâtiments, qui doit régner le long de la rue de la Barillerie, à partir de l’entrée de la cour du May jusques à l’encoignure de la rue Saint-Louis, une rue de 36 pieds de largeur, les maisons au nombre de seize, situées dans ladite rue de la Barillerie, et faisant face aux murs actuels du palais de Paris, à partir de la rue de la Calandre jusqu’à celle qui conduit au Marché-Neuf, seront incessamment acquises, pour en être les emplacements et terrains employés au redressement et à l’alignement de ladite rue de la Barillerie, etc. Signé Hue de Miroménil et de Calonne. » — Cette amélioration fut exécutée peu de temps après. — Une décision ministérielle en date du 13 brumaire an X, signée Chaptal, a maintenu la largeur de 36 pieds (11 m. 69 c.). — Égout depuis la rue de la Pelleterie jusqu’à celle de la Calandre. — Conduite d’eau dans toute l’étendue. — Éclairage au gaz (compe Française).