100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Parc-Royal (rue du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Parc-Royal (rue du).

Commence à la rue Saint-Louis, nos 27 et 29 ; finit à la rue des Trois-Pavillons. — Le dernier impair est 15 ; le dernier pair, 12. Sa longueur est de 173 m. — 8e arrondissement, quartier du Marais.

Elle a été ouverte en 1563 sur les ruines de l’hôtel Barbette, et faisait anciennement partie de la rue de Thorigny. Cette voie publique porta d’abord le nom du Petit-Paradis, en raison d’une enseigne ; puis on la nomma des Fusées, parce que l’hôtel dit des Fusées y était situé. Elle prit ensuite la dénomination du Parc-Royal, parce qu’elle conduisait au parc de l’hôtel royal des Tournelles. En 1793, c’était la rue du Parc-National. — Une décision ministérielle à la date du 13 fructidor an VII, signée Quinette, fixa la moindre largeur de cette voie publique à 8 m. En 1806, elle reprit son nom de rue du Parc-Royal. En vertu d’une ordonnance royale du 12 juillet 1837, sa moindre largeur est portée à 12 m. Les constructions du côté des numéros impairs entre les rues Saint-Louis et Culture-Sainte-Catherine, sont alignées, sauf un léger redressement à l’encoignure de la rue Saint-Louis. Les autres propriétés de ce côté devront reculer de 1 m. 70 c. à 2 m. 20 c. Celles du côté des numéros pairs sont soumises à un retranchement qui varie de 3 m. 40 c. à 4 m. 10 c. — Égout entre les rues Saint-Louis et Payenne. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).