Dictionnaire touareg – français/D

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par André Basset, Imprimerie nationale de France (p. 137-251).
◄  CH
  ►

D 

edd va. prim. ; conj. 11 « els » ; ω (iddă, iddâ, éd iedd, our iddé) ‖ piler (broyer dans un mortier) ‖ a aussi les s. pas. et pron. « être pilé » et « se piler » ‖ p. ext. « battre [le grain] (avec des bâtons servant de fléaux pour séparer le grain de la paille) ; battre [le grain] (dans un mortier, pour le décortiquer, sans le broyer) », le rég. dir. étant n’importe quel grain, blé, orge, riz, sorgho, etc. ‖ v. ⵍⴱⴶ lebeġġet (Ta. 1).

soueddi ⵙⵓⴷⵉ va. f. 1 ; conj. 116 « soueṅṛi » ; ω (isouedda, iesîouedda, éd isoueddi, our isouedda) ‖ faire piler ‖ se c. av. 2 acc. ‖ a t. les s. c. à c. du prim. au s. act.

souedd ⵙⵓⴷ va. f. 1 ; conj. 117 « soueṅṛ » ; ω (isouedd, iesîouedd, éd isouedd, our isouedd) ‖ m. s. q. le pr.

nemeddi ⵏⵎⴷⵉ va. f. 2bis ; conj. 49 « snedeggou » ; ω (inmedda, ienîmedda, éd inmeddi, our inmedda) ‖ piler ensemble.

nemedd ⵏⵎⴷ va. f. 2bis ; conj. 183 « nemeṅṛ » ; ω (inmedd, ienîmedd, éd inmedd, our inmedd) ‖ m. s. q. le pr.

toueddi ⵜⵓⴷⵉ vn. f. 3 ; conj. 193 « toueddi » ; (ittouedda, ietîouedda, éd iettoueddi, our ittouedda) ‖ être pilé ; se piler ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

touedd ⵜⵓⴷ vn. f. 3 ; conj. 194 « touedd » ; (ittouedd, ietîouedd, éd iettouedd, our ittouedd) ‖ m. s. q. le pr.

tâdd ⵜⴷ va. f. 6 ; conj. 225 « tâġġ » ; ω (itâdd, our itedd) ‖ piler hab. ‖ a aussi les s. pas. et pron. ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

sâouedda ⵙⵓⴷⴰ va. f. 1.10 ; conj. 238 « târeżża » ; ω (isâoueddâ, our iseoueddi) ‖ faire hab. piler ‖ se c. av. 2 acc. ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 1.

tînmeddi ⵜⵏⵎⴷⵉ va. f. 2bis.12 ; conj. 244 « tîmendou » ; (itînmeddi, our itenmeddi) ‖ piler hab. ensemble.

tîtoueddi ⵜⵜⵓⴷⵉ vn. f. 3.12 ; conj. 244 « tîmendou » ; (itîtoueddi, our Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/138 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/139 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/140 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/141 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/142 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/143 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/144 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/145 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/146 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/147 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/148 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/149 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/150 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/151 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/152 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/153 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/154 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/155 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/156 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/157 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/158 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/159 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/160 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/161 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/162 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/163 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/164 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/165 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/166 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/167 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/168 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/169 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/170 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/171 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/172 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/173 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/174 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/175 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/176 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/177 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/178 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/179 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/180 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/181 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/182 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/183 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/184 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/185 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/186 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/187 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/188 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/189 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/190 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/191 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/192 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/193 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/194 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/195 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/196 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/197 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/198

ăseddoûmou ⵙⴷⵎⵓ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iseddoûmoûten ⵙⴷⵎⵜⵏ), daṛ seddoûmoûten ‖ fait de faire tremper la bouche (d. le s. ci. d.).

