100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Joubert (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Joubert (rue).

Commence à la rue de la Chaussée-d’Antin, nos 39 et 41, finit à la rue Sainte-Croix, nos 8 et 10. Le dernier impair est 47 ; le dernier pair, 32. Sa longueur est de 288 m. — 1er arrondissement, quartier de la Place-Vendôme.

« Louis, etc… Nous ayant été représenté que par les arrêts de notre conseil des 6 août 1779 et 18 février 1780, nous aurions commis les sieurs Joly de Fleury et Taboureau, conseillers d’état, et le sieur Lenoir, aussi conseiller d’état, lieutenant général de police de la ville de Paris, pour acquérir en notre nom dans le nouveau quartier étant au-delà du rempart de la Chaussée-d’Antin, des terrains suffisants à l’effet d’y construire une église et un bâtiment pour y transférer et loger commodément le même nombre de religieux capucins qui se trouvent aujourd’hui dans le couvent de la rue Saint-Jacques, etc… Par ces présentes, signées de notre main, ordonnons : Article 1er. Qu’il sera ouvert sur la direction de la rue Thiroux, une nouvelle rue de 5 toises de large, qui règnera le long de la face de l’église et bâtiments des capucins, et arrivera à la rue Saint-Lazare, à travers les terrains du d. sieur de Sainte-Croix, laquelle sera nommée Sainte-Croix, comme aussi une autre rue en face des d. bâtimens et perpendiculaire sur celle de Sainte-Croix, aussi de 5 toises de large, qui sortira sur la Chaussée-d’Antin, etc., laquelle sera nommée rue Neuve-des-Capucins, pareillement ouverte sur les terrains du d. sieur de Sainte-Croix et de l’Hôtel-Dieu, et ce conformément au plan que nous avons vu et signé, lequel demeurera annexé à nos présentes lettres. En conséquence, autorisons les administrateurs de l’Hôtel-Dieu, à vendre et aliéner au d. sieur de Sainte-Croix, sur l’estimation qui en sera faite par l’inspecteur des bâtiments du d. Hôtel-Dieu, les terrains par eux loués, etc. — Art. 2e. Que pour indemniser les propriétaires de la valeur des terrains des deux nouvelles rues à ouvrir, dont ils consentent l’abandon gratuitement, faisant en superficie 1,350 toises, toutes les premières maisons à y construire seront jusqu’à la première vente qui en sera faite, exemptes du logement des Gardes Françaises, Suisses et autres gens de guerre. — Art. 3e. Que la dépense du premier pavé des rues Sainte-Croix et Neuve-des-Capucins sera payée des fonds que nous destinerons à cet effet, et que les d. rues seront, pour leur entretien, employées sur les états des ponts et chaussées de la ville. — Art. 4e. Que pour procurer aux propriétaires des maisons et terrains des d. rues, la faculté de faire des bâtiments d’une construction agréable, les d. propriétaires seront dispensés du paiement de tous droits de police et de grande et petite voiries pour les premières constructions et pendant le cours de six années à compter du 1er janvier prochain, etc… Donné à Versailles le 9e jour de juin l’an de grâce 1780, et de notre règne le 7e. Signé Louis. » — Les deux rues dont il s’agit furent immédiatement exécutées. — Une décision ministérielle du 22 prairial an V, signée Benezech, fixa la largeur de la rue Neuve-des-Capucins à 10 m. « Paris 26 brumaire an VIII. — La rue Neuve-des-Capucins où demeurent la veuve et la famille Joubert, a pris le nom de ce général. » {Moniteur du 27 brumaire.) — Conduite d’eau depuis la rue Sainte-Croix jusqu’aux deux bornes-fontaines. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

Barthélemi-Catherine Joubert, naquit à Pont-de-Vaux en 1769 ; il s’enrôla comme volontaire en 1791. Il était lieutenant-général en 1795. Successivement général de division, général en chef des armées de Hollande, de Mayence et d’Italie, Joubert fut blessé mortellement à la bataille de Novi. Il n’avait que 30 ans.