Dictionnaire classique sanscrit-français/उ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄     ►


U


u, 5e lettre de l’alphabet, répondant à l’ou bref.

u, part. enclitique qui, dans le Vêda, s’ajoute aux pronoms, aux prépositions et aux verbes sans en changer notablement la signification : tad u, sa u, ya u, ud u, ab́ûd u, pour tad, sa, y a, ul, ab́ût, etc. ‖ Dans le sanscrit brâhmanique, u s’ajoute aux mots aťa, kim et na pour former aťô, kimu et nô ; voyez ces mots.

u indéc., interjection. ‖ Dans le monosyllabe sacré ôṃ, u désigne Çiva.

u. avê 1 ; p. ûvê ; f 2. ôśyê : f1. ôtâsê ; pp. ᴔśṭa. Résonner ; faire du bruit ; retentir.

उकनाह ukanâha m. cheval bai ou marron.

उक्त​ ukta pp. de vać. — S. n. hymne ou parole des Rishis.

उक्ति ukti f. (vać) parole, mot, langage ; ‖ discours, entretien.

उक्थ​ ukťa n. (vać) hymne ; poëme, chant récité. ‖ Le Sama-Vêda.

उ क्ष् u x. uxâmi 1 ; p. uxâñćakâra ; f1. uxitâsmi ; a 1. ᴔyxiśam ; pp. uxita. Arroser, mouiller : ǵṛtêna de beurre clarifié. Vd. ; ćandanêna d’eau de sandal ; çônitêna de sang. ‖ Répandre : çônitam le sang.

uxa a. lavé, nettoyé.

उक्षन् uxan m. (vah) taureau, bœuf. ‖ Vd. cheval. ‖ Cf. anaďuh. — got. auhsan ; germ. ochs ; angl. ox ; lat. vacca.

uxatara m. (comp. de uxan) taureau ou bœuf de grande taille.

उक्षित​ uxita pp. de vax ; ‖ grand.

उ ख् u ḱ ou uγ̇ḱ. ôḱâmi 1 ; p. uvôḱa ; f1. ôḱitâsmi. Aller, se mouvoir. ǁ Être mis à sec, se dessécher. ǁ Orner, parer. Cf. ôḱ.

उखा uḱâ f. pot ; casserole.

uḱyâ a. cuit au pot ou dans la casserole.

उग्र​ ugra a. dur, âpre, rude. ǁ Au fig. terrible ; impétueux. — S. m. surnom de Çiva ugradêva. ǁ Homme de caste issue d’un xattriya et d’une çudrâ. ǁ Moringa hyperanthera, bot. — S. f. ugrâ femme de la caste ugra. ǁ Plante médicinale. — S. n. dureté, rudesse ; colère.

ugraganďa a. (ganď) qui a une odeur forte. — S. m. ail ; ǁ michelia tchampaca. bot. — S. f. ugragandâ carum carvi, bot. ǁ Autre plante médicinale. — S. n. assa fœtida.

ugratwa n. rudesse, violence.

ugradarçana a. (dṛç) terrible à voir.

ugradêva m. surnom de Çiva.

ugraďanwan m. (ďanus) le dieu à l’arc terrible, Indra.

ugranâsika a. (nâsa) qui a un nez terrible, c-à-d. très-grand ou très-gros.

ugrarûpa a. (rûpa) de forme terrible.

ugravîrya a. (vîrya) d une force terrible.

ugravêga a. (vêga) d’une vitesse terrible, c-à-d. très-grande.

ugraçâsana a. (ças) qui donne des ordres terribles ; tyrannique ; tr.-sévère.

ugraçêḱarâ f. m à m. diadème de Çiva, c-à-d. le Gange ; cf. Râmâyana I.

उङ्कुण​ uγ̇kuṇa m. punaise. Cf. utkuṇa.

उङ्खामि uγ̇ḱâmi, uγ̇ḱita, etc. Cf. uḱ.

उ च् u ć. ućyâmi 4 ; p. uvôća ; f2. uciśyâmi ; a 1. ućiśam ; gér. ôćitwâ. Se réunir, s’assembler. ǁ Être apte à, bon pour, digne de, ac. uvôćiťa dêśṇam tu as mérité l’offrande, Vd.

ućita pp. de , ajusté, assemblé. ǁ Assorti, qui cadre avec ; qui convient : yaťôćitam comme il convient. ǁ Digne de. ǁ Accoutumé à, g. klêçânâm aux chagrins.

उच्च​ ućća a. haut, élevé. ǁ Synonyme de udâtta, tg.

uććaka a. À l’i. pl. n. uććakæs hautement, beaucoup ; excessivement.

उच्चटयामि uććaṭayâmi 10, (ćaṭ) fendre, briser.

uććaṭâ f. orgueil, arrogance. ǁ Habitude, usage. ǁ Esp. d’ail ; esp. de graminée.

उच्चण्ड​ uććaṇḍa a. (ćaṇḍ) prompt ; expéditif.

उच्चताल​ uććatâla n. (tâla) musique de place ; partie de plaisir, etc.

उच्चदेव​​ uććadêva m. surnom de Krishna.

उच्चन्द्र​ uććandra m. (ut) dernier quart de la nuit, dernière veille.

उच्चय​ uććaya m. (ći) nœud de cordon ou d’étoffe qui soutient autour des reins le vêtement inférieur.

उच्चरामि uććarâmi 1, (ćar) s’élever. ‖ Lâcher son ventre ; uriner (?).

uććâra m. prononciation. ‖ Excréments.

uććâraṇa n. prononciation ; ‖ proclamation.

उच्चलामि uććalâmi 1, (cal) se lever.

uććala a. élevé, proéminent.

uććalalâṭâ f. femme qui a le front élevé ou bombé.

उच्चातन​ uććâtana n. action de briser, d’arracher. ‖ Au fig. fascination. ‖ Une des flèches de Kandarpa.

उच्चावाच​ uććâvâća a. (avâć) haut et bas ; grand et petit ; changeant, varié, multiforme.

उच्चिङ्गट​ uććiγ̇gaṭa m. (ciγ̇gaṭa) grande crevette ; esp. de homard. ‖ Au fig. homme passionné.

उच्चूल​ uććûla m. la partie supérieure de la hampe d’un étendard.

उच्चैस् uććæs adv. (i. pl. de ućća) en haut ; hautement ; à haute voix.

uććærǵuśṭa n. grand cri ; grand bruit (ǵuś).

uććæḥçravas m. (çravas oreille) np. du cheval d’Indra.

उ च्छ् u ć ċ́. Cf. uċ́.

उच्छादन​ ućċ́âdana n. action de frotter de parfums.

उच्छिनद्मि ućċ́inadmi 7, (ċ́id) couper, retrancher, séparer. ‖ Ôter ; détruire. — Au ps. être ôté ; manquer.

उच्छिष्ट​ ućċ́iśṭa pp. (çiś) laissé ; rejeté :

ućċ́iśṭam b́ôj́anam m. aliments que l’on repousse. — S. n. restes ; miettes.

ućċ́iśṭab́ôj́ana m. (b́uj́) mangeur de restes. ‖ Au fig. serviteur d’une idole.

उच्छिर्षक​ ućċ́irśaka n. (çîrśaka) oreiller.

उच्छुन ućċ́ûna pp. (çwi) grossi, gonflé.

उच्छृङ्खल ućċ́ṛγ̇ḱala a. qui a rejeté sa chaîne ; déchaîné ; effréné ; indompté ; furieux.

उच्छेद ućċ́êda m. (cid) brisement ; destruction ; anéantissement : paçunâm des troupeaux.

उच्छोषण​ ućċ́ôśaṇa n. (çuć) dessèchement.

ućċ́ôśayâmi c. (çuć) dessécher, au propre et au fig.

उच्छ्रयामि ućċ́rayâmi 1, (ut-çri) élever, lever : bahûn les bras. — Moy. ućċ́rayê s’élever : agnir ućċ́rayatê le feu s’élève — Pp. ućċ́rita.

ućċ́raya et ućċ́râya m. élévation, profondeur. ‖ Hauteur, colline, montagne.

ućċ́rayôpêta a. (upa-i) doué d’élévation ; haut ; profond.

ućċ́rita pp. de ućċ́rayâmi, élevé ; dressé ; ‖ haut. ‖ Au fig. grand, prospère. ‖ Qqf. qui s’est élevé, qui s’est produit ; né, produit.

उच्छ्वसिमि ućċ́wasimi 2, (çwas) respirer ; ‖ être haletant. ‖ Sangloter : ućċ́açwâsa dînâ elle sanglotta affligée.

ućċ́wasat ppr. haletant.

ućċ́wasila pp. haletant ; hors d’haleine.

ućċ́wâsa m. souffle, haleine ; ‖ essoufflement ; ‖ sanglot. ‖ Au fig. attente, anxiété. ‖ Division d’un livre.

उच्यासम् ućyâsam o. a 1 de vać.

उच्ये ućyê pr. ind. ps. de vać.

उ छ् uċ́ ućċ́âmi 1 et 6 ; p. ućċ́âñćakâra ; f 1. ućċ́itâsmi ; pp. uśṭa. Finir. ‖ Quitter. ‖ Traverser, passer outre. — Habiter ; cf. uć, ôka. — Vd. éclairer ; cf. uśas et usras. [Ce verbe ne s’emploie qu’avec le pfx. vi ; seul, il ne se trouve que chez les grammairiens.]

उज्जगार​ uj́j́agâra p. de udgṝṇâmi.

उज्जय​ uj́j́aya m. (j́i) victoire.

uj́j́ayanî et uj́j́ayinî f. la ville d’Oujein dans le Malava [29°, 11′ latitude nord ; 73°, 27′ longitude orientale], ancienne capitale de Vikramâditya, une des 7 villes saintes des Indiens et 1er méridien de leurs géographes.

uj́j́ayanta m. np. de montagne dans la chaîne de l’Himalaya.

uj́j́ayina a. victorieux.

उज्जासन​ uj́j́âsana n. (j́as) meurtre, massacre.

उज्जिघ्नत् uj́j́iǵnat ppr. de udďanmi (han).

उज्जिहे uj́j́ihê 3, () Vd. se lever : vṛka uj́j́ihîtê le loup se lève ; ‖ s’élever giraḥ prati twâm udahâsala les voix vers toi se sont élevées, Vd. ‖ Act. lever : lôćanê les yeux. ‖ Qqf. laisser ; cf. 3.

उज्जृम्भ​ uj́j́ṛmb́a a. (j́ṛmb́) ouvert, entrouvert ; qui s’épanouit.

ujjṛmb́âmi, ujjṛmb́ê, 1, bailler ; s’entrouvrir ; se déployer. — Pp. uj́j́ṛmb́ita ; s. n. effort ; ‖ recherche, découverte, enquête.

उज्ज्वल​ uj́j́wala a. (j́wal), brillant, flamboyant. ‖ Clair, luisant, bien écuré. ‖ Qui brille épanouie, en parlant d’une fleur.

उ ज्झ् u j́ j́҆. uj́j́҆âmi 6 ; a 1. ᴔj́j́҆iśam ; pp. uj́j́҆ita. S’éloigner de, ac. ‖ Quitter, abandonner : prâṇân la vie. ‖ Éviter : avâćyam des paroles blâmables.

उ ञ्छ् u ñ ċ́. uñċ́ami 1 ; fl. uñċ́itâsmi ; pp. uñċ́ita. Glaner : çilâni des épis. Cf. uċ́.

uñċ́ayâmi c. faire glaner.

uñćićċ́isâmi dés. désirer glaner.

uñċ́a m. grain glané.

uñċ́açila n. épis glanés.

उट​ uṭa m. feuilles, chaume, pour couvrir des huttes.

utaj́a m. (j́an) chaumière, hutte. ‖ cabane d’un ermite. ‖ Maison en général.

उठ् uṭ̌. oṭ̌âmi et ûṭ̌âmi 1. Frapper, renverser. Cf. ûṭ̌ ; gr. ὠθῶ (ôthô).

उडु uḍu f. n. astérisme lunaire en général. — N. eau ; cf. uda.

uḍupa () m. la lune. M. n. radeau, flotte de bois.

uḍupaťa m. (paťa) le ciel étoilé.

उडुम्बर​ uḍumbara n. (uḍu-b́ṛ ?) cuivre. ‖ Sorte de lèpre rouge. ‖ Seuil de porte, revers d’eau d’une fenêtre. ‖ Ficus glomerata, bot. ‖ Cf. udumbara et ûdumbara.

uḍumbaraparṇî f. (pâma) esp. de plante à feuilles couleur de cuivre, ou à feuilles d’uḍumbara.

उडूप​ uḍûpa m. n. () radeau.

उड्डामर​ uḍḍâmara a. excellent, respectable, considérable.

उड्डिये uḍḍiyê 4, (î) s’envoler. — Pp. uḍḍina envolé.

uḍḍina m. action de s’envoler ; essor ; le vol de l’oiseau.

उड्डिश​ uḍḍiça in. surnom de Çiva. ‖ Traité de la magie et des incantations.

उड्ढि uḍḍ̌i 2p. imp. pr. de vaç

उत् ut pfx. indiquant 1° situation ou mouvement vers le haut ; 2° mouvement pour ôter. — Comp. uttara ; sup. uttama.

उत​ uta adv. ou, ou bien. ‖ Alors, ensuite ; or, donc. [Ce mot est assez souvent explétif].

उत​ uta pp. de et de .

उतथ्य​ utaťya m. np. d’un saint, fils d’Angiras.

utaťyaj́a m. (j́an) agni vṛhaspati, fils d’Utathya.

utaťyânuj́anman m. mms.

उतवा utavâ adv. () ou. M§ 103.

उताहो utâhô adv. (ahô) ou. M§ 103.

utâhôswit adv. (sfx. swit) ou.

उत्क​ utka a. (sfx. ka) désireux ; avide de. ‖ Qui regrette. — S. m. occasion favorable.

उत्कट​ utkaṭa a. (kaṭ) excessif ; violent. ‖ Fou, furieux. ‖ En folie, en rut. — S. m. éléphant en rut. ‖ Violence ; orgueil tyrannique.

उत्कण्ठा utkaṇṭ̌â f. (kaṇṭ̌) tristesse, affliction ; regret.

utkaṇṭ̌âmi et utkaṇṭ̌ê 1, regretter vivement ; s’affliger.

utkaṇṭ̌ayâmi c. faire gémir, affliger. — Pp. utkaṇṭ̌ita affligé, abattu, triste.

उत्कता utkatâ f. (sfx. ) regret ; désir ardent. ‖ Pothos officinalis, bot. plante à graines aromatiques.

उत्कम्प​ utkampa m. (kamp) agitation ; tremblement ; terreur.

उत्कर​ utkara m. (kṛ) faisceau. ‖ Tas de grain. ‖ Esp. de gâteau.

उत्कर्षामि utkarśâmi 1, (kṛś) traîner en haut, extraire : j́alâl retirer de l’eau. ‖ Ôter : vastram son vêtement. ‖ Battre des mains, applaudir. — Pp. utkarśita élevé, excellent, supérieur, insigne.

utkarśa m. excellence, supériorité. ‖ Excès. ‖ Tg. addition : êkôtkarśa addition d’une syllabe.

