100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Thomas (rue des Filles-Saint-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Thomas (rue des Filles-Saint-).

Commence à la rue Notre-Dame-des-Victoires, no 15 ; finit à la rue de Richelieu, nos 66 et 68. Le dernier impair est 23 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 238 m. — De 1 à 13, 3e arrondissement, quartier du Mail ; de 15 à la fin, et tous les numéros pairs, 2e arrondissement, quartier Feydeau.

Percée vers 1650 sur un terrain dont une partie appartenait aux Religieux-Augustins, et l’autre aux Filles-Saint-Thomas, cette rue prit d’abord le nom de Saint-Augustin, en raison de sa situation le long du mur de clôture des Religieux-Augustins, dits Petits-Pères. La dénomination qu’elle porte aujourd’hui lui vient du couvent des Filles-Saint-Thomas, dont nous avons parlé à l’article du palais de la Bourse. — Une décision ministérielle du 21 prairial an X, signée Chaptal, fixa la moindre largeur de cette voie publique à 8 m. En vertu d’une ordonnance royale du 4 mai 1826, cette moindre largeur est portée à 10 m. Propriétés de 1 à 11, alignées ; 13, retranch. 1 m. ; de 15 à la fin, ret. 1 m. 30 c. à 1 m. 50 c. ; encoignure de la place, alignée ; 12, ret. réduit 30 c. ; 14, 16, alignées ; 18, ret. réduit 40 c. ; 20, redress. — Égout entre les rues Vivienne et de Richelieu. — Conduite d’eau entre les rues Notre-Dame-des-Victoires et Vivienne. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

En vertu d’une décision ministérielle du 21 juin 1844, la partie de cette voie publique comprise entre les rues Notre-Dame-des-Victoires et Vivienne doit prendre le nom de place de da Bourse.