Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Louis (collége royal Saint-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis (collége royal Saint-).

Situé dans la rue de la Harpe, no 94. — 11e arrondissement, quartier de l’École-de-Médecine.

Cet établissement occupe une partie de l’emplacement sur lequel on voyait autrefois les colléges d’Harcourt, de Justice, et le jardin des Cordeliers.

Le collége d’Harcourt avait été fondé, en 1280, par Raoul d’Harcourt, chanoine de l’église de Paris, pour les pauvres écoliers des diocèses de Coutances, d’Évreux, de Bayeux et de Rouen. Cet établissement figurait parmi les grands colléges de l’Université.

La fondation du collége de Justice datait de l’année 1354. Elle avait eu lieu en exécution du testament de Jean de Justice, chanoine de l’église de Paris.

Les colléges d’Harcourt et de Justice, supprimés vers 1790, devinrent propriétés nationales et furent vendus les 3 nivôse an III, 25 thermidor an IV, et 15 thermidor an XIII.

Lycée dans le collége d’Harcourt.

« Au palais de l’Élysée, le 21 mars 1812. — Article 3. Il sera fait aux bâtiments actuels les additions et dispositions nécessaires pour contenir 400 élèves. — Art. 4. La maison du sieur Leprêtre et l’ancien collége de Justice seront réunis aux bâtiments du collége d’Harcourt et acquis pour cause d’utilité publique. — Art. 5. La portion du jardin des ci-devant Cordeliers, désignée sur le plan annexé au présent décret par les lettres A, B, C, D, E, F, G, H, sera remise au Lycée. Signé Napoléon. »

Toutes ces dispositions ne furent point immédiatement exécutées, ainsi que nous le voyons par le décret suivant :

« Au quartier général impérial de Dresde, le 14 mai 1813. — Napoléon, etc… Article 1er. Le collége d’Harcourt sera disposé dans le courant de cette année de manière à recevoir un lycée de 400 élèves. »

Aux termes d’une transaction passée entre l’Université et la ville de Paris, le 1er avril 1838, transaction approuvée par ordonnance royale du 6 novembre 1839, les bâtiments du collége Saint-Louis ont été transférés régulièrement et à titre gratuit à la ville de Paris.