उत्कल​ utkala m. (kal) porteur, portefaix. ‖ Oiseleur. ‖ Np. d’une partie de l’Orissa au sud de l’Inde.

उत्कलिका utkalikâ f. (kal) agitation. ‖ Flots agités, vagues. ‖ Bouton de fleur. ‖ Regret d’une ch. perdue ; anxiété.

उत्कलित​ utkalita pp. (kal) agité par la tristesse ou le regret. ‖ Qui s’élève, prospère.

उत्काका utkâkâ f. vache qui fait un veau chaque année.

उत्कार​ utkâra m. (kṛ) vannage du grain.

उत्किरामि utkirâmi 6, (kṝ) faire déborder en versant. ‖ Extraire qqc. d’un contenant quelconque ; ‖ creuser : pariḱâm une fosse ; raj́as soulever la poussière.

उत्कुञ्चिता utkuñćitâ f. nigella indica, vulgairement calonji.

उत्कुट​ utkuṭa n. position d’un homme dormant la tête redressée.

उत्कुण​ utkuṇa m. (kuṇ) punaise.

उत्कुट​​ utkûṭa m. parasol.

उत्कृन्तामि utkṛntâmi 6, (kṛt) fendre, diviser, couper en morceaux. ‖ Séparer, retrancher.

उत्कृष्तभूम​ utkṛśtab́ûma m. (kṛś-b́ûmi) sol fertile, bonne terre.

उत्कोच​ utkôća m. et utkôćâ f. (kuć) présent fait pour corrompre.

उत्क्रामामि utkrâmâmi 1, (kram) s’élever ; se lever pour partir ; s’en aller ; disparaître. ‖ Quitter : çarîram le corps. ‖ Transgresser : ďarmam la loi.

utkrama m. transgression, violation d’une règle, d’une méthode.

उत्क्रोशामि utkrôçâmi 1, (kruç) élever la voix ; crier ; s’écrier. — Pp. utkruśṭa qui résonne, où résonne.

utkrôça cris, m. aigle de mer, orfraie, etc.

उत्क्षिपामि utxipâmi 6, (xip) soulever ; lancer en l’air. ‖ Se lever, se jeter sur, s’élancer.

utxipta pp. — S. m. pomme épineuse, datura metel et datura fastuosa, bot.

utxiptikâ f. ornement en forme de croissant qui se porte à la partie supérieure de l’oreille.

utxêpaṇa n. action d’arracher. ‖ Van à nettoyer le grain. ‖ Mesure de 16 panas.

उत्खनामि utḱanâmi 1 ; p. uććaḱnê (ḱan) défouir ; arracher ; exhumer.

उत्खला utḱalâ f. (ḱal) esp. de parfum.

उत्त​ utta pp. de und mouillé ; humecté.

उत्तप्त​ uttapta pp. (tap) échauffé ; brûlé. ‖ Baigné, lavé. — S. n. viande sèche.

उत्तम​ uttama a. (sup. de ut) le plus haut. ‖ Au fig. suprême ; excellent ; qui est à la tête ou le premier. — S. f. uttamâ femme belle, bien portante et bonne. ‖ Jasminum auriculatum, bot. — S. n. la haute, les notes élevées, par opposition à mandram la basse, et à maďyam le médium.

uttamaṕalinî f. asclepias rosea, bot.

uttamara a. (sfx. ra) excellent, le meilleur ; suprême.

uttamarṇa m. (rṇa de ṛṇa) créancier.

uttamavid a. (vid) qui possède la science suprême ou transcendante.

uttamasaγ̇graha m. intrigue, adultère et tout ce qui contribue à son succès.

uttamasâhasa n. amende de 1000 panas.

uttamâγ̇ga n. (aγ̇ga) la tête.

उत्तर​ uttara a. (comp. de ut) plus élevé, supérieur. ‖ Septentrional. ‖ Subséquent, postérieur. ‖ [À la fin des composés] précédé de, tg. : ruttara précédé de , etc. ‖ Au fig. meilleur, plus important, plus puissant, de plus de valeur, plus beau, etc. — uttarêṇa après ; plus haut ; au nord. — uttarê au delà. ‖ uttarât du nord. — S. f. nord. — S. n. réplique ; duplique.

uttarakuru m. n. np. d’une contrée au nord de l’Inde ; np. du peuple qui l’habite.

uttarakôçalâ f. Ayôdhyâ dans le Kôçala.

uttaraγ̇ga n. (gam) pièce supérieure de la charpente d’une porte, linteau.

uttaratas adv. (sfx. tas) du nord.

uttarapaxa m. (paxa) conclusion directe d’un raisonnement, d’une démonstration.

uttarapâda m. (pâda) la section de la réplique dans les livres de jurisprudence.

uttaraṕâlgunî f. (ṕâlgunî) le 12e astérisme lunaire, nommé le Lit.

uttarab́âdrapad f. le 27e astérisme lunaire, contenant α d’Andromède.

uttaravâdin m. (vad) défendeur ; avocat donnant la réplique.

uttarasâxin m. témoin du défendeur.

uttarasâďaka a. (sâď) qui fait achever, qui aide à achever qqc. ‖ Qui prête secours ou aide. ‖ Qui achève, qui termine.

uttarâpaťa m. (paťa) contrée septentrionale, par opposition à daxiṇâpaťa.

uttarâb́âsa m. (â-b́âs) réplique indirecte et illégale, paroles ressemblant à une réplique sans en être une.

uttarâyâna n. (ayana) la moitié de l’année où le soleil est au nord de l’équateur.

uttarâçâpati m. (âçâ-pati) le régent du nord, Kuvêra.

uttarâśâḍ̌â f. uttarûçâḍ̌â f. le 21e astérisme lunaire, appelé la Dent d’éléphant et contenant β du Sagittaire.

uttarâsaγ̇ga m. (sañj́) vêtement de dessus et de la partie supérieure du corps.

उत्तरामि uttarâmi 1, (tṛ) sortir en traversant ; traverser : nadîm une rivière ; sortir j́alât de l’eau. ‖ Quitter : ćaryâm une fonction [après l’avoir remplie]. ‖ Augmenter : çravâńsi la gloire, Vd. ‖ Passer : j́îvitam la vie ; et abs. : passer la vie,

उत्तरीय​ uttarîya n, vêtement de dessus. Il Au fig. résultat final, projet réalisé.

उत्तरेद्युस् uttarêdyus adv. (dyu) le jour d’après, le surlendemain.

उत्तरोत्तर​ uttarôttara n. m à m. réplique de réplique, c-à-d. débat, altercation. — Ac. adv. uttarôtaram de plus en plus.

उत्तंस​ uttańsa m. (tańs) boucle d’oreille, ‖ Crête. ‖ Aigrette.

उत्तान​ uttâna a. (tan) dirigé vers le haut. ‖ Qui dort sur le dos, supinus [lat.] ‖ Bas, sans profondeur, en parlant de l’eau. ‖ Modique ; petit ; faible.

uttânapâda n. les hauteurs du nord, Vd. ‖ Le sommet du Mêru. ‖ L’étoile polaire.

uttânaçaya a. (çî) qui dort sur le dos. — S. m. et f. petit enfant.

उत्ताप​ uttâpa m. (tap) chaleur, ardeur. ‖ Au fig. ardeur, feu, impétuosité, fougue.

उत्तार​ uttâra a. (tṛ) qui surpasse les autres ; prééminent.

उत्तारयामि uttârayâmi c. (tṝ) faire traverser ; ex. : la vie ; conserver, sauver. ‖ Vomir : b́uklam ce qu’on a mangé.

उत्तारिन् uttârin a. changeant, inconstant, chancelant, au fig.

उत्ताल​ uttâla a. (tâla) m à m. qui s’élève au-dessus du sol : ‖ au fig. élevé, excellent ; ‖ ardu ; terrible. ‖ Prompt, expéditif.

उत्तिष्ठामि uttiśṭ̌âmi (sťâ) f2. utťâsyâmi ; o. utťêyâsam ; pp. utťita. Se lever : utťiśṭ̌a lève-toi ; ‖ S’élever : uśâ udasťât l’aurore s’est levée, Vd. ; uttiśṭ̌ati mêģas un nuage s’élève. ‖ Au fig. prendre courage ; être prêt : yudďâya pour le combat.

उत्तुङग​ uttuγ̇ga a. (tuγ̇ga) haut. ‖ Gonflé, grossi, en parlant des rivières.

उत्तेजित uttêj́ita a. (tij́) envoyé, dépêché. — S. m. marche de côté, t. d’équit.

उत्तेरित​ uttêrita n. (tṝ) le pas, t. d’équit.

उत्त्रास​ uttrâsa m. (tras), tremblement.

उत्थान​ utťâna n. (sťâ) action de se lever, de s’élever, d’être prêt, de s’occuper de ; effort, effort d’esprit ; soin des affaires ; ‖ joie, plaisir. ‖ Lieu où l’on se tient : cour ; ‖ lieu couvert, pour le Sacrifice ; ‖ limites ; ‖ champ de bataille, guerre ; armée ; ‖ livre. ‖ Vomissement ; selles.

उत्थपयामि utťâpayâmi c. (ut-sťâ) faire lever. ‖ Relever : patitam qqn. qui est tombé ; ‖ ressusciter.

utťâpana n. action de faire lever, de relever. ‖ État de ce qui est relevé ; élévation ; qqf. écartement.

उत्थित​ utťita pp. de utťiśṭ̌âmi. ‖ A. éminent, hors ligne.

utťitâγ̇guli m. la main ouverte.

उत्पत​ utpata m. (pat) oiseau.

उत्पतामि utpatâmi 1, (pat) s’élever rapidement : ‖ se lever, sauter de : asanât de son siége ; ‖ s’envoler. ‖ S’élever, en parlant d’un son, d’un bruit ; ‖ se produire.

utpatana n. action de s’élever, de se lever, de s’envoler. ‖ Production, naissance de qqc.

utpatitṛ m. n. utpatitrî f. et utpatiśṇu a. qui saute, qui s’envole, qui s’élève.

utpatti f. (sfx. ti) production ; naissance.

उत्पद्ये utpadyê 4 (pad) s’élever, se produire : j́yôtis, yudďam utpadyatê une lumière, un combat s’élève.

utpanna pp. né, originaire.

utpannatwa n. origine, procession.

उत्पल​ utpala a. (pal) clair, non épais ; f. utpalâ. — S. f. gâteau de blé non vanné. — S. n. fleur ; ‖ les nymphéacées en gén. ; ‖ costus, bot. ‖ Le 6e enfer glacé.

utpalaganďika n. (ganď) sorte de sandal.

utpalapatra n. (patra) feuille de lotus. ‖ Le tilaka : voyez ce mot.

utpalavarṇâ f. (varṇa) une des trois femmes de çâkya-muni.

utpalaçârivâ f. (çâra-iva) echites frutescens, bot.

utpalinî f. (sfx. inî) réunion de lotus.

उत्पवन​ utpavana n. () filtrage, clarification, épuration, principalement des liqueurs sacrées. ‖ Aspersion de beurre clarifié.

उत्पश्य​ utpaçya a. qui regarde en haut.

उत्पाटयामि utpâṭayâmi c. (paṭ) arracher : drumaṃ un arbre. — Pp. utpâṭita.

utpâṭin a. qui arrache.

उत्पात​ utpâta m. (pat) essor, élan. ‖ Chose qui se produit tout à coup ; prodige.

utpâtayâmi c. de utpatâmi.

उत्पादयामि utpâdayâmi c. (pad) produire ; engendrer ; ‖ faire couler : [le sang].

utpâdaka a. qui produit, engendre ; ‖ hilancha repens, basella rubra ou lucida, bot.

utpâdana n. production, génération ; ‖ naissance, origine.

utpâdaçayana m. f. francolin, oiseau.

उत्पाली utpâlî f. santé.

उत्पिञ्जल​ utpiñj́ala a. (pij́-sfx. ala) confondu, confus.

उत्पिनष्मि utpinaśmi 7 (piś) broyer.

उत्पीडयामि utpîḍayâmi 10 (pîḍ) presser, comprimer. ‖ xamâm utpîḍayâmi je me revêts de patience.

utpîḍana n. compression ; ‖ friction.

उत्पुच्छये utpućċ́ayê (dén. de pućċ́a) lever la queue ; faire la roue.

उत्प्रेक्ष​ utprêxâ f. (pra-îx) action de regarder par dessus ou avec indifférence ; ‖ indifférence ; négligence. ‖ Comparaison, tg.

उत्प्लवे utplavê 1, (plu) sauter sur, ac.

उत्फालयामि utṕâlayâmi c. (ṕal) ouvrir largement : nêtrê les yeux.

utṕulla a. (ṕul autre forme de ṕal) ouvert ; épanoui. ‖ Dormant sur le dos.

उत्भिनद्मि utb́inadmi 7, (b́id) fendre ; briser : utb́innô ǵanas nuage entr’ouvert.

उत्मन्दामि utmandâmi 1, rendre ivre de joie ; rendre joyeux par l’ivresse, Vd.

उत्स​ utsa m. (und) source, fontaine.

उत्सङग​ utsaγ̇ga m. (sañj́) hanche ; derrière de la hanche.

उत्सन्न​ utsanna pp. ps. de utsîdâmi (sad).

उत्सर्ग​ utsarga m. (sṛj́) abandon ; ‖ donation ; présent ; largesse. ‖ Résiliation. ‖ Déjection, selles. ‖ Précepte, règle.

utsarj́ana n. (sṛj́) donation, don.

उत्सर्पामि utsarpâmi 1 (sṛp) s’étendre.

utsarpiṇî f. Cf. avasarpiṇî.

उत्सर्या utsaryâ f. (sṛ) vache qui doit aller au taureau.

उत्सव​ utsava m. (su) extraction du sôma ; fête, solennité. ‖ Hauteur. ‖ Production d’un désir ; impatience ; passion.

उत्सहे utsahê 1, (sah) pouvoir : yôdďuṃ çatrum vaincre un ennemi. ‖ Avoir assez de force pour, avec le d. du mot abstrait : harśaṇâya pour tendre un arc.

उत्सादयामि utsâdayâmi c. (sad) perdre, ruiner, détruire : ďarmam une loi, une coutume. — Ps. utsâdyê ; pp. utsâdita.

utsâdana n. destruction, ruine. ‖ Destruction de tout ce qui est mauvais : des mauvaises herbes par le labourage, des mauvaises odeurs par les parfums, des défauts de la langue par une bonne prononciation, etc.

उत्सार्यामि utsârayâmi c. (sṛ) faire sortir ; expulser.

utsâraka m. portier, concierge ; huissier ; ‖ garde, gardien.

उत्साह​ utsâha m. (sah) pouvoir, force ; capacité ; ‖ effort ; ‖ application, étude ; ‖ persévérance ; fermeté. ‖ Félicité. ‖ Fil.

utsâhayâmi c. (sah) exciter, exhorter.

utsâhavarďana n. (vṛď) héroïsme.