ⴷⵎ oûdem ⴷⵎ sm. (pl. oûdmaouen ⴷⵎⵓⵏ) ‖ visage ‖ p. ext. « surface (d’une ch. qlconque) ; face (endroit, côté opposé à l’envers) (d’une ch. qlconque) » ‖ s’emploie souv. dans des phrases où il est question de demander ou d’accorder une grâce, et faire qlq. ch. pour l’amour de qlq’un. (Ex. ekf i-dd âman foull oûdem n Ialla ⁒ donne-moi de l’eau pour le visage de Dieu (donne-moi de l’eau pour l’amour du visage de Dieu ; donne-moi de l’eau pour l’amour de Dieu) = Kenân, teksĕn t tămeṭṭ ennît, eġmĕieṛ d es oûdem, teḳḳĕl tK., l’a haï sa fem., j’ai cherché de dans elle visage, elle est revenue (K., sa fem. l’a pris en dégoût [et l’a quitté], je lui ai demandé de faire honneur à mon visage, elle est retournée [chez son mari] ; K., sa fem. l’a pris en dégoût et l’a quitté, je lui ai demandé une grâce par considérations pour moi, celle de retourner chez son mari, elle est retournée) = Moûsa ir éd ieṅṛ Kenân ; tiḍiḍîn eġmĕinet oûdem ; ioi ê foull oûdmaouen nesnetM. a voulu il tuera K. ; les fem. ont cherché visage ; il l’a laissé pour leurs visages (M. a voulu tuer K. ; les fem. lui ont demandé qu’il fit honneur à leurs visages (les fem. lui ont demandé de leur accorder une grâce par considération pour elles, celle de la vie de K.) ; il l’a laissé en vie par considération pour elles (il l’a laissé en vie pour l’amour d’elles)) = Dâssin teġrĕou oûdem ṛour MoûsaD. a trouvé visage chez M. (D. a trouvé honneur fait à son visage chez M. ; D. a obtenu de M. la grâce qu’elle lui a demandé de lui accorder par considération pour elle) = tiḍiḍîn ekkĕnet Moûsa, eġmĕinet d es oûdem éd izzeṛ Ăhaggar, eġrĕounet oûdmaouen nesnet ⁒ les fem. sont allées chez M., elles ont cherché de dans lui visage il habitera l’Ăh., elles ont trouvé leurs visages (les f. sont allées chez M., elles lui ont demandé de faire honneur à leurs visages en habitant l’Ăh., elles ont obtenu honneur fait à leurs visages ; les f. sont allées chez M., elles lui ont demandé de leur accorder une grâce par considération pour elles, celle qu’il habite l’Ăh., elles ont obtenu la grâce qu’elles demandaient qu’il leur accordât par considération pour elles) = Moûsa ikch oûdem i KenânM. a mangé le visage à K. (M. a refusé à K. la grâce que celui-ci le priait de lui accorder pour l’amour de lui)).

ⴷⵎ é̆ddam ⴷⵎ sm. (pl. é̆ddâmen ⴷⵎⵏ) ‖ gelée (froid qui glace l’eau) ‖ diffère d’éṛeris « eau congelée (sous n’importe quelle forme et en n’importe quelle quantité) ; glace ; neige ; grêle ».

ⴷⵎ édemi ⴷⵎⵉ sm. φ (pl. idemân ⴷⵎⵏ ; fs. tédemit ⵜⴷⵎⵜ ; fp. tidemâtîn ⵜⴷⵎⵜⵏ), daṛ ădemi (ĕdemi), daṛ demân, daṛ tădemit (tĕdemit), daṛ tĕdemâtîn (demâtîn) ‖ gazelle de grande espèce (ar. « ṛîm ») ‖ diffère d’ăhenkoḍ « gazelle (de l’espèce ordinaire) (ar. « souîn ») ». L’édemi a une taille plus élevée, le cou plus court et les cornes plus courtes que l’ăhenkoḍ ‖ l’édemi n’existe pas dans l’Ăh., il abonde dans l’Ăd. ‖ v. ⴾⴾⵔ ăkoûkri.

