Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Maure (rue du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maure (rue du).

Commence à la rue Beaubourg, nos 43 et 45 ; finit à la rue Saint-Martin, nos 96 et 98. Le dernier impair est 3 ; le dernier pair, 10. Sa longueur est de 131 m. — 7e arrondissement, quartier Sainte-Avoie.

Le poète Guillot, qui écrivait en 1300, ne fait pas mention de cette rue. En 1313 c’était la rue Jehan Palée, plus tard rue Palée simplement, la rue ou ruelle Saint-Julien, la rue de la Poterne ou Fausse-Poterne ; cette dernière dénomination lui avait été donnée, parce que cette voie publique se trouvait à peu de distance de la poterne ou fausse porte Nicolas Huidelon. En 1606 on la désignait sous le nom de cour ou rue du Maure. En 1640 c’était la cour du More dite des Anglais, et depuis la rue du Maure. Elle doit ce dernier nom à une enseigne. — Une décision ministérielle du 15 messidor an XII, signée Chaptal, fixa la largeur de cette voie publique à 7 m. En vertu d’une ordonnance royale du 16 mai 1833, cette largeur est portée à 9 m. Les constructions du côté des numéros impairs sont soumises à un retranchement qui varie de 2 m. à 5 m. 60 c. Celles du côté opposé devront reculer de 2 m. à 4 m. 60 c. — Conduite d’eau depuis la rue Beaubourg jusqu’à la borne-fontaine. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).