Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Truanderie (rue de la Grande-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Truanderie (rue de la Grande-).

Commence à la rue Saint-Denis, nos 163 et 165 ; finit à la rue Montorgueil, nos 18 et 20. Le dernier impair est 61, le dernier pair, 62. Sa longueur est de 213 m. — 5e arrondissement, quartier Montorgueil.

Cette rue était construite en 1250. Son emplacement faisait anciennement partie du petit fief de Thérouenne, dont la moitié environ fut cédée à Philippe-Auguste par Adam, archidiacre de Paris, puis évêque de Thérouenne. L’emplacement qui n’était pas nécessaire à la construction des halles resta à l’évêque et fut bientôt envahi par des marchands de toutes espèces qui firent construire à peu près en même temps, des voies publiques aux abords de ces marchés. Sauval pense que le nom de Truanderie dérive de truand et truander, qui signifiaient dans notre vieux langage, gueux, gueuser, mendier. Robert Cenal nomme la rue de la Grande-Truanderie Via Mendicatrix major, et la rue de la Petite-Truanderie Via Mendicatrix minor. Jaillot, qui a combattu l’opinion de ces deux écrivains, croit que le nom de Truanderie a pris racine des vieux mots tru, truage, qui signifient tribut, impôt, subside ; en effet, dans le carrefour qu’on désignait sous le nom de place Ariane, se trouvait un bureau où l’on percevait les droits sur les marchandises qui entraient de ce côté dans Paris. — Une décision ministérielle du 28 prairial an IX, signée Chaptal, a fixé la moindre largeur de la rue de la Grande-Truanderie à 8 m. Les maisons nos 51, 16, l’encoignure gauche de la rue Saint-Jacques-l’Hôpital, et les propriétés nos 56, 58 et 62 sont alignées ; les constructions de 8 à 14 inclus ne devront subir qu’un léger redressement. — Conduite d’eau entre les rues Saint-Denis et Saint-Jacques-l’Hôpital. — Éclairage au gaz (compe Française).