ⴷⵎ dîmi ⴷⵎⵉ ✳ sm. (pl. dîmîten ⴷⵎⵜⵏ) ‖ étoffe de toile (ou de coton) damassée (de couleur qlconque) ‖ peu us.

ⴷⵎ Âdem ⴷⵎ ⁂ sm. ‖ Adem ‖ ăou Âdem : v. ioui, ăou.

ⴷⵎⴷⵎ demdem ‖ v. ⴷⵎ eddem.

ⴷⵎⵍ demoulet (Ta. 2) ⴷⵎⵍⵜ va. prim. ; conj. 57 « beroumet (Ta. 2) » ; ρ (idmalet, iedîmalet, éd idmoulet, our idmalet) ‖ dégrossir [un objet] (ôter à [un objet] le plus gros de la matière pour le préparer à recevoir la forme) ‖ a aussi les s. pas. et pron. « être dégrossi » et « se dégrossir » ‖ se dit surtout du dégrossissement des objets en bois.

seddemoulet (Ta. 2) ⵙⴷⵎⵍⵜ va. f. 1 ; ⵙⴷⵎⵍⵜ va. f. 1 ; conj. 148 « seddoubet (Ta. 2) » ; (isdemalet, iesîdemalet, éd iseddemoulet, our isdemalet) ‖ faire dégrossir ‖ se c. av. 2 acc. ‖ sign. aussi « dégrossir » ; d. ce s. est syn. du prim. au s. act.

tîdmoûloût (Ta. 8) ⵜⴷⵎⵍⵜ va. f. 16bis ; conj. 257 « tîdoûboût (Ta. 8) » ; (itîdmoûloût, our itedmoulout) ‖ dégrossir hab. ‖ a aussi les s. pas. et pron.

sîdmoûloût (Ta. 8) ⵙⴷⵎⵍⵜ va. f. 1.16bis ; conj. 257 « tîdoûboût (Ta. 8) » ; (isîdmoûloût, our isedmoulout) ‖ faire hab. dégrossir ‖ se c. av. 2 acc. ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 1.

ădmoûlou ⴷⵎⵍⵓ sm. nv. prim. ; φ (pl. idmoûloûten ⴷⵎⵍⵜⵏ), daṛ ĕdmoûloûten ‖ fait de dégrossir ‖ a aussi les s. pas. et pron. « fait d’être dégrossi » et « fait de se dégrossir ».

ăseddemoûlou ⵙⴷⵎⵍⵓ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iseddemoûloûten ⵙⴷⵎⵍⵜⵏ), daṛ seddemoûloûten ‖ fait de faire dégrossir ‖ a t. les s. c. à c. de la f. 1.

ⴷⵎⵎ ădamam ⴷⵎⵎ sm. φ (n. d’u. et col.) (pl. de div. ou p. n. idemâmen ⴷⵎⵎⵏ), daṛ dêmamen ‖ nom d’une plante non persistante.

ⴷⵎⵎ tădamamt ⵜⴷⵎⵎ⵿ⵜ sf. φ (n. d’u. et col.) (pl. tidemâmîn ⵜⴷⵎⵎⵏ), daṛ tĕdemâmîn ‖ nom d’une espèce de dattiers ‖ p. ext. « dattes produites par des dattiers appelées tădamamt. D. ce s., s’empl. touj. com. collectif ; n’a ni n. d’u. ni pluriel ‖ parmi les dattiers du Tidikelt, les tădamant sont ceux dont les fruits mûrissent le plus tôt.

ⴷⵎⵏ teddoumman ⵜⴷⵎⵏ sf. (pl. teddoumânîn ⵜⴷⵎⵏⵏ) ‖ morceau de cuir dur formant le fond de l’égerouei ‖ sign. aussi « égerouei sans franges » ; sert à dénommer tous les égerouei sans franges, qu’ils n’en aient jamais eu, ou qu’elles aient disparu par usure ‖ p. ext. « petit égerouei avec peu de franges ». D. ce s., est syn. de tégeroueit.

ⴷⵎⵏⴷⵎ demendemmet (Ta. 2) ⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜ va. prim. ; conj. 47 « ġereffet (Ta. 2) » ; (idmendemmet, iedîmendemmet, éd idmendemmet, our idmendemmet) ‖ faire grande hâte pour (faire toute la hâte possible au sujet de) ‖ ex. demendemmet taġella ⁒ fais grande hâte pour le pain (fais grande hâte au sujet du pain, soit pour l’apporter, soit pour le faire, soit pour voir s’il est cuit, etc.) = demendemmet imnâs ⁒ fais grande hâte pour les chameaux (fais grande hâte au sujet des chameaux, p. ex. pour aller à eux, les amener, les pousser au pâturage, les entraver, les bâter, etc.) = demendemmet Moûsa ⁒ fais grande hâte pour Moûsa (fais grande hâte au sujet de M., p. ex. pour aller chez lui, lui apporter qlq. ch., lui faire qlq. ch., etc.) ‖ diffère par le degré d’intensité et par le s. de sermeḍ « hâter » et de zeouet (Ta. 1) « faire aller rapidement (dépêcher ; hâter) » ‖ v. ⵂⵓ zeouet (Ta. 1).

seddemendemmet (Ta. 2) ⵙⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜ va. f. 1 ; conj. 134 « seġġereffet (Ta. 2) » ; (isdemendemmet, iesîdemendemmet, éd iseddemendemmet, our isdemendemmet) ‖ faire faire grande hâte pour ‖ se c. av. 2 acc.

tîdmendemmoût (Ta. 8) ⵜⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜ va. f. 16 ; conj. 255 « tîġreffoût (Ta. 8) » ; (itîdmendemmoût, our itedmendemmout) ‖ faire hab. grande hâte pour.

sîdmendemmoût (Ta. 8) ⵙⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜ va. f. 1.16 ; conj. 255 « tîġreffoût (Ta. 8) » ; (isîdmendemmoût, our isedmendemmout) ‖ faire hab. faire grande hâte pour ‖ se c. av. 2 acc.

ădmendemmou ⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵓ sm. nv. prim. ; φ (pl. idmendemmoûten ⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜⵏ), daṛ ĕdmendemmoûten ‖ fait de faire grande hâte pour.

ăseddemendemmou ⵙⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵓ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iseddemendemmoûten ⵙⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜⵏ), daṛ seddemendemmoûten ‖ fait de faire faire grande hâte pour.

ădemendemma ⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⴰ sm. n. d’é. prim. ; φ (pl. idemendemmâten ⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜⵏ ; fs. tădemendemmat ⵜⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜ ; fp. tidemendemmâtîn ⵜⴷⵎⵏ⵿ⴷⵎⵜⵏ), daṛ demendemmâten, daṛ tĕdemendemmâtîn ‖ hom. qui fait grande hâte (h. actif ; h. qui fait les ch. avec promptitude ; h. agité ; h. trop précipité).

ⴷⵎⵔ demer ⴷⵎⵔ va. prim. ; conj. 99 « bereġ » ; (iddĕmer, ieddîmer, Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/202 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/203 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/204 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/205 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/206 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/207 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/208 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/209 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/210 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/211 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/212 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/213 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/214 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/215 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/216 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/217 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/218 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/219 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/220 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/221 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/222 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/223 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/224 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/225 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/226 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/227 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/228 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/229 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/230 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/231 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/232 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/233 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/234 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/235 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/236 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/237 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/238 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/239 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/240 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/241 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/242 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/243 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/244 Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/245 = ikeh édis n esink ⁒ il a mangé la moitié de la bouillie = ikf ê édis n âżref ennît ⁒ il lui a donné la moitié de son argent) ‖ édis signifiant « moitié » et précédé de d « avec ; et avec ; et » peut souv. se traduire par « et demi ; et demie » ; il est syn. d’aṛil employé de la même manière et plus us. qu’aṛil. (Ex. ahel d ădis ⁒ un jour avec une moitié (un jour et demi) = aṛil d ădis ⁒ une coudée avec une moitié (une coudée et demie) = moûda d ădis ⁒ un litre avec une moitié (un litre et demi)) ‖ en parlant de viande de boucherie, édis peut signifier 2 ch. différentes, selon qu’il a le sens de « côté » ou celui de « moitié ». Employé dans le sens « côté », il sign. « moitié (de droite ou de gauche) [d’un an. coupé en 2 parties égales dans le sens de la longueur] » ; d. ce s., il est syn. d’élemdis et de tasaġa. Employé dans le sens « moitié », il sign. « moitié de la viande [d’un an. coupé n’importe comment et découpé en un nombre qlconque de morceaux] » ; d. ce s., il est syn. d’aṛil.

élemdis ⵍⵎⴷⵙ sm. φ (pl. ilemdechchân ⵍⵎⴷⵛⵏ), daṛ ălemdis (ĕlemdis), daṛ lemdechchân ‖ côté (partie droite ou gauche du corps [d’une p. ou d’un an., de la tête aux pieds]) ‖ p. ext. « moitié (de droite ou de gauche) [d’un an. coupé en 2 parties égales dans le sens de la longueur] » ‖ d. ces 2 sens, est syn. d’édis et de tasaġa.

éṛerdis ⵗⵔⴷⵙ sm. φ (pl. iṛerdechchân ⵗⵔⴷⵛⵏ), daṛ ăṛerdis (ĕṛerdis), daṛ ṛerdechchân ‖ côte (os des parties latérales de la poitrine) [d’une p. ou d’un an.] ‖ p. ext. « os de la côte avec sa viande ; côtelette », en parlant de viande de boucherie ‖ Illustration from Foucauld’s Dictionnaire touareg, page 246.png les Kel-Ăh. classent, de chaque côté de la poitrine, les côtes de la plupart des an. en 4 groupes : les 2 côtes supérieurs s’appellent iṛerdechchân oui n ămâsour « côtes de l’avant-bras » ; les 6 suivantes s’appellent iṛerdechchân oui n tĕsaġa « côtes du flanc » ; les 4 suivantes s’appellent iṛerdechchân oui n tănharmait « côtes de la partie supérieure du dos », la plus basse s’appelle éṛerdis oua n seġbâs « côte des reins ». Le mot tasaġa « flanc » est empl. qlqf. d. le s. de « côtes du flanc », com. syn. d’ iṛerdechchân oui n tĕsaġa. Le mot tasaġa est empl. aussi d. le s. « groupe de 6 côtes iṛerdechchân oui n tĕsaġa accompagné des 7 autres côtes du même côté (ou d’une partie d’entr’elles) ». Les 4 côtes appelées iṛerdechchân oui n tănharmait portent le nom collectif d’imâslâḍen, mot sans sing. qui signifie ces 4 côtes. Les an. auxquels s’applique cette classification des côtes sont la chèvre, le mouton, la gazelle, le mouflon, le bœuf, etc. ; cette classification ne s’applique pas au chameau.

tadist ⵜⴷⵙ⵿ⵜ (Ăir, Ăd., Ioul.) sf. ‖ ventre ‖ syn. de té̆sa (Ăh.) ‖ non us. dans l’Ăh.

tasdest ⵜⵙⴷⵙ⵿ⵜ sf. φ (pl. tisdâs ⵜⵙⴷⵙ), daṛ tĕsdest (tăsdest), daṛ tĕsdâs ‖ poteau de tente de côté (nom de certains d’entre les poteaux auxquels s’attache le velum de tente) ‖ Illustration from Foucauld’s Dictionnaire touareg, page 247.png le velum de la tente des Kel-Ăh. est soutenu au milieu par un poteau de bois unique perpendiculaire au sol, appelé tămankait, ou par 2 arceaux en bois, appelés chacun ăġeġou, placés parallèlement à 1m,50c l’un de l’autre. La tămankait ou les ăġeġou sont les seuls poteaux qui soient sous le velum ; tous les autres sont en dehors du velum, à peu de distance de lui, sur le pourtour de la tente, enfoncés d’environ 0m,50c dans le sol. Au velum sont fixées des cordelettes (χ) correspondant aux poteaux extérieurs ; on attache une des cordelettes à chacun de ces poteaux en tendant le velum. Ce sont les poteaux du pourtour de la tente qui, à eux seuls, avec la tămankait ou les ăġeġou, maintiennent la tente ; elle n’est tenue par aucun autre piquet ; on la dresse sans petits piquets ; on enfonce assez dans le sol les poteaux du pourtour pour qu’ils soient très solides ; la tămankait ne s’enfonce pas du tout ou peu. Les poteaux du pourtour varient de nombre selon la grandeur du velum ; dans la tente ordinaire il y en a 12, dont 3 sont placés à chaque point cardinal. La tente touaregue est hab. orientée du N. au S., la porte se trouvant au S. Trois des poteaux du pourtour sont mis du côté S., 3 du côté N., 3 du côté E., 3 du côté W. Ceux de l’E. et de l’W. ont 1m à 1m,50c de long, et portent le nom de tasdest. Les 3 du N. ont la même longueur que les 6 précédents et portent le nom d’ounnous (pl. ounnoûsen). Les 3 du S. s’appellent, celui du milieu, auquel est attachée la partie du velum servant de porte, îġem (pl. iġmaouen) ; les 2 autres, mâdaṛ (pl. mâdaṛen) ; l’iġem est un fort poteau qui a souvent 2m de long ou davantage ; les 2 mâdaṛ sont un peu moins longs que l’iġem, ils ont en général 0m,40c ou 0m,50c de moins que lui. La tămankait a hab. 2m à 2m,50c de longueur. La tămankait et les 12 poteaux du pourtour de la tente portent tous le nom d’aġet (pl. iġetten) « poteau de tente (poteau servant à tendre le velum de tente) ». Le velum est touj. rectangulaire ; il s’appelle éhakit ; il se compose d’un certain nombre de bandes de peaux de chèvres, moutons, ou mouflons cousues l’une à la suite de l’autre ; chaque bande s’appelle taṛda, elle a la largeur d’une peau placée soit en long soit en large ; l’éhakit se compose d’un certain nombre de taṛda juxtaposées et cousues ensemble ; on exprime les dimensions d’un éhakit en disant qu’il a tel nombre de taṛda, chaque taṛda étant de tant de peaux. En disant que les taṛda sont de tant des peaux, on parle d’une façon générale et on donne le chiffre moyen des peaux dont les taṛda sont composées ; les peaux étant de dimensions variées et pouvant être mises ad lib. toutes en long, ou toutes en large, ou les unes en long et les autres en large, pour donner aux taṛda la même longueur on en met tantot une ou 2 de plus, tantot une ou 2 de moins que la moyenne. Les taṛda sont des bandes d’égale longueur mais assez irrégulières comme forme ; en les cousant l’une à l’autre, on met des pièces là où c’est nécessaire. La figure φ représente un éhakit de 5 taṛda, chaque taṛda étant de 7 peaux (en moyenne) ; cela constitue, dans l’Ăh., un bel éhakit, supérieur à la moyenne ; dans l’Ăh. très peu de velum sont de 50 peaux, 2 ou 3 atteignent ou dépassent 70 peaux. Bien que le velum soit rectangulaire, la tente une fois dressée est de forme ovale. Les cordelettes par lesquelles le velum est attachée aux poteaux du pourtour sont liées à ces poteaux à une certaine distance audessus du sol ; on bouche l’intervalle qui est entre le bord du velum et la terre en plaçant verticalement, à l’intérieur de la tente, de manière que leur bord supérieur touche le velum, des é̆seber « natte d’afeżou (se plaçant verticalement et servant de paravent) », sur tout le pourtour de la tente, en ne laissant de libre que la porte ‖ eġ tasdest « faire poteau de tente de côté » et eġ tisdâs « faire poