Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Évêché

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Évangile <
Index alphabétique - E
> Évier
Index par tome

ÉVÊCHÉ, s. m. Évesquie, éveschie. Palais épiscopal. Les palais épiscopaux ou archiépiscopaux ne diffèrent en rien des habitations seigneuriales urbaines du moyen âge. Ils possèdent leur grand’salle (salle synodale), leurs portiques ouverts, de vastes logements ; presque toujours ils conservent les signes de la demeure féodale, c’est-à-dire qu’ils sont fortifiés sur les dehors, munis de créneaux et de tours (voy. Palais, Salle, Tour). Il ne nous reste en France que peu d’évêchés ou archevêchés anciens. Toutefois, nous signalerons ici le palais archiépiscopal de Narbonne, XIVe siècle (aujourd’hui hôtel de ville et musée) ; les évêchés de Laon, XIIIe siècle (palais de justice aujourd’hui), de Meaux (substruction et chapelle du XIIe siècle), d’Auxerre, XIIe et XIIIe siècles (préfecture aujourd’hui) ; les palais archiépiscopaux de Rouen (restes des XIIIe, XIVe et XVe siècles), de Sens (salle du XIIIe siècle), de Reims (restes des XIIIe et XVe siècles) ; les évêchés d’Évreux (XVe siècle), de Luçon (XVe siècle), de Beauvais, XIIe et XVe siècles (palais de justice aujourd’hui), de Soissons (restes des XIIIe et XVIe siècles).