उत्सिक्त​ utsikta pp. (sić) aspergé. ‖ élevé haut. ‖ Au fig. hautain, altier. — S. m. lutteur royal.

उत्सिसाहयिषामी utsisâhayiśâmî (dés. du c. de sah) vouloir exciter, vouloir exhorter.

उत्सीदामि utsîdâmi 1 et 6, (sad) s’affaisser, tomber en ruine ; périr, s’anéantir : utsîdêyur lôkâs les mondes s’anéantiraient. — Pp. utsanna : utsannô ďarmas loi tombée en désuétude, usage aboli.

उत्सुक​ utsuka a. (su bien ; sfx. ka) qui désire ; qui regrette ; triste. — Substantivement à la fin des composés ; cf. nirutsuka, samutsuka.

utsukâyê dén. concevoir un désir, un regret.

उत्सूर​ utsûra m. (sûra soleil) soir, crépuscule.

उत्सृजामि utsṛj́âmi 6 (sṛj́) — émettre, répandre : varśam la pluie, vâśpam des larmes ; ‖ jeter qqc. : b́ûmᴔ à terre ; ‖ rejeter, quitter, abandonner : dâryâm utsṛj́ya suptâm ayant quitté sa femme endormie. ‖ Ôter : b́ûśaṇâni ses ornements ; ‖ renoncer à : kâmakrôďᴔ à l’amour et à la colère. ‖ Perdre : prab́âm utsṛj́aty arkas le soleil perd son éclat ‖ Au fig. produire par voie d’émanation : mad utsṛj́yatê sarvam de moi émane l’univers. — Pp. utsṛśṭa.

utsṛśṭapaçu m. taureau mis en liberté dans qq. circonstance solennelle.

उत्सेध​ utsêďa m. (siḍ̌) élévation, hauteur. ‖ Corps. — S. n. meurtre ; massacre.

उत्स्मयामि utsmayâmi 1, et utsmâyâmi 10, (smi) rire, sourire ; ‖ rire de, ac.

उद​ uda n. (und) eau. [Ce mot s’emploie surtout au commencement des composés.] Gr. ὕδος, ὕδωρ, ὑάδες (hudos, hudôr, huades). Lat. unda, udus ; cf. ud dans paludis, und dans arundo. Anglo-saxon ydhu. Slav. voda. Germ. ancien, wanden ; germ. wasser ; angl. water.

उदक् udak m. Voyez udać.

उदक​ udaka n. (sfx. ka) eau. ‖ Une des 21 viraṭ de la gâyatrî. ‖ Ablution mortuaire.

उदकीर्य​ udakîrya m. gadelupa arborea, etc., bot.

उदक्या udakyâ femme qui a ses règles.

उदगद्रि udagadri m. (udak-adri) les monts du nord, l’Himâlaya.

उदगयन​ udagayana n. (udak) l’ayana du nord, les six mois où le soleil est au nord de l’équateur. Cf. uttarâyaṇa.

उदग्भूम​ udagb́ûma m. et udagb́ûmi f. (b́ûmi) bon terrain, sol fertile.

उदग्र​ udagra a. (agra) qui a la pointe en haut ; ‖ haut, élevé. ‖ Attentif, ‖ Vif, ardent ; emporté.

udagradat m. (danta) qui a les dents saillantes. — S. m. éléphant qui a de grandes défenses.

उदच् udać [cas forts udañć. M§ 41 ; 112, 5°] ; f. udîćî ; n. udak, a. (ut-añć aller) tourné ou dirigé vers le haut ; ‖ septentrional. ‖ Subséquent, postérieur. — S. f. udîćî le nord.

उदज​ udaj́a m. (aj́) action de mener des troupeaux.

उदञ्चन​ udañćana n. (añć) couvercle, dessus.

उदञ्चित​ udañćita pp. (añć) poussé dehors ; éconduit. ‖ Porté en haut ; honoré ; révéré.

उदण्डपाल​ udaṇḍapâla m. (aṇḍa-pal) poisson ; serpent.

उदधि udaďi m. (ďâ) mer.

उदन्त​ ududanta m. (anta) nouvelles ; rapport ; message ; ‖ notion, connaissance. ‖ Homme vertueux ; homme gagnant sa vie par un travail quelconque.

udantaka m. (sfx. ka) nouvelles.

udantikâ f. satiété ; satisfaction.

उदन्य​ udanya (uda, ou l’inusité udan) Vd. nuage.

udanyaj́a a. (j́an) né du nuage, Vd.

udanyâ f. soif. udanyâmi dén. avoir soif.

udanwat m. mer.

उदपान udapâna m. n. () bassin d’eau, citerne, puits.

उदय udaya m. (aya de i) ascension ; ‖ lever du soleil, de la lune ou des étoiles. ‖ Élévation, prospérité, haute fortune. — Tg. [à la fin des composés] suivi de : ukârôdaya suivi de u.

udayana n. mms.

उदर udara m. (ut-ṛ être saillant ?) ventre ; lat. utérus. ‖ Guerre.

udari f. enflure du ventre, t. de méd.

udaragranťi m. (granťi) affection chronique de l’abdomen, le spleen des Anglais, t. de méd.

udaratrâṇa n. (trâ) cuirasse ou cotte protégeant le ventre.

उदरथि udaraťi m. (raťa) mer. ‖ Soleil.

उदरपिशाच udarapiçâća a. dont le ventre est comme celui d’un piçâća, c-à-d. glouton.

उदरम्भरि udaramb́ari a. (b́ṛ) m à m. nourrisseur de son ventre, c-à-d. glouton.

उदरामय udarâmaya m. (âmaya) mal de ventre, diarrhée, dysenterie.

उदरावर्त udarâvarta m. (vṛt) nombril.

उदरिन् udarin a. (sfx. in) ventru. — S. f. udariṇî femme grosse.

उदरिल udarila a. (sfx. ila) mms.

उदर्क udarka m. (ṛć) avenir ; ‖ conséquence à venir. ‖ Vangueria spinosa, bot.

उदर्चिस् udarćis a. (arcis flamme) dont la flamme monte ; qui lance des flammes ; flamboyant et montant. — S. m. surnom du feu, de Çiva, de Kandarpa.

उदलावनिक udalâvanika a. (uda-la-vaṇa) préparé dans la saumure.

उदवसित udavasita n. maison.

उदश्वित् udaçwit n. (cwi) lait de beurre additionné d’eau en égale quantité.

उदात्त udâtta pp. (ut, â, dâ. Cf. âtta) élevé, porté en haut. ‖ Au fig. grand, illustre ; libéral, généreux. ‖ Cher, aimé. ‖ Aigu, [en parlant de l’accent] tg. — S. m. don, présent. ‖ Grand tambour d’orchestre. ‖ Accent aigu, tg. ‖ Fleur de rhétorique.

udâttatara [comp. de udâtta] plus élevé, plus aigu, tg.

udâttavat a. (sfx. vat) qui a la nature de l’uddâta.

udâttaçrutita pp. (çru) entendu, c-à-d. prononcé avec l’accent aigu.

उदान udâna m. (an) un des 5 souffles ou esprits vitaux [les autres sont : apâna, prâṇa, vyâna et samâna] ‖ Nombril. ‖ Cil. ‖ Serpent. ‖ Bd. traité sur la nature et les attributs des Buddhas.

उदायुध udâyuďa a. (âyuďa) qui a l’arme levée.

उदार udâra a. () m à m. qui s’élève : grand ; noble ; généreux, libéral, magnifique.

udâraďî a, (ďî) de haute intelligence ; à l’âme haute ; magnanime.

उदावर्त udâvarta m. (vṛt) indisposition, maladie.

उधावहामि uďâvahâmi 1, (â-vah) traîner : raťam un char ; raťêna sur un char. ‖ Emmener : b́âryâm une épouse, c-à-d. épouser ; en lat. ducere uxorem.

उदासे udâsê 2, (âs) m à m. être assis au dehors : se tenir paisiblement étranger à qqc. ; ne pas s’en préoccuper.

udâsîna ppr. étranger à qqc. ; qui ne s’en préoccupe pas ; insoucieux ; en sécurité.

udâsînavat adv. extérieurement ; comme qqn. qui est étranger à qqc, sans se soucier.

उदास्थित udâsťita m. (sťa) surintendant ; ‖ gardien ; ‖ huissier. ‖ Espion.

उदाहरामि udâharâmi 1, (â-hṛ) rapporter, raconter. ‖ Énoncer, prononcer, employer [un mot]. ‖ Nommer, appeler.

udâharaṇa n. parole, mot ; ‖ axiome, sentence. ‖ Emploi d’un mot. ‖ Une des cinq espèces de raisonnement, t. de logique.

udâhâra m. mms.

उदित udita pp. de udêmi (i) qui s’est élevé, qui se lève, [ex. le soleil.] ‖ Lié, attaché. ‖ Dit, prononcé.

उदित्वा uditwâ gér. de vad.

उदिक्षे udixê 1, (îx) regarder ; considérer. ‖ Attendre, [en latin exspectare].

उदीची udićî f. (udać) le nord ; la région du nord.

udîćîna a. septentrional.

udîćya m. la région du nord, le pays de l’Indus au nord-ouest de la Saraswatî et faisant partie de l’ancien Saptasinďu.

उदीरे udîrê 2, (îr) Vd. se lever : udîrďwam levez-vous ; ppr. udîrâṇa qui se lève. ‖ Énoncer, prononcer : brahmâṇi des prières, Vd. ‖ Mettre en liberté.

udîrayâmi c. lancer : astram une flèche. ‖ Prononcer : vaćanam des paroles. ‖ Soulever : rêṇum la poussière. ‖ Mettre en liberté ; mettre au jour, produire, faire apparaître : kusumâni des fleurs.

udîraṇa n. action d’émettre, de prononcer. ‖ Paroles, discours.

udîrṇa a. élevé, grand, généreux, excellent.

उदुम्बर​ udumbara m. ficus glomerata, bot. ‖ Esp. de lèpre. ‖ Eunuque. ‖ Seuil de porte, revers d’eau. — S. n. cuivre. ‖ Cf. uḍumbara.

उदूखल​ udûḱala n. bdellium, sorte de gomme-résine. ‖ M. n. mortier de bois pour nettoyer le riz.

उदूढ​ udûḍ̌a a. (ut-vah) marié. ‖ Lourdaud, grossier, inculte.

उदेमि udêmi 2, (i) aller en haut, s’élever, se lever : udêti sûryas le soleil se lève. ‖ Monter, grandir : prab́âvéna en puissance ; cf. udita. ‖ Naître, se produire : agnir udyat, Vd. le feu naissant. ‖ Sortir : tamasas des ténèbres ; ‖ sortir contre l’ennemi, marcher en guerre.

उद्गच्छामि udgaćċ́âmi 1, (gam) aller en haut, s’élever ; ‖ grandir, croître. ‖ Sortir. — Pp. udgata élevé, grand ; adulte.

udgama m. action de s’élever, de monter, de grandir. ‖ Sortie. ‖ Germination, éclosion.

udgamanîya pf. ps. — S. m. une paire de vêtements lavés.

उद्गाढ​ udgâḍ̌a a. (gâh) excessif. — Ac. advt. udgâḍ̌am excessivement.

उद्गातृ udgâtṛ m. () prêtre qui chante l’hymne et reste assis ; [il y en a 4 dans le saint Sacrifice du Rig-Vêda]. ‖ Le chantre du Sâma-Vêda.

उद्गयामि udgayâmi 1, () chanter, réciter. — Pp. udgîta.

उद्गार​ udgâra m. (gṝ) vomissement ; ‖ exhalaison.

उद्गीथ​ udgîťa m. ( ; sfx. ťa) partie du Sâma-Vêda. ‖ Le monosyllabe sacré ôṃ.

उद्गृणामि udgṝṇâmi 9, (gṝ) énoncer, proclamer, — Pp. udgirṇa.

उद्ग्रथित​ udgraťita pp. (granť) entrelacé.

उद्ग्राह​ udgrâha m. (grah) enlèvement, retranchement ; ‖ suppression du visarga devant une voyelle initiale, tg.

udgrâhapadavṛtti f. cette même suppression quand la voyelle postérieure est longue, tg.

udgrâhavat a. semblable à l’udgrâha, tg.

udgrâhita pp. enlevé, supprimé ; ôté, pris. ‖ Porté en haut, exalté, élevé, sublime.

उद्घ​ udģa m. (ģaṇ) excellence ; prospérité.

उद्घन​ udģana m. (han) banc de charpentier, établi de menuisier.

उद्घर्षामि udģarśâmi 1, (ģṛś) frotter. ‖ Broyer.

उद्घस​ udģasa n. (ģas) viande.

उद्गाटयामि udģâṭayâmi 10, (ģaṭ) ouvrir : dwâram une porte. ‖ Commencer ; kâryam une chose à faire.

udģâṭa et udģâṭaka m. corps de garde ; ‖ patrouille.

udģâṭana n. instrument pour ouvrir ; clef. ‖ seau de cuir avec sa corde pour puiser de l’eau.

udģâṭita pp. de udģâṭayâmi.

udģâṭitaj́ña a. (j́ñâ) intelligent, qui connaît son métier.

udģâṭin a. qui ouvre. ‖ Qui commence.

उद्घात​ udģâta m. (han) action de frapper, de heurter, de fouler, de pousser ; ‖ de pousser l’air par les narines [sorte d’exercice pieux] ; ‖ de se fouler le pied, foulure. ‖ Tout objet pour frapper : arme, maillet, marteau, massue. ‖ Au fig. action de commencer qqc. ; cf. udģâṭayâmi. ‖ Division d’un livre, section, chapitre. ‖ Élévation, hauteur.

उद्घोषयामि udģôśayâmi 10, (ģuś) crier. — Pp. udģôśṭa.

उद्दण्द​ uddaṇḍa a. (daṇḍa) qui tient le bâton levé.

उद्दन्तुर​ uddantura a. (danta ; sfx. ura) qui a les dents saillantes ou grandes. ‖ Qui montre les dents ; menaçant, effroyable. ‖ Au fig. haut, élevé ; formant une dent, un pic.

उद्दान​ uddâna n. () action d’attacher, d’assujétir.

उद्दाम​ uddâma a. (dam) délié, dégagé. ‖ Libre, sans contrainte. — S. m. surnom de Varuṇa.

उद्दाल​ uddâla m. (dal) cordia myxa ou latifolia ; paspalum frumentaceum, bot.

उद्दित​ uddita pp. () attaché, lié.

उद्दिशामि uddiçâmi 6, (diç) tenir compte de qqc. ac.

uddicya gér. s’emploie avec le sens d’une préposition et signifie : étant tenu compte de, êtam vâkyam de ces paroles ; ‖ à cause de, yad uddicya âgatô’smi à cause de quoi je suis venu ; ‖ vers, uttarâṃ diçâm uddiçya vers un pays lointain.

उद्दीप​ uddîpa n. (dîp) matière résineuse et inflammable, surtout le bdellium.

उद्दीपयामि uddîpayâmi c. (dîp) allumer, enflammer, embraser.

uddîpana n. action d’allumer, d’enflammer, embrasement ; illumination. ‖ Au fig. action d’allumer une passion.

उद्देश​ uddêça m. (diç) action de montrer ; ‖ description. ‖ Chose que l’on montre. ‖ Région, pays. Cf. diç f.

uddêçatas adv. (sfx. tas) en montrant ; en manière de preuve ou de description.

उद्देहिका uddêhikâ f. esp. d’insecte. Cf. utpâdikâ.

उद्द्योत​ uddyôta m. (dyut) éclat, splendeur, illumination. ‖ Éclat de la joie, transport, allégresse.

uddyôtayâmi c. illuminer. — Pp. uddyôtita.

उद्द्राव​ uddrâva m. (dru) fuite, retraite.

उद्धत​ udďata pp. (han). ‖ Superbe, arrogant. — S. m. lutteur royal.

उद्धतमनस्क​ udďatamanaska a. (manas ; sfx. ka) qui a l’âme superbe.

udďatamanaskatwa n. (sfx. twa) arrogance.

उद्धन्मि udďanmi 2, (han) ppr. uj́j́iģnat ; pp. udďata. Pousser en haut, soulever : parvatân les montagnes de nuages, Vd ; j́alân les eaux.

उद्धरामि udďarâmi 1, (ut, hṛ) enlever ; extraire : çaram niśaγ̇gât une flèche du carquois ; ‖ arracher, déraciner : vṛxam un arbre ; ‖ extirper ; détruire : sapatnam un ennemi. ‖ Au fig. élever moralement.

udďarana n. action d’enlever, d’extraire, d’arracher, d’extirper, de détruire ; ‖ de tirer de l’eau d’un puits. ‖ Aliment vomi. ‖ Délivrance finale.

उद्धर्ष​ udďarśa m. (hṛś) fête, surtout fête religieuse.

udďarśaṇa n. horripilation.

उद्धव​ udďava m. (ďu, ďû) fête ; anniversaire.

उद्धान​ udďâna a. (ďâ) vomi, rendu. — S. n. foyer, âtre ; cf. udďmâna.

उद्धान्त​ udďânta a. vomi, rendu ; cf. udďâna. — S. m. éléphant au sortir du rut.

उद्धार​ udďâra m. (ut, hṛ) action d’enlever ; d’ôter, de retrancher ; ‖ soustraction. ‖ Chose ou portion soustraite. ‖ Emprunt, dette, surtout dette sans intérêt. — S. f. udďârâ, menispermum glabrum, bot. — S. n. foyer, âtre ; cf. udďâna.

udďârayâmi c. faire que qqn. enlève, extraie, retranche. ‖ Élever, soulever.

उद्धूनोमि udďûnômi 5, (ďû) soulever en agitant : raj́as la poussière. ‖ Au fig. manyum exciter la colère. — Ps. udďûyê.

उद्धुषण​ udďûśaṇa n. (ďûś) horripilation. [Ce mot est peut-être une orthographe vicieuse de udďarśaṇa.]

उद्ध्मान​ udďmâna n. (ďmâ) foyer, fournaise, âtre.

उद्ध्य​ udďya m. rivière. Cf. udaďi.

उद्भव​ udb́ava m. (b́û) naissance, origine, production.

उद्भामि udb́âmi 1, (b́â) apparaître.

उद्भावयामि udb́âvayâmi c. (b́û) faire naître, produire.

उद्भासयामि udb́âsayâmi c. (b́âs) illuminer.

उद्भिद् udb́id a. (b́id) qui pousse, qui germe, qui s’entr’ouvre [en parlant d’un bourgeon, d’un bouton]. — S. f. germination. — S. n. sel de cuisine.

udb́ida a. qui germe, qui pousse. — S. f. udb́idâ, végétal.

udb́ij́j́a a. (j́an) produit par la germination : udb́ij́j́ê patrê les deux feuilles séminales.

उद्भूत​ udb́ûta pp. (b́û) né, produit.

उद्भ्रमामि udb́ramâmi 1, (b́ram) sauter : raťât d’un char. — Pp. udb́rânta.

udb́rama m. bond. ‖ Au fig. agitation de l’âme ; regret.

udb́rânta pp. brandi, agité en cercle [dont on fait le moulinet]. ‖ Agité, chancelant : prêmab́arê sous le poids de la volupté.

उद्य​ udya gér. — udyê pr. ps. — de vad.

उद्य​ udya m. (und ; uda) rivière.

उद्यच्छे udyaćċ́ê 1, (yam) lever : bâhû les bras. ‖ Lever avec menace : asim un glaive, daṇḍam un bâton, g. de la personne ; udyamya ďanus ayant bandé son arc. ‖ Faire apparaître : hiraṇyayîm amatim la lune dorée, Vd. ‖ Offrir : annam des aliments. ‖ S’efforcer : kartum de faire qqc. ‖ Étudier : vêdam le Vêda. — Pp. udyata.

udyata pp. — S. m. division d’un livre, section, chapitre. — A. act. persévérant, actif, laborieux.

udyama m. effort ; travail actif ; contention d’esprit.

udyamyamîmi aug. Vd. lever vigoureusement : bâhû les bras.

उद्यान​ udyâna n. () action de s’élever ; de sortir. ‖ Au fig. motif, intention. ‖ Lieu où l’on sort : jardin, promenade, surtout jardin royal ouvert au public.

उद्यामि udyâmi 2, () s’élever ; sortir.

उद्युञ्जे udyunj́ê 7, (yuj́) [usité au pp.] udyukta appliqué, attentif à un ouvrage ; ‖ prêt à, préparé à.

udyôga m. application, attention, effort.

udyôgin a. qui s’applique, qui est attentif à qqc. ; qui s’efforce de bien faire qqc.

udyôj́ayâmi c. préparer, tenir prêt : balam une armée.

उद्र​ udra m. (uda) loutre, ‖ Lith. ûdra ; germ. et angl. otter ; fr. loutre ; gr. ἔνυδρις (enudris).

उद्रङ्ग​ udraγ̇ga m. cité imaginaire flottant dans les airs et nommée aussi hariçćandrapura.

उद्रथ​ udraťa m. (raťa) clavette de l’essieu d’un char. ‖ Cuisinier.

उद्रिच्ये udrićyê ps. (rić) être supérieur, prévaloir, ab. ‖ Être en évidence. — Pp. udrikta distingué ; évident, manifeste.

उद्वत्सर​ udvatsara m. (vatsara) année.

उद्वपामि udvapâmi 1, (vap) élever.

उद्वमामि udvamâmi 1, (vam) vomir.

उद्वरामि udvarâmi 1, (vṛ) demander.

उद्वर्त​ udvarta a. (vṛt) abondant ; qui déborde.

उद्वर्ते udvartê 1, (vṛt) monter, grossir, s’enfler [en parlant des rivières, etc.] ‖ Au fig. se gonfler, s’enorgueillir.

udvartayâmi c. renverser, détruire.

udvartana n. destruction des miasmes au moyen de parfums. ‖ Action de s’élever, de monter ; de grossir ; cf. utvartê. ‖ Action de broyer.

उद्वर्द्धन​​ udvardďana n. (vṛď) rire moqueur ou que l’on retient par finesse ou par ruse.

उद्वर्हित​ udvarhita pp. d’udvṛhâmi.

उद्वह​ udvaha a. (vah) qui propage la race : descendant, rejeton, fils ou fille.

उद्वहामि udvahâmi 1, (vah) porter [en parlant d’un char, d’un cheval, d’un bateau]. ‖ Emmener : b́âryâm une épouse ; épouser [en lat. ducere uxorem]. Cf. udâvahâmi.

udvahana n. action d’emporter, d’emmener. ‖ Action de s’élever, de s’enfler, de grossir.

udvâna a. (vam) vomi. Cf. udvamâmi et udďâna.

उद्वान्त​ udvânta a. (vam) vomi, rendu. — S. m. éléphant au sortir du rut.

उद्वाश्ये udvâçyê 4, (vâç) pleurer qqn., ac. ‖ Faire un pleur funèbre.

udvâspa a. (forme causale de vâç) qui pleure, qui répand des larmes.

udvâśpatwa n. larmoiement ; action de pleurer beaucoup.

उद्वासन​ udvâsana n. (vas) m à m. exil : extermination ; massacre ; carnage ; dévastation.

उद्वाह​ udvâha m. (vah) mariage.

udvâhayâmi c. faire qu’un homme épouse une femme.

udvâhana n. action de labourer un champ deux fois ; la seconde façon. ‖ Au fig. transport, anxiété.

udvâhanî f. petit coquillage employé comme monnaie, cauris.

udvâhika a. (sfx. ika) relatif au mariage, matrimonial, nuptial.

udvâhinî f. (sfx. inî) corde pour tirer.

उद्विजामि udvij́âmi 1, et udvij́ê 6, (vij́) p. udvivij́ê ; f2, udvij́iśyê ; a 1, udvij́iśi ; pp. udvigna trembler : b́ayât de peur. ‖ S’affliger. ‖ Avoir peur, craindre : sarpât ou sarpasya un serpent. ‖ Act. effrayer, affliger ; émouvoir, ébranler.

उद्वीक्षे udvîxê 1, (ut-vi-îx) regarder ; voir.

उद्वीजे udvîj́ê 1, (vîj́) aller. — udvîj́ayâmi 10, éventer, donner du vent.

उद्वृत्त udvṛtta pp. (vṛt) élevé. ‖ Dégagé, libre, maître de soi. ‖ Rendu, vomi.

उद्वृहामि udvṛhâmi 6, (vṛh) lever : çaktim udavṛhat il levait sa pique ; asîṅ udvavṛhus ils levèrent leurs épées. ‖ Arracher : kêçam les cheveux ; ‖ au fig. extraire ; udvavarha âtmanô manas il tira de soi le manas.

उद्वेग udvêga m. (vij́) ascension. ‖ Agitation, ébranlement. ‖ Tremblement, terreur, effroi. ‖ Coureur, courrier. ‖ Ascète qui tient continuellement ses bras levés au-dessus de sa tête. ‖ La noix de bétel, fruit de l’areca catechu.

उद्वेजयामि udvéj́ayâmi c. (vij́) effrayer.

उद्वेपे udvêpê 1, (vêp) trembler, bondir : udvêpatê hṛdayam mê mon cœur bondit de crainte.

उधस uďasa n. (cf. ûďas) mamelle.

उध्रस्नामि uďrasnâmi, voyez ďrasnâmi.

उन्द् u n d. unadmi 7 ; p. undâñćakâra ; f1. unditâsmi ; f2. undiśyâmi ; o. pr. undyâm ; o. a1, udyâsam ; al. ᴔndiśam ; pp. unna et utta. Mouiller, rendre humide. ‖ Être mouillé, être humide. ‖ Lat. unda, udus ; G. ὕω, ὕδωρ ; cf. uda.

undayâmi c. mouiller. — Pqp. ᴔndidam.

undidiśâmi dés. vouloir être mouillé ; désirer la pluie, être altéré [en parlant des campagnes].

उन्दुर undura et unduru m. rat [peut-être rat d’eau].

उन्न unna pp. de und, mouillé, humide. ‖ Au fig. facile, complaisant, obligeant.

उन्नत unnata pp. de unnamâmi courbé vers le haut ; redressé ; élevé ; haut.

unnatanâb́i a. (nâb́i) qui a le nombril relevé, c-à-d. ventru, obèse.

unnatânata a. (ânata) haut et bas, inégal, onduleux.

उन्नति unnati f. (nam) action de redresser en courbant, d’élever. ‖ Ascension ; ‖ accroissement ; prospérité, ‖ L’épouse de garuḍa.

unnatîça m. (îç) l’époux d’Unnati, Garuda.

उन्नदामि unnadâmi 1, (nad) rendre un son. ‖ Crier, vociférer.

उन्नमामि unnamâmi 1, (nam) courber vers le haut ; élever [surtout en pliant] : bâhûn les bras. ‖ S’élever : unnamati mêģas un nuage s’élève. — Pp. unnata.

उन्नय unnaya m. () action de conduire en haut ; ‖ de lever, de hausser, de hisser.

उन्नयामि unnayâmi 1, () conduire en haut. ‖ Lever : daṇḍam un bâton. ‖ Hisser.

unnayana n. action de conduire en haut. ‖ Au fig. action de tirer des conclusions, raisonnement, délibération, discussion.

उन्नह्यामि unnahyâmi 4, (nah) lier, ceindre : muktâgunât d’une guirlande de fleurs. ‖ Sortir de : salilât de l’eau. — Pp. unnadďa.

उन्नामहामि unnâmayâmi c. de unnamâmi, élever, lever : ḱaḍgam le glaive.

उन्नाय unnâya m. mms. que unnaya.

उन्नाह unnâha n. (nah) bouillie acide obtenue par la fermentation du riz.

उन्निद्र unnidra a. (nidrâ) m à m. qui sort du sommeil ; au fig. ouvert, épanoui, [en parlant des fleurs].

उन्मज्जामि unmaj́j́âmi, (maj́j́) émerger, sortir de l’eau.

unmaj́j́ayâmi c. faire émerger.

उन्मत्त unmatta pp. de unmadyâmi, égaré, fou ; insensé ; ‖ ivre ; ‖ empoisonné. — S. m. pomme épineuse ou datura metel et datura fastuosa, bot. ; petrospermum acerifolium, bot., plantes qui produisent l’ivresse et le vertige.

unmattadarçana a. (dṛç) qui a l’air d’un fou.

उन्मथ्नामि unmaťnâmi 9, (manť) agiter : mahârṇavam la grande mer ; ćittam la pensée. ‖ Séparer en secouant ; arracher.

उन्मद unmada a. (mad) fou, aliéné ; ‖ ivre ; ‖ extravagant.

unmadiśṇu a. (sfx. snu ; i euphonique) mms. que unmada.

उन्मनस् unmanas a. (manas) hors de soi-même ; égaré par le désir ou par tout autre sentiment. ^3^ ypa — !

unmanâyê dén. être hors de soi-même.

��05 —

��3^ upa

��3^T(7:g" unmant'a m. {manf) agitation, secousse; || mise en déroute, carnage.

��ci*"*ilRr unmât'a m. (manf) agitation, se- cousse, déroute. || Celui qui agite, secoue, met en déroute. || Piège, filet, etc.

3^Tn?TTM unmâdyâmi 4, (mad) être fou; perdre la raison; être ivre. — Pp. un- matta.

unmâda fou ; ivre ; insensé. — S. m. fo- lie, démence ; ivresse ; extravagance.

unmâdana n. le fait de devenir fou; ac- tion de s'enivrer; || déraisonnement. — S. m. une des cinq flèches de l'Amour [Cf. kâma], celle qui fait déraisonner.

unmâdavat a. (sf. vat) qui est comme un fou; qui a l'air de déraisonner ou d'être ivre.

��vers, ypapatâmi s'élancer vers; || mouve- ment pour entrer, upayâmi puram j'entre dans la ville; || position au-dessous, upava- hami porter par-dessous, supporter; |1 infé- riorité morale, upastrî femme du second rang, concubine; fj diminution : hasâmi rire, upahasâmi sourire ; () analogie : upamâ mesure pareille, ressemblance. — Zd. upa ; gr. Otto; lat. sub; got. uf; lith. po (pour upo).

��3^TTnr unmârga m. [mârga] chemin de traverse, détour [m à m. chemin en de- hors du bon chemin].

unmâî^gajalavâhin a. (jala-vah) qui porte ses eaux hors de leur voie, qui déborde.

vil^^H^lM unmiûâmi 6, {mis) ouvrir les yeux [par opposition à nimisâmi]. || S'ouvrir, en parlant d'une fleur; pp. uîi- l misita, ouvert, épanoui.

vi-^HIr^ilM unmîlâmi 1 , {mîl) ouvrir : lâcanê les yeux. || S'ouvrir, en parlant des yeux. Il SeVépandre, se faire sentir, en par- lant d'une odeur. — Pp. unmilita.

unmîlayâmi c. ouvrir : lôcanê les yeux.

unmîlana n. mouvement des yeux qui s'ouvrent ; action de les ouvrir.

^•K^i^ unmuUa a. [muUa) qui a le vi- sage tourné en haut, qui regarde en haut.

v:i#s^^ unmudra a. {mudrâ) m à m. décacheté : entr'ouvert, épanoui.

"STTJ^TJT^ unmuncâmi 6, {mué) élever si

■ en détachant ; délier, détacher : viBûsanam

[ une parure. || Dégager ; délivrer. — Pp.

l unmukta.

��3^^ÎÏÏT upakant'a a. {kant'a) proche ; prochain ; voisin. — S. n. voisinage, proxi- mité ; environs, alentours ; banheue. [| Le pas du cheval. |j Le devant du cou, la gorge.

viM^n^ IM upakarômi 8, {kr) agir en sous-ordre, aider, ac. ou 1. |j Etre utile; fournir : alpam hahu va peu ou beaucoup. Il Rémunérer, récompenser. — Au moy. upakurvê honorer, rendre un culte : harim à Vishnu. — Moy. upaskurvê.

upakarana n. tout ce qui peut aider : outil, instrument; meuble; |j appareil; || insignes du pouvoir.

upakarlr m. auxiliaire, aide; || défenseur; appui, soutien ; || protecteur.

upakâra m. aide, assistance, secours ; || protection, faveur, j] Fleur complètement épanouie.

upakâ?^aka m. auxihaire, aide; jj défen- seur; appui, soutien; || protecteur.

upakârikâ f. protectrice; gouvernante. || Palais; caravansérail. || Esp. de gâteau.

upakârin a. qui aide, secourt, rend ser- vice ; qui défend ; qui protège.

upakârî f. palais, caravansérail; cf. upa- kârikâ.

upakârya a. q^u'il faut aider, défendre, protéger. — S. t. upakârya palais royal, caravansérail.

��ciM«hr<^M upakalpê 1, {klip) devenir ;(| être cause de ; [j prendre part* à : amrtatwâya à l'immortalité ; || se changer en qqc, d. — Pp. upaklipta.

upakaipayâmi c. préparer, mettre à la disposition de qqn. [par ex. un lit, un siège]. — Pp. upakalpita.

vi-HH<Mlp4 unmûlayâmi dén. [mûla) viM^% upakunci f. {kunc) nigella in-

dica, bot.

upakuncikâ f. nigella indica, bot. (j Petit cardamome, bot.

��déraciner, arracher : vrxam un arbre. — Pp. unmidita.

vi^^^l unmêdâ f. {mid) embonpoint, •corpulence.

��vi*^^q unmêsa m. {mis) action d'ouvrir ' les yeux ; cf. unmisâmi.

\, ^TJ upa prép. signifiant : voisinage, upanpyâmi danser devant qqn. ; || tendance

��v^qct)*^^ upakumda a. {kumda) qui est

à portée ; proche, voisin. j| Solitaire, isolé, désert.

��v^gcr^çrvttl upakulyâî. {kuï) canal, fossé piper longum, poivre long, bot.

��i^

�� � 3^ tipa — \

3yshsilfrr upakûjâmi (\, {kûj) retentir

tl un hruit, d'un chant, surtout du chant des oiseaux ; || chanter [en parlant des oiseaux].

OToh^sinii^l^l upakitpajalâçaya m.

{hùpa-jala-d-çî) auge près d'un puits [pour abreuver le bétail].

x^yohH upakjla pp. de upakarômi. —

S. n. secours.

v5t|ohlH upakfti f. (kf) aide, assistance.

>iMohH upakiipta pp. dCupakalpê, pré- fet" paré, prêt : àsanam upaklipUm siège pré- paré.

x^tjçjiH upakrmna m. {kram) commen- cement; début, entreprise. II Projet conçu, avec les moyens d'exécution. |i Stratagème, moyen employé pour réussir, jl Epreuve de la fidélité de qqn. || Pratique de la méde- cine, de la pharmacie, etc.

upakrdmdmi et upakramê 1 , aller à , aborder : vasisfam upacakramê il aborda Vasishtha; jl attaquer : çatrum l'ennemi. [| Se mettre à l'ouvrage; commencer, avec l'inf. ou le d. : aslrâni darçanâya à montrer ses armes. || S'appliquer à, s'eflbrcer : kar- tum de faire qqc. I] xVvancer dans l'accom- phssement de qqc, réussir.

vcjqçfïJMIlM upakrmâmi 9, {kf) acheter; négocier.

v3t|<;Jlim upakrôça m. {kruç) reproche, blâme; i| malédiction.

3^91 Ml upakwana m. {kwan) le son d'un instrument de musique.

v^y^K^lM upagaccdmi 1 , {gam) aller, aborder, ac. (| Entrer en possession de, ar- river à : jîvitdntam à la fin de la vie ; [| Subir : ndçzm la destruction; || éprouver : praharsam de la joie. |i Avoir commerce : striyam avec une femme.

upagala pp. dJ upagaccdmi.

upagama m. approche; arrivée; |! action dé subir, d'éprouver ; H de se rendre aux désire de qqn., promesse, agrément.

^mrnrrftr upagayami 1, iga^) clianter; célébrer par des chants. — Pp. upaglyê résonner d'un chant.

. x^Li^H upagupia m. {gup) np. d'un reli- gieux buddhiste.

<J^i|«QlfH upagûhâmi 1, (guh) cacher; enveloppeir ; embrasser : màtaràihi sa mère.

��00 — -^ upa

upagiihana n. embrassemént. 3^nT^Tf% upagfhndmi 9, {grah) élever,

soulever : ciras la tête, fi Recevoir : inrlyum la mort, fi Baiser : lava pâdx tes pieds. || Favoriser, protéger. || Tenir; soutenir.

upagraha m. faveur, protection; assis- tance. }| Prisonnier, tout homme ou animal retenu captif.

upagrahana n. étude sacrée, lecture du Veda après l'initiation.

upagrâhya n. don ; fi hommage fait à un roi ou à un grand personnage; || cadeau fait pour corrompre.

��d^tlin upagdta m. {han) action de pousser, de frapper, de battre. || Coup, bles- sure ; maladie.

upagdiin a. qui pousse, frappe, blesse.

3^^ upagusla pp. [gus) qui résonne

de ; où résonne ; fi sonore.

\iMy upagna m. [han) support, étançon.

viC4^?J upacaya m. [ci) collection, as- semblage, amas. || Accroissement.

vi^^^ ifir upacarâmi 1, {car) appro- cher, s'avancer : usa upacarali l'aurore se lève, Vd. fi Servir qqn., lui prêter son mi- nistère, ac. Il Satisfaire : kdmam un désir. Il Honorer, servir : dêvam un dieu. |1 Aider, secourir; || défendre, protéger : upa nô car a Vd. défends-nous. — Pp. upacarita; || qui a subi le changement de h en sifflante, tg.

upacaryd f. pratique de la médecine, de la pharmacie, etc.

upacdra m. action, acte ou son accom- plissement; Il office, emploi; || service ren- du à un maître par un subalterne ; || prati- que de la médecine, de la pharmacie, etc. || Don, présent. || Changement du visarga en sifflante dans le Vêda; ex. : hrahmanaspaii pour brahmanas-pati, tg.

upacdrya m. comme upacaryd.

^Tl^rni upacaya m. [ci) le feu du sacrifice, [m à m. qu'il faut réunir, entre- tenir].

vi^M^ir upacitrd f. [citra) salvinia cucullata, bot.

viÇJM-^IM upacinômi 5, [ci) — Ps. upacîyc; pp. upacita. S'accumuler : par- vala upaciyatê les nuages s'entassent, Vd.|| s'accroître : iasya mahimd upaciyatê sa. grandeur augmente; (| s'enrichir. I| Etre accablé : vanœs de flèches. upacîyal ppr. ps. de upacinômi.

<i^^r:A^^ upacûlana n. [cûl, cûr) action

��de brûléi', de dessécher.

��i

�� � ^ ^w

��— 107 —

��^^ ripa

��OTsTîT^T^^ upajagmiva$ ppf. de wpa-

v^qçtH upajana a. (i«n) qui a uDje lettre insérée ; ex.: askrta pour akrta, tg. Vd.

^^TsTF^TT'T upajalpâmi i, {jalp) dire \ parler.

vcjqst IM upajâpa m. (/ap) murmures à voix basse ; || dissentiment; discorde, dé- sunion.

viMStl^ upajâyê 4, {jan) renaître.

dMISIc^T upajihwâ f. [jihwâ) luette. || Esp. d'insecte.

upajihwahâ f. mms.

d<4St ic^îftr upajivmni 1, (/l'y) vivre au- près de qqn., à sa charge, ac. ou ab. || Sou- mettre sa vie à qqc. : suivre, observer: 5w«â(arm.am sa propre loi ; || désirer, recher- cher : sid'dim le succès.

upajîvin a. qui subordonne sa vie à qqn. ou à qqc.

viMStl^^ upajôsam adv. (iwi) avec dé- sir; Il avec joie.

<jq]^| upajnd f. {jnâ) connaissance se- condaire, non enseignée suivant la mé- thode.

vi^dMlPT upatapâmi 1, [tap) chauffer; brûler. || Au fig. tourmenter, consumer.

upaiaptf m. chaleur de la fièvre.

upatâpa m. action d'échauffer; i| de se consumer, de se tourmenter; hâte, dili- gence. Il Chaleur; |] tourment, souci, peine, infortune.

upatâpayâmi c. échauffer ; consumer.

^^TFT^I M upatist'âmi et upatiit'ê 1, {st'â) se tenir auprès,' ac. [| Aborder qqn; l'entourer, lui faire cortège. || Approcher une femme. {) Au fig. assister, aider de son ministère : râjânam un roi; || pourvoir qqn. [ac. ou 1.] de qqc. [i.] ; H se présenter aux dieux, les servir, les adorer; || suppher, prier, soUiciter; |j obtenir. H En parlant des choses : venir en la possession, tomber au pouvoir de qqn., ac.

vbMrMcfH upaiyakâ f. (sfx. iya; sfx. kâ) pays situé au pied d'une montagne.

siM6 6 Im upadadâmi, upadadê 3, {dâ) donner.

vitl^yfTÎ'T upadadâmi 3, [M) mettre sous; Il apporter; Il poser auprès; servir [à manger]. || Employer. |1 Mettre dans; |1 au

��fig. hfdl vacanam conserver dans son coeur les paroles de qqn. Gr. vnozlBriii'..

��(drç)

huissier.

4, {das) Vd.

��OTTJ^^^TfJr upadarçayâmi montrer.

upadarçaka m. appariteur

^Crr^^Tf'T upadasyâmi diminuer, dépérir.

^Cr^^Xft" upadahâmi 1, {dah) brûler en secret [par ex. un mort].

^qjl^l^l upadança m. {danç) tout ce qui excite à boire, le montant, le bouquet. \\ Maladie honteuse.

^q^l f. [dâ] don, présent; cadeau fait

pour séduire.

upadânaka n. don, présent [avec espoir de retour].

vi^ji^^q upadiç f. [diç] plage, région in- termédiaire; cf. vidic.

^fr^ft" upadiçâmi 6 {diç) diriger, jj Assigner qqc. à qqn. jl Donner en mariage.

v^H^y^lfîT upadîpayâmi c. {dîp) al- lumer, embraser ; illuminer.

3q"r^ upadêça m. {diç) direction; avis instruction, j] Initiation H Bd. livres conte- nant des avis ou instructions touchant la Loi.

upadêçin a. qui dirige, qui donne avis ; qui enseigne; qui conseille.

upadêsLf m. mms.

3^rfecfJT upadêhikâ f. {dêha) esp. d'in- secte; cf. utpâhikâ.

3^^cr upadrava m. {dru) tout fait ex- traordinaire auquel on court. |1 Tout ce qui survient à l'improviste : calamité, malheur; misère.

^Cr^cTTf^ upadravâmi 1, {dru) courir à, accourir.

3^^^ upadrasir m. {drç) spectateur.

jq[^7
jY"{j|' upadamâmi 1, (dmâ) souf-

fler : agnim le feu; || souffler dans, enfler, gonfler.

3^^T upadâ f. {dâ) épreuve, enquête; examen ; || preuve, démonstration [surtout des vertus cardinales que l'on possède]. || L'avant-dernière lettre, la pénultième, tg.

��^^^TRT^^ upadâxisai dahdmi.

��al. de upa-

�� � OT upa

��— 108 —

��OT upa

��vjtjy (H upaSdna n. («?«) tout objet que l'on met sous soi : oreiller, coussin, mate- las, etc. Il Aufig. poison caché. j| AtVection, obligeance. || Devoir ou observance reli- gieuse.

upaSânhja n. oreiller, coussin.

3TOT^TTT1ÎT upadârayâmi 10, [df, re- tenir; comprendre; savoir. upadârayayâmi c. considérer, penser.

vd^yiqilH upadâvâmi 1, {dâv) ac- courir.

vigm upadi m. {dâ) m à m. support :[| roue de voiture; || auiig. support ou condi- tion de l'existence individuelle, Bd. |J Su- percherie, fraude, piège, tromperie. || Crain- te, terreur.

3TO'ftlH upadûpita pp. [dûp) qui est à

l'article de la mort; qui endure une peine extrême.

viqyfci upadfii f. [df) rayon de lu- mière.

viMt<4iiH upadyâmi 1, [dyx) méditer sur, ac.

upadyâya a. méditant ; pensif, rêveur. upadyâyê 10, penser, méditer, concevoir.

viMHHlIH upanamâmi 1, {nam) incli- ner, courber, pencher. || Approcher; || se laisser aller à, avoir une mclination ; || com- mettre [par ex. une faute]. — Pp. upanata : upanatam ênas péché auquel on s'est laissé aller, faute commise.

viC4H?T upanaya m. {ni\ l'investiture du cordon sacré, pour les trois premières cas- tes : elle se fait pour le brahmane, de 8 à 16 ans, avec un cordon de kuça ou de muhja; pour le xailriya, de 11 à 22 ans, avec un cordon de sana ou lin; pour le vêcya, de 12 à 24 ans, avec un cordon de laine.

^n^nrrftr upanayami 1, (nî) amener, apporter : dsanam un siège; jj servir : an- nam des aliments. || Geindre du cordon sa- cré : çisyam un disciple [en ce sens on dit aussi upanîyê]. Engager, embaucher : har- makàram un ouvrier.

upanayana n. mms. que upanaya.

upanâya m. mms.

dMHl«ç upanâha m. {nah) m à m. liga- ture : bandage, emplâtre, cataplasme. || Le bout du manche d'un luth, la partie où s'attachent les cordes.

^^TmÇUTT'T upanidaddmi 3, {dd) dépo-

��ser sous, 1. Il Au fig. mettre en dépôt; || je- ter : Uayam hftsu l'effroi dans les cœurs. upanidi m. dépôt ; objet confié.

d^lH^ upanibaa. {ni-Bd) semblable.

vd^fn^i upanisad f. {sad) m à m. séan-

ce : nom que l'on donne aux parties des écritures védiques qui traitent de théologie. If Au lig. vertu, mérite ; || la vérité considé- rée dans son rapport avec la nature divine. — Voisinage, habitation dans le voisinage.

viqMQ^( upaniskara n. {ni; s eupho- nique ; kfi rue, rue royale ou principale.

^tSRSçR'T'ÏÏ upaniskramana n. {kram) action de sortir. || Act. action de sortir un enfant à l'âge de 4 mois. || L'observance re- ligieuse nommée sanskdra. \\ Rue royale.

viMHirl upanîta pp. ps. à' upanayami.

'^^^'<^ri\^\^ upanpydmi 4, {nfi) danser

devant: rdjânam devant le roi.

upanyasydmi 4, {as) con- fier qqc. ac. || Persuader qqn. ac.

upanydsa m. {ni; as) exorde, introduc- tion. Il Gage. Il Précepte, avis.

vd^^HIlH upapatâmi 1, {pat) s'élancer vers; accourir; Vd.

vitlUiH upapali m. {pâli) celui qui se substitue au mari : galant, adultère.

vd^^fr! upapattiî. {pat) naissance, pro- duction; Il événement; événement surna- turel.

v^tl^i upapada n. {pada) objet petit; un diminutif. |l Mot secondaire dans une proposition incidente ou subordonnée, tg.

^qr^TO" upapadyê 4, {pad) aller à, parve- nir à, ac. Il aborder qqn., d. || Se rencon- trer, vnipx^siv. Il Etre séant, convenir à, 1. — Pp. upapanna doué de, muni de : gu- nœristxs des quahtés qu'on désire; || actt. qui s'est avancé, qui est allô à.

d^y lH<=h upapâlaka n. {pat) crime de second ordre [mais très-grand encore ; com- me de vendre sa fille, de battre une vache, etc.]

"v^HHIA upapada m. {pad) naissance ou production surnaturelle, Bd. .

upapddaydmi c. apporter, fournir, don- ner; munir qqn. de qqc: dwijam annêna un brahmane d'aliments. || Parcourir, exa- miner, scruter : dêçam un pays. || Exécu- ter : kdryam ce qu'il faut faire.

�� � OT upa

��— iOP —

��3Cr upa

��<i^^VA upapâpa m. {papa) cf. upapâ- taka.

��"Snm^ upapârçwa m. (pârçiva) le côté opposé (?).

Nb^Mlv^«?4lî^ upapîdayâmi 10, {pîd) presser; || tourmenter; || dévaster.

��upa nô vâjdn mimîhi distribue-nous le beurre, Vd.

upamita pp. d'upamâmi; \\ a. semblable.

upamiti f. ressemblance ; image, portrait, statue; || analogie; raisonnement par in- duction.

viCiHri upamêta m. shorea robusta, le sala, bot.

��■^TOT upapura n. {pur a) faubourg.

viqq[ô.qcfii upapuspikâ f. {puspa) bâil- lement.

"3mT?ÎJ^ upapradâna n. {dâ) don pour séduire.

'OTÎTTmî'T upaprdyâmi 2, {pra-â-yd) amener, apporter.

��viCjM^ upaplava m. (plu) ce qui sur- vient, empêchement, obstacle. |1 Rencontre armée, assaut d'armes. |i Le nœud ascen- dant de la Lune, nommé Râhu; éclipse.

��cjqycj upaplavê 1, [plu) fondre sur. — Pp. upaplula envahi par, couvert : agxgœs de crimes accumulés.

viMHl^l upaBdsâ f. dialecte provincial, patois.

��"3^^^^ upayaccê 1, {yam) saisir, pren- dre : astram une arme. || Prendre pour fem- me, épouser; || se marier.

upayantr m. mari.

upayama m. et upaydma m. mariage.

upayamayâmi c. offrir, présenter : upô tê an'dô mad yamayâmi aveugle je me pré- sente à toi, Vd.

"OT^'TmrT upaydcita pp. {ydc) offert. — S. n. offrande propitiatoire.

^^mPr upaydmi 2, {y a) aller sous, aller dans, entrer : grham dans une mai- son ; puram dans une ville. || Au fig. xôBam goram dans une terrible agitation. || Arri- ver : vasanta upayays) le printemps arriva.

cjqfZ^^TTT^ upayicdrika m. bedeau, gardien de couvent ou d eghse, Bd.

��3n^f|Tr upaBunajmi et upaBunjê 7 ^^ upayunjê 7, {yuj) atteler, Vd.:

��[BuJ) manger : paldni des fruits; H boire : payas de l'eau. || Au fig. jouir de; se servir de, ac; || recevoir pour récompense, ac.

^^^rT upadft f. [Bfj calice de bois de

figuier en usage dans les cérémonies sa- crées.

^fJHUr upaBôga m. {Buj) jouissance, usage; || amusement, plaisir.

si^H*^^^ upamantrayê 10, [mantr) adresser la parole à qqn., appeler; aviser qqn., ac. || Inviter.

^t|J-|^ upamarda m. [mfd) reproche. || Injure.

"OTT upama a. [ma] semblable [usité seu- lement en composition; ex.: jaladôpama pareil à un nuage]. — S. f. upamd ressem- blance ; Il image, portrait, statue; || le 4^ des 5 mètres inférieurs à la gdyatrî.

upamâtf a. faiseur d'images, peintre.

"SrnTTrT upamâlf f. [mâlr) nourrice. ^TTT'T upamdna n. comme upamd. ~5^m{^ upama mi 2, {ma) distribuer :

��upa rat'êsu pr salir ayugdivam vous avez attelé à vos chars des antilopes. || S'adjoin- dre qqn. || Employer qqn. ou qqc, le ren- dre utile : pp. upayukta utile. [| Dépenser : 'danam des richesses. || Consommer : anndni une provision de grain; dsexyam des ali- ments. [On trouve aussi qq. formes actives: upayôxyâmi, upayôxyati.]

upayôga m. usage que l'on fait de qqn. ou de qqc; utilité. || Faculté, moyen de faire qqc. || Office, fonction, charge."^

-N

3^^TFSFT upayôsam forme pâli de upa-

jôsam. j

viC|J rh uparakta pp. {ranj) obscurci, échpsé. Il Au fig. attristé, affligé. — S. m. le nœud ascendant; l'échpse, Râhu : cf. upaplava.

3^7^nïï uparaxana n. ( rax ) garde , poste avancé.

��3nTrr uparata pp. {ram) qui a cessé ; qui s'est retiré : ranât du combat.

■3^r^KT uparamdmi et uparamê 1, {ram) se reposer; cesser; ac. Pp. uparata qui a cessé. || S'abstenir de, suspendre, ab.

Arrêter, mettre au repos.

�� � '^ iipa

��— 110 —

��uparali f. (sfx. U) cessation, repos. I| Le fait de se complaire en qqc, plaisir, bon- heur.

uparama m. mm s.

��3CrTT^ ^ipcirâga m. {rahj) action d'obs- curcir ou de s'obscurcir; || éclipse; || le nœud a.<cendant de la Lune, R;\hu. || Au lip. tristesse, aflliction, malheur; || conduite ténébreuse, mauvaise vie; || abus.

��"^^TTTT uparâma m. mms. que uparali.

"S^JTT iipari adv. et prép. avec le g. Sur, dessus, au-dessus, par-dessus. || Zd. upairi ; gr. ùnép ; lat. super ; got. ufar ; germ. ûber; angl. upon.

viqfj ^ upariit'a a. {st'd) placé ou situé dessus. — A lab. uparisfât, au-dessus.

��siM^^tT uparundê 7, (rw<50 empêcher : kflyam karma une action qu'il faut faire. I) Cacher : sût'yam rênur uparurôSa la pluie a empêché le soleil [de se montrer]. — Ps. uparuëyê.

uparôda m. empêchement.

uparôdaka n. [lieu où l'on s'enferme] appartement intérieur ; boudoir.

siM^l^çlft" uparôhâmi 1 , [ruh) monter. Il S'élever à, parvenir à, ac.

-cjçin upala m. pierre, surtout pierre précieuse, opale. — S. f. upalâ sucre candi. Il Gr. w7ra>o; 5 lat. opalus.

��■3nFT^T?T upalaxayê 10, {lax) voir, regar- der. Il Estimer, juger, tenir pour : saiyam pour vrai. || Absolt. au ps. lan na upala- xyalê ce n'est pas vraisemblable.

upalaxana n. indice, marque, signe. || Raisonnement par induction [de la partie au tout, de l'attribut au sujet, etc.]

■S^rPrrfÎT upalaMmi 1 , {laB) prendre, recevoir. Il Prendre en mariage : dariâram un mari. 1| Concevoir [devenir enceinte]. || Percevoir, remarquer ; entendre ; compren- dre. — Pp. upalabcla. || Gr. ÙTroXapSâvw.

upalahdârt'â f. {art'a) récit composé de faits observés, histoire vraie ou probable.

upalabUi f. acquisition ; obtention ; gain.

Au fig. conception ; inteUigence de qqc. ;

science ; acquisition de la science sacrée,

Gr. vno).r}-^tç.

upalamda m. appréhension, conception; ressouvenir.

"OTTrT^ upaliyga m. {liyga) présage, fait naturel annonçant un malheur.

"OTT^FTTTPT upalimpâmi 6, {lip) en-

��3^ ifpa

Au fig. souiller. — Ps.

��duire; || sahr. upalipyê.

upalêpayâmi c. faire enduire.

upalépana n. barbouillage, badigeon ;

îtion de recouvrir de bouse de vache.

��action

��3mc<^ upavadê 1, {vo4) se concilier qqn. par de bonnes paroles; || flatter, adi'

��Luler.

��"3^31^ upavana n. {vana) bosquet.

v3HG<M|tnWH upavarnayâmi 10, {varn) dépeindre; décrire.

sigcirT upavartê 1 , {vj't) aller à, appro- cher, ac. Il Revenir, retourner.

upavartana n. {vp) pays, contrée; || pays désert; || district, circonscription territoriale.

��OMCft^ upavarha m. {vfh) coussin, ma- telas, divan.

��^Cr^RTO upavasat'a m. [vas, sfx. at'a) village.

viqGf^lf^ upavasâmi 1, {vas) habiter, ac. Il Jeûner. upavasta n. jeûne.

"OT^'^TT'T upavahâmi 1, {vah) appor- ter : rat'êna sur un char. || Lat. subveho.

v^goiX^ upavâsa m. [vas) jeûne. |1 Em- placement. Il Acte d'un drame.

upavâsayâmi c. faire jeûner; ordonner le jeûne.

��NiMG|l<^ upavâhya m. {;oah) éléphant de roi. || Tout véhicule royal.

cjgfc^milXf upaviçâmi 6, {viç) s'asseoir : dûmx à terre. Pp. upavisLa assis. || Camper : balêna avec une armée. || S'emparer, s'ins- taller dans : puram dans une ville ; puru- iam saisir un homme.

"3^1^^ upavisa n. {visa) poison artifi- ciel. — S. f. upavisa esp. de plante.

siMcTlS^'-^lf'T upavîjayâmi iO, {vîj) éventer : punyxr marutœr upavijita caressé par des brises pures.

siqc^lfi upavîtan. {vyê) le cordon sacré, insigne des trois premières castes de l'Inde. Cf. upanaya.

si(4C(|i!|6tlWH upavînayâmi dén. {vîna) jouer de la vîna ; célébrer sur la vîna.

'5^^'^^JT^ upavfhhayâmt c. {vfhh) augmenter : nâdam un bruit. — Pp. upa-

�� � OT upa — \\\ —

vrnhila accru de, doué de; plein, rempli de, ab,

^q^l^nrrRT upavêçayâml c. [viç] faire asseoir. Cf. upavicdmi.

s^qci^lfTT upavêslâmi 1, (vôsl) enve- lopper : tamasâ de ténèbres; || revêtir : vastrât d'un habit.

^qi(l^ upaçama m. (çam) repos; || cessation, fin. || Act. action de calmer, de faire cesser.

3^^r^'P' upaçalya n. [çal) banlieue d'une ville, environs d'un village.

vi^HIlrd upaçânti f. paix, calme. || Action de calmer, apaisement.

s^q^n^^li^ upaçâmyâmi 4, {çam) se calmer : ma?iô mê upaçâmyali mon cœur s'apaise.

upaçâmaydmi c. apaiser, calmer. || Mettre au repos, tuer.

3t| \i\ I il upaçâya m. {çi) sommeil inter- rompu ou incomplet; demi-sommeil. ^

^^f^lTllWn upaçixâmi dés. {çak) vou- loir posséder, étudier, apprendre.

3^ftr3Tft" upaçiygâmi 1 , {çiyg) baiser. v^tji^lUITT'T upaçpiômi 5, {cru) écouter.

Il Exaucer : upa hrahmâni çpmva nas exauce nos prières, Vd.

311 i^l M l iH upaçôdâmi 1, {çuB) briller. upaçôbaydmi c. orner, parer. Pp, upaçâ- Bita.

3^^[t|^|[ii upaçôsayâmi c. {eus) des- sécher.

^^rETTrrrPT upaçculami 1, {çcut) ré- pandre, faire tomber en pluie, Vd.

vd^-y^riH upaçrayâmi 1, {cri) aller à, aller à la rencontre, ac. jj Entourer, Vd.

��3tr upa

grahana n. {r/rali) hommaf^e , salut res- pectueux où Ton prononce le nom de la personne.

upasaygrâhya pf. respectable , digne d'hommages.

��3OTrTrT upasalli f. {sad) m à m. le fait d'être assis auprès de qqn. : réunion, as- semblée, assistance. || Au fig. assistance, service rendu ; don.

��3qtl^H upasadana n. {sad) voisinage ; habitation dans le voisinage.

��oM^<*?i upasadya a. {sad) au fig. pro- che, parent, allié, jj Respectable, vénérable [m à m. au-dessous duquel on doit s'as- seoir].

^OT^I^ry llH upasandadâmi 3, {ciâ) mettre ensemble, réunir, joindre.

3^H^ upasanna pp. de upasîddmi.

3^H^^ upasampanna^'p. {sam; pad) préparé; || offert en sacrifice; immolé, sa- crifié; Il mort, décédé. || Obtenu, gagné; 1| suffisant. Il Doué de, muni de. — S. m. qqn. qui arrive, étranger, hôte.

upasampâdaydmi c. apporter : samidas du bois.

��v^qjyH upaçrula pp. {cru) promis,

accordé.

upaçruti f. {çruti) [m à m. science secon- daire par rapport à la çruti] astrologie judiciaire ; bonne-aventure.

^^TFPf^Prrftr upaçUsayami c. {dis) em- pêcher ; arrêter : rat'am un char.

v3y^>i-i ift upasaykarômi 8, {kr) pré- parer : annam des aliments. Pp. upasans- kfla.

>iMfl^-U<è upctsaygraha m. et upasay-

��'^m^^oJJ'm upasamvyâna n. {vyê) vê- tement de dessous ou du bas.

^^TH^^frift upasamvrojdmi 1, {vraj) entrer : grham dans une maison.

3TT<Frr upasara m. {sr) le premier ac- couplement de la génisse, sa première ges- tation.

>3^fli ift upasarâmi 1, {sr) aborder, approcher. || S'accoupler; || avoir commerce avec un homme ; en latin : subire.

^t[H^ uposarga m, {srj) prodige, pré- sage; mauvais augure. || 'Possession, état d'un possédé. || Changement produit par une maladie. || Préfixe, préposition, tg.

r vd^^slH upasarjana n. attribut secon- daire.

■3TTHTrft" upasarpâmi et upasarpê 1, {srp) approcher de qqn., ac. H Gr. xj'fépnw.

"3^4^ ^T upasaryâ f. {sr) [vache] qui doit aller au taureau; |1 [femme] qui a com- merce avec un homme.

^^^Txfrr upasanharâmi 1, {hf) re- tirer à soi; amasser : dramjârii des ri- chesses.

�� � 3a upa — H 2 —

upasanhdra m. action d'empèclior, de retenir; || action d'amasser.

��OTT upâ

��3TOrnT upasârya pi", {sfi dont il faut s'approcher.

3TnTT?n"ft upasîddmi i, G, {sad) se placer aifprcs ; s'asseoir au-dessous de qqn., ac. Il Obtenir : dêvdndm suHyam lamitié des dieux, Vd.

r viM^<4on upasûryaka n. {sûrya) disque

du Soleil ou de la Lune.

vdMtj^StlM upasfjdmi 6, {sfj) répandre

pour qqn., ofTrir, Vd. : upa hrahmdni sasfjê vasisfas Vasishtha a présenté les offrandes

{)ieuses. || Ps. être envahi : çatruUyas par es ennemis. — Pp. upaspla; || éclipsé, envahi par Râhu; cf. upaplava. \\ S. n. accouplement; cf. upasardmi.

��'^^^^ upasévê 1, {sév) honorer, rendre un culte; || aimer : vœrinas ses ennemis. || Fréquenter; jl servir, prêter son ministère à qqn., ac. |1 b appliquer, s'adonner à qqc. : vigraham à la guerre, viûayân à la recher- che des objets des sens.

��viM^ch( upaskara m. [s euph. ; kf) assaisonnement, condiment, épices. || Ou- til, instrument de travail. Cf. upakarana.

��'3^Tr^^ upaslamda m. [stamd] appui, étançon, arc-boutant.

vig^rj^UHM upastfnomi 5, {stf) étendre

sous, préparer : cayanam un lit. — Pp. upasilma. Lat. substerno.

vig<5)l upaslrîi. [sirî) concubine.

vbM^^ upast'a a. {st'â) situé dessous ou auprès. — S. m. tout objet situé sous qqc. : siège d'un char [en composition] , fonde- ment, anus ; fe.sse ou cuisse ; organe géni- tal. Il Qqf. surface [supportant qqc.].

upast'anigraha m. {ni-grah) continence.

■SOT^rnFT upasfâlf m. {st'â) serviteur.

"SnF^TFT upastâna m. (st'd) action de se tenir auprès, de s'approcher ; voisinage, parenté. || Bd. l'assemblée, l'éghse : upas- fânaçdld la salle du chapitre [dans les vihdrds ou couvents buddhiques.]

viM^Jî4iq<4llH upast'âpaydmi c. {st'â) mettre sous ou sur; ajouter. || Fournir qqc. à qqn.

��xiCiiV^rT npost'ita pp. de upalist'dmi: \\ qui s'est approché : upast'itê kdic le temps étant proche. || Propre, écuré, net. j] Tg. se dit d'un mot suivi de iti ; cf. st'ita.

��viq^gm upasparça m. {sprc) contact. || Action de se laver le visage, de se rincer la bouche, etc. r

cjq^qmH upasparçana n. mms.

viC4^qmif^ upaspfçâmi 4, [spfç] tou- cher : ordinairemt. toucher son visage avec de l'eau, le laver ; || se laver, se baigner. || Qqf. grincer des dents, les frotter les unes contre les autres.

viM^KH upahanmi 2, {han) pousser, frapper. || Faire périr, perdre, ruiner. || Dissiper : pitfdravyam un patrimoine. — Pp. upahata.

v^gc^j {\i{ upaharâmi 1, {hf) apporter;

offrir : hayamédam le sacrifice du cheval. || Oter; supprimer; détruire.

upahdra m. présent, offrande à un supé- rieifr; oblation aux dieux.

upahâraka m. mms.

upahârayâmi c. faire apporter ; faire of- frir : argyam l'arghya.

��NiM<Q<ilTH upahasâmi 1, {has) sourire. — Pp. upahasita. \\ S. n. sourire, rire. upahâsa m. sourire ; || dérision, raillerie.

v:iqc^lcr|oh upahâlaka m. np. de pays, dans la presqu'île indienne : cf. kunlala.

^trfecT upahila pp. de upadadâmi.

^^fenU^H upahinasmi 7 [le même que le suivant].

^^I^fl \\l\ upahinsâmi 1, {hins) frap- per, blesser. || Tourmenter, affliger. || Causer un préjudice à qqn., ac.

3Cr^|7X upahwayê 1 , [hwê] Vd. invoquer;

appeler : twâra havâmahê upa idam sava- nam nous t'invitons à ce sacrifice.

■3Cr^JT upahwara m. [hwf) proximité. Il Char, voiture.

��sdUfyiiloh upast'âyaka m. {sM) Bd. un serviteur du Buddha, un fidèle.

��v^y l«h) Ul upakarana n. {a ; kf) immo- lation, sacrifice. || Etude du Vêda.

s^y l^hHH upâkarman n. l'étude du Vêda qui suit l'investiture.

ciCIlchH upâkpa^^. (a; kf) immolé. ||

�� �

3m ypâ — H3 —

Annoncé par un présage funeste; funeste. — S, m. victime. || Mauvais présage.

��OTT iipâ

��"S^V^^JJ^ upâUyâna n. {Kyâ) récit se- condaire, épisode.

siMUlT.^lft' upâgaccâmi 1, («; gam) approcher, aborder. || Subir, souffrir, éprou- ver : xayam la destruction ; tusnîm parâm une grande joie.

upâgama m. approche, arrivée. || Pro- messe, accord.

��viMli4«çUI upâgrahana n. {a; grah) l'étude du Vêda qui suit l'investiture.

��3m^ upâyga m. {ayga) marque faite

au front avec du sandal et appelée tilaka. \\ PL upâygâs traités annexes des aygas; cf. ayga.

viMllsfyiP-l upâjigrâmi 1, {a; grâ) baiser.

viMI Irl^lM upâlist'âmi \, {a; sfâ) avoir commerce [avec un homme], virum subire.

3mTr upâlta m. {âtta) éléphant au sortir du rat.

��viqir<M^ upâtyaya m. {ati; i) action de franchir, d'outrepasser, de transgresser une loi ou une coutume; j| désordre, mauvaise conduite.

d^l^tTTPT upâdaMmi 3, (a; dâ) met- tre sous; substituer. |j Présenter. || Faire jouer le rôle de. || Faire.

d^ 1^1*^ upâdâna n. {a; dâ) prise, accep- tation. Il Attachement, affection : kâmôpâ- ddna l'amour du plaisir; di'f upâdâna atta- chement aux fausses doctrines; çllappatu- pâdâna attachement contraire, en matière de morale, Bd. || Conception, existence physique de l'embryon ; cause matérielle de son existence. || Cause [en général].

"OTT^^ upâddya gér. [â; dâ) en em- ployant; étant donné, en raison de, à cause de, par : anukampâm upâddya par pitié.

vb^lW upâ'di m. [â; dâ) ma m. sup- port. Il Au fig. soutien de sa famille. || Nom ou surnom distinctif, sobriquet. || Attribut ou qualité distinctive des objets. || Illusion, déguisement, déception. || Toute forme ou mode extérieur des choses propre à en dissi- muler l'essence véritable.

siCiitHTm^H upâdmâsisam al. de

upadamâmi [dmâ).

"^^ï^^Xm upâdyâya m. {adi; i) maître

��spirituel, précepteur qui enseigne à lire le Vêda. — 8. f. upâdyâyâ institutrice — S. f. upâdyâyt et upâdyâydnî la femme de l'ins- tituteur.

"^m"^ upânatTYom. sg. de upânah.

WW^JVl upânayâmi 1, (m) apporter, amener.

��viMM^q^ ^pànah f. [nah) chaussure [ré- pond à l'idée du gr. Ù7ro5v?^a]. M§ 112, 4o.

��'OTTrf upânta a. {anta) limitrophe; voi- sin, proche. — S. n. voisinage.

<mm upâya m. (i) action d'aborder qqn. ou qqc; moyen de s'en rendre maître; || ressource, expédient; ruse.

upâijatas adv. (sfx. tas) par expédient, par ruse, adroitement.

upâyana n. don, cadeau [fait pour facili- ter l'accès auprès de qqn.].

dMl^lPT upâyâmi 2, {â ; yâ) survenir, arriver, s'approcher : âyâhi upa brahmâni viens à nos cérémonies, Vd. —Pp. upâyâta.

��"S^T^ upâramê 1, (a; ram) se réjouir; se divertir. || Se reposer, cesser; s'amuser.

viMi^ ly^llf^f upârâdayâmi c. (« ; râd) servir, être serviteur de qqn., ac.

0^1^ («qTm upârohâmi 1 , {â; ruh ) monter; || s'élever à; || parvenir à.

"OTTstrft upârjâmi 1, (arj) acquérir: danam des richesses.

c^IrPTIT^ upâladâmi 1, («; lad) pren- dre; obtenir. || Reprendre, réprimander. — Pp. upâlabda.

upâlamBa m. blâme, réprimande. || Re- tard; délai, sursis.

upâlamBana n. mms.

^miFT upâlim. np. du compilateur du Vinaya buddhique; chef d'une école bud- dhique de philosophie.

3^T^rT upâvartê i, (a; vrt) se tourner vers, aller à; || retourner à, ac. [] se détour- ner : mârgât de la route. — Pp. upâvrtta; Il s. m. [cheval ou âne] qui se roule à terre.

upâvartayâmi c. ramener.

m upâvaharâmi 1, {ava; hr) amener; apporter.

s^qjiM^ upâçnavê 5, (aç) obtenir, acqué- rir, rencontrer : suKaduh'Kam le bonheur et le malheur.

��iS

�� � 3^ -"P^

��— H4 —

��^ïï 11^(1

��o^ IIMIIh u/mrfidini {), {ar) mangor, con- sonniKT; || jouir do: karmapaîam recuoWVn' le fruit d'une action.

N^m-y'tll M ttpacrayâmi 1, («; rn) so réfugier aupivs : (U'vdn dos dieux.

3^1^^- upâsayga m. carquois.

"OTÎH^ upâsnna n. {as lancer) l'action de lancer, de frapper ; l'art des archers.

3TRT updsê 2, [as) être assis auprès de, ou plus bas que, ac. || Assister; servir, prê- ter son ministère à qqn., ac. Il Rendre hom- mage, adorer, servir : dêvam un dieu. || Ob- server, garder, être fidèle : vratam à un vœu, sandydm à une convention. || Endurer : kk'çam l'affliction. || Entreprendre, se met- tre à : drasium à regarder. || S'approcher de, s'avancer vers : paralôkam vers l'autre monde. || S'asseoir [par opposition à lisfâ- mi]. Il Passer le temps, [j Etre à son poste, occuper un poste militaire. || Persister, durer.

updsaka m. Bd. serviteur, fidèle, dévot; f. upâsikâ. [Ce mot désigne une personne laïque, par opposition à celles qui sont dans les ordres.]

upâsana n. service de valet; || Service di- vin.

upâsti f. service, surtout service divin.

^tlf^ updnçu m. [ahçu) récitation de

prières à voix basse. — Adv. en secret; mystérieusement ; à voix basse.

^CTT^TTm upâharâmi 1, (a; hf) pren- dre sur soi ; exécuter, accomphr, faire : ijai- nam un effort.

'3Tnf%rT upâhita pp. («; clâ) réuni, an- nexé, ajouté. — S. m. météore, comète, etc. [donnant heu à des présages].

■3qT^pI updhwayê \ , (a; hwê) appeler ; inviter. || Provoquer au combat.

^HVl upêxê 1, {îx) regarder. || Voir né- gligemment, dédaigner. || Voir avec indul- gence, pardonner, supporter, ac.

upcxana n. dédain, le peu de cas que l'on fait de qqn. ou de qqc; || le peu de souci qu'on en a, négligence, abandon.

upêxd f. mms. || Fausse attaque [ruse de guerre].

3QrT upêla pp. de upêmi; \\ doué de : çraddayâ de foi.

,5q*»«5; upêndra m. [indrd) surnom de Vishnu et de Krishna.

��3l!ïtTT upêmi 2, (?) aller vers, approcher do, ac. Il Se réfugier auprès de qqn. || Obte- nir : sêndpatyam le commandement d'une armée. || Echoir à qqn., ac. || Avoir com- merce, ac.

upêyivas pp. avec red. {îyivas) qui est arrivé, qui s'est approché, etc. M§ 93, IV.

upxsyôïl. moy. de upêmi.

3^T ^'?^<^ {upa; u) forme védique de upa.

^q|(b i</?o(/flpp. de upavahâmi\ \\ arran- gé, mis en ordre. || Marié [surtout au f.]. || Voisin, proche.

^CTTrTT upôtl f. basella rubra ou lucida, bot.

��^y IrlH upottama a. [uttama] avant- dernier.

v^q ( A cfit upudakt et upôdikd, cf. upâit.

<JC||<^l(i upôdgâta m. {ut; han) com- mencement; chose commencée. || Exemple, argument, éclaircissement.

s^qiqici^Tftr upôpaviçdmi 6, {upa; upa'., vie) s'asseoir auprès, chez, dans, ac. Il S'asseoir.

3m?înJ upôsa'da m. (us; M) Bd. confes- sion générale de chaque quinzaine à la nouvelle et à la pleine lune.

3qiqU| upôsana n. {us) jeûne des reli- gieux, Bd.

3H Wi(^ PP- ^6 vap.

v6H=h^ uptakfsia a. {vap ; kfs) labouré

après l'ensemencement.

3CZ|| upyê pr. ps. de vap.

  • vi ost ubj. ubjdmi 6; fl. ubjitâsmi ;

•\ f2. ubjisyâmi; al. xbjisam. Rendre droit. Il Etendre à terre, terrasser : indrdgnî raxa ubjatam Indra et Agni terrassent le Râxasa. Il Délivrer, débarrasser.

ubjayâmi c. faire dresser, etc.

ubjijisâmi dés. vouloir dresser, etc.

  • cPT w ^ 6t umd. umVâmi et uMmi 6 ;

•\ p. uvôBa et umUâhcakdra; al. aomUisam; pp. uUila. Emphr. !| Tuer, Vd.

3iT uUa a. [employé seulement au duel uBa), uBê] tous deux. |i Zd. uba; slav. oba; hth. abbù ; gr. apiyw ; lat. ambo.

uBaya a. mms. : sênayôr uBayôr madyê entre les deux armées. M§ 55.

uBayalas adv., des deux côtés, de part et d'autre.

�� � ^

��lira

��— H

��uBayat'â adv., des deux manières. ud ay adi/us a.dY. {dyu) l'un et l'autre jour; la veille et le lendemain. uBayêdyus adv. mms.

3^ um, interjection exprimant douleur,

colère, appel, etc.

3TT w^à f. np. de Pârvatî ou Durgâ épouse de Çiva. || Lumière, éclat, jl Renom- mée. Il Repos, tranquillité. || Graine de lin.

umâguru m. {guru) l'Himavat personni- fié, père et instituteur d'Umâ.

umâpali m. [pati) l'époux d'Umâ, Çiva.

umâvana n. {oana) la ville de Vanapura.

umàsuta m. {suta) le fils d'Umâ, itârti- kêya.

umêça m. {iça) le seigneur d'Umâ, Çiva.

  • 3^57 u m d, cf. ud.

•\

vi^6^ umya n. [umâ) champ de lin.

��3^®f7 umhara m. (? upa-vara de vr) linteau d'une porte.

^T ura (pour U7'as au commencement

de qq. composés) poitrine.

uraga m. {gam) [m à m. qui marche sur la poitrine] serpent.

uragarâja m. {râjan) le roi des serpents, Vâsuki.

uragasâra m. {sâra) [ma m. qui pour moelle a des serpents, dont le tronc est habité par des serpents] esp. de sandal.

uragast'âna n. {sfâ) le séjour des ser- pents, les régions souterraines.

uragâçana n. {aç) le mangeur de ser- pents, garuda.

urayga m. mms. que uraga.

^TTTT urana m. béher. || Nuage. |1 Cf. umâ et uradra.

uranâxa m. et uranâxya m. [axa) cassia alata, bot.

37^ uraBra m. béher. Cf. urana.

3T7T urari indéc. Ce mot, employé seulement en composition, signifie assenti- ment et diffusion.

urarîkâra m. [kr] promesse, assentiment.

urarîkfta pp. [kr] promis, consenti. || Répandu, diffus.

3TTr uras a. bon, excellent; f. urd.

— S. n. poitrine, cf. ura.

uraçcada m. [cad) cuirasse, cotte de mailles.

urasija m. (jan) sein, mamelle.

urasila a. (six. lia) qui a une large ou une forte poitrine, j] Au fi g. vaillant, brave.

��urastrânan. [Ira) cuirasse, cotte de mail- les, plastron.

urasya a. pectoral. — S. m. enfant légi- time [né d'un homme et d'une femme de même caste] ; f. urasyâ.

urasydmi dén. avoir une forte poitrine ; être robuste.

uraswat a. (sfx. vat) mms. que urasila.

urah'sûtrikâ f. [sûira ; sfx. ikâ) collier.

37"!^ urâha m. cheval de couleur claire avec les jambes noires.

3TT urî indéc, cf. urarî. urikrta^ cf. urarîkrta.

37r uru a. [f. uru et urvî] large, vaste, étendu. — Comp. varîyas; sup. varisfa. M§ 49, 2«. Il Gr. sùpùç. [Ce mot semble être une réduction de varu, racine vr.] — S. m. uru, Vd. l'air, l'atmosphère. — F. U7\n la terre.

urukdlaka m. {kdla durée) cucumis co- locynthis, bot.

uruvilvâ f. np. d'un village sur la nwran- janâ.

uruvuka m. et utmviika m. le ricin ou palma-christi, ricinus communis, bot.

uruvyacas m. (vyac) esprit malin, râ- xasa.

^^r^TTT urusydmi 4, Vd. conserver, protéger, défendre qqn. ou qqc. ; || déh- vrer. -^,

■3TTsT uroja m. mms. que urasija.

3ïïn" uîmâ f. {vr) laine, poil de cha- meau, bourre de laine, feutre, etc. || Cercle de poils réunissant les deux sourcils.

urnanâBa m. [nâdi] araignée [m à m. qui file avec le nombril.]

^ r ■3^ urd. ûrdê 1 ; p. ûrdâncakrê; f2. '\ ûrdisyê; al. sordisi. Mesurer. || Vivre heu- reux. Il Jouer, s'amuser. || Goûter.

r 3?r 'urdra m. loutre.

r

v:J c| urv. ûrvâmi 1; p. ûrvâncakâra;

f2. ûrviiyâmi; al. sorvisam. Blesser; tuer. Il Cf. arv.

r« 

3c{T urvaia m. année.

r 3^TT urvard f. terrain, sol ; sol fertile.

^cjmt urvaçî f. np. d'une Apsaras ou nymphe du paradis d'Indra, épouse de Purûravas.

urvaciramanam. [ram) l'amant d'Urvaçi, Purûravas.

�� � 3çrr ylld

��— 116

��"^^ mi

��urvaçtvallaUa m. mms

r

��3^737 unniru m. esp. de concombre.

3^1 urvî f. {uru) la terre.

3grnTT yrvîyd adv. (i. f. de u7’m) large- ment; amplement; beaucoup.

vir<iC| ulapa m. n.; cf. ulupa.

virriM u/upa m. n. (t/^w; pâ) plante grimpante. || Saccharum cylindricum, bot.

oriRjH ulupin m. esp. de marsouin ou de poisson ressemblant au marsouin.

^c^âR" ulûka m. hibou, chouette. || Sur- es

nom d’Indra. || Lat^ ulula; germ. eule ;

ancien germ. uwila, ûla; angl. owl; fr.

hulotte.

^r^T^FT ulûUala n. le mortier sacré où

es.

l’on pile le sôma, Vd. || Mortier de bois servant à nettoyer le riz. \\ Bdellium, esp. de gomme-résine.

ulûUalaka m. bdeUium [la gomme résine ou la plante qui la produit].

viCfHri ulûta m. le serpent boa. \ir^U4H ulupin m. cf. ulupin.

3F^sFrr ulkâ f. (pour uskâ, us) tison allumé; feu, flamme; || météore igné. Lat. vulcanus.

ulkâmuUl f. {muUa) renard [la bête au museau couleur de feu].

vir<^^«n ulmuka m. tison, braise, charbon. Cf. ulkd.

3^T^fH^ ullakasana n. horripilation. [Ce mot semble être une forme pâli de urnâ- harsana [hfs).]

^^fJT^TrT ullambitaipp. {ut; iamô) dressé; élevé; qui est debout.

3cTr^ uUalasL. agité, tremblant.

vi£nfr<ifi uUalila pp. {ul\ lai) agité, tremblant.

��3cTHrT ullasat ppr. {ut ; las) qui se remue, qui s’agite; || brillant de.

vijTHy ullâga a. {ut ; Idg) rétabli [après une maladie]; sain, bien portant. |1 Au fig. adroit, habile ; heureux ; pur.

vitni^ ulldpa m. {ut; lap) m à m. énonciation : discours, parole. || Altération de la voix [produite par la douleur, etc.]. || Maladie.

ulldpin a. qui parle, qui énonce qqc, qui prononce un discours.

v^îtI W ulldsam. {ut; las) joie, éclat de la joie; allégresse. || Eclat, splendeur. || Division d’un livre, section, chapitre.

ulldsaydmi c. réjouir, faire briller de joie. — Pp. ulldsita joyeux. || Adv. ullâsitam gaîment.

^fèrWTÎîT ulliUmi 6, {ut ; M) effleurer : mahim la terre. || Toucher : Uam ulli- UadlnM çpgœs par des pics qui touchent le ciel. — Pp. ulliUita effleuré, touché ; tracé, peint.

ullèUana n. action d’effleurer, de toucher; Il d’écrire; || de graver, de creuser. || Prononciation.

$$$$ ullôéa m. {lôc) tenture, baldaquin, pavillon.

$$$$ ullôlam. {lui, ZwfZ) houle; vague.

$$$$ ulvan. cavité. Il Matrice; ventre; Il embryon. Il Lat. al vus, vulva; lith. urwa, ûla.

��s:irAC|m ulvana a. évident, apparent, manifeste. || Surabondant, excessif.

v^g(|t:^ uvdca p. de vac.

^c{m uvdya p. de vê.

3^7^ uvdça p. de vaç.

3^nRT uvdsa p. vd. de us.

"^S^tVo uvô’da 2p. sg. p. de vah.

3^PT uvôda p. de ud.

  • 3^ uç. Cf. vaç.

•\

3^rT uçat a. (? us) de mauvais augure [en parlant d’un discours, d’une parole]. 3^^ ucan m. Vd. pour uçanas, np.

vimH^ uçanas m. [us) np. Uçanas, fds •\ de Kavi et précepteur des Asuras, Vd. || Sukra, régent de la planète de Vénus.

v^i^MI uçanâ f. prière. || Désir (?).

^^TTtT uçanti 3p. pi. pr. de vaç pour vacanti.

��^ftrsT uçij m. {us; yaj.) prêtre, Vd.;

•\ ). des enfants deJ(axîvat, Vd. I| Feu; f( cré ; le beurre clarifié, havis.

3^ uçif. {vaç) désir; regret. OT usî — 1

3^M^ uçînara m. np. de pays, le Kan- dahar (?).

N^miJ uçîra m. n. (sfx. ra) racine odori- férante de l'andropogon muricatum, bot.

si^Hm uçmasi 2p. sg. pr. Vd. de vaç, désirer.

  • "3^ 'US. os ami 1; p. uvôsa; f2. osi-

syâmi; a 1 . misam. Dans le Vèda : uccâmi 1 ; ppr. usat\ p. uvdsa. Brûler, ac. || Etre brû- lant; briller : usa uccaîitl l'aurore éclatante, Vd. Il Au fig. consumer, tourmenter, bles- ser : dandêna avec un bâton. || Lat. uro, us- tus; gr, auw, a5o; (^?)

"S^ usam. {us) le point du jour, l'aurore. Cf. usas. Il Homme lascif. || Bdellium, gom- me résine. || Terre saline. — S. f. usa la fm de la nuit, 1 aurore; || vache; surtout la va- che symbohque, Vd.; || vase, surtout le vase sacré. [Ce mot est souvent employé dans un sens mystique.]

siqUI usana n. {us) poivre noir. — S. f. us and poivre long.

sbo^rt usât ppr. {us) brûlant. || Au fig. de mauvais augure.

<jh|^ usapa m. {usa; pâ: mangeur de ré- sine?) soleil; feu.

��17 —

��3^ usra

��3^|"®ry usarhuda m. {usas\ hud) [qui

éveille l'aurore ou qui s'éveille dès l'aurore] le feu, le feu sacré. || Ep. des dieux.

"S^nr usas n. [us) l'aurore. — S. f. usasi

le crépuscule. || Lith. auszra; lat. aurora. || Cf. usa.

usasyâmi 4, dén. poindre [en parlant de l'aurore].

3^ usa f. cf. usa.

usdkala m. {kal) le chanteur de l'aurore, le coq.

usdpali m. {pâli) l'époux de l'Aurore, Ani- ruddha fils de Kâmadêva.

usdramana m. l'amant de l'Aurore, Ani- ruddha.

sifqri usila pp. de vas habiter. — Pp. de us.

usilaygavma a. {g6\ sfx. îna) où les bes- tiaux ont séjourné.

siOjlJ usîra m. n. (vaç) racine odorifé- rante de l'andropogon muricatum, bot. Cf.

��3^^| usêça m. {ica) l'époux de l'Aurore ; cf. usdpali.

•6^' us la pp. de uc.

3^ us Ira m. (sfx. Ira) chameau. H Char- rette. — S. f. chamelle. i| Vase de terre. — Cf. usra, usrd.

ustrapddikdî. {pdda) jasmin d'Arabie.

3^ uma a. {us) chaud, brûlant. |! Au fig. adroit. — S. m. chaleur; [| la saison brûlante [juin-juillet].

usnaka a. (sfx. /ifl) chaud; brûlant. || Au fig. adroit; Il consumé par un mal ou par une peine; || incliné à, penchant vers. — S. m. chaleur, saison des chaleurs ; || action de tourner en rond, circulation.

usïiaga m. {gam) saison des chaleurs.

usnaraçmi m. {raçmi) soleil [l'astre aux rayons brûlants].

usijavarana m. n. {vf) parasol.

usnavîrya m. delphinus gangeticus, le marsouin du Gange.

ushdgama m. {d ; gam) approche de la sai- son chaude; cette saison même [juin- juillet].

usnddigamam. (aBi; gam) mms.

usndlu a. (sfx. dlu) accablé de chaleur.

usndhçu m. {ançu) le soleil [aux rayons ardents].

,^l^cflT usnikd f. bouillie de riz.

3T%F usnih f. nom d'une stance védi- que de 4 padas, chaque pada étant de 7 syl- labes.

3^rN" usnîsa m. diadème; turban. || Protubérance du crâne dans les images du Buddha; j| premier signe caractéristique d'un homme supérieur.

^^imTfTT usnôpagama m. {upa; gam) approche des chaleurs; saison chaude [juin- juillet].

3?S7T usma m. (sfx. ma) saison chaude. Il Prmtemps [avril-mai].

usmaka m. mms.

usman m. (sfx. man) chaleur; saison chaude.

usmapa m. {pd) génies qui absorbent la chaleur.

usmdgama m. (a; gam) approche des chaleurs ; saison chaude.

usmdyê 4, dén. émettre de la chaleur.

"S^ usya gér. de vas habiter. usyê pr. ps. de vas.

3^ usra m. {us) jour, rayon du jour. |j Taureau. — S. f. usrd Vd. rayon do lu-

�� � lumière ; || vache; || anthericum tuberosum, bot. || Cf. usa.

usras n. le jour, la lumière du jour. Cf. usas.
usriyâ f. Vd. rayon du jour.
usri f. Vd. comme usrâ.
उह
uh. ôhâmi 1 ; p. uvâha ; a 1. ?hisam, etc. || Tourmenter, persécuter; frapper.
उह्यमान
uhyamâna ppr. ps. de vah.