100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Notre-Dame-de-Lorette (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Notre-Dame-de-Lorette (rue).

Commence aux rues Saint-Lazare, no 2, et des Martyrs, no 1 ; finit à la rue Pigalle. Le dernier impair est 47 ; le dernier pair, 60. Sa longueur est de 471 m. — 2e arrondissement, quartier de la Chaussée-d’Antin.

Une ordonnance royale du 21 avril 1824 autorisa la compagnie Dosne, Loignon, Censier et Constantin, à ouvrir plusieurs rues, entr’autres une de 13 m. de largeur qui aboutirait d’un côté à la rue de La Rochefoucauld, et se dirigerait vers la rue du Faubourg-Montmartre, à la jonction de celle-ci avec les rues Saint-Lazare et des Martyrs (voyez place Saint-Georges). Ce percement fut immédiatement exécuté, mais ne déboucha point dans la rue Saint-Lazare, attendu que la compagnie n’était pas propriétaire des terrains donnant sur cette rue. Il dut s’arrêter à 75 m. environ de distance de cette voie publique. Le 24 janvier 1834, une ordonnance royale déclara d’utilité publique l’exécution de ce débouché, et approuva le traité fait entre la ville de Paris et le sieur Pène. Au commencement de l’année 1835, la rue dont il s’agit était livrée dans toute son étendue à la circulation ; elle porta d’abord le nom de rue du Faubourg-Montmartre-Prolongée, puis celui de Monsieur Vatry, propriétaire d’une maison située à l’angle de la place Saint-Georges. Enfin une décision ministérielle du 10 avril 1835, signée Thiers, lui a définitivement assigné la dénomination de rue Notre-Dame-de-Lorette. Cette voie publique débouche près du chevet de l’église ainsi appelée. — Les propriétés riveraines sont alignées. — Égout entre les rues Saint-Lazare et Breda. — Conduite d’eau depuis la rue Saint-Lazare jusqu’à la rue La Bruyère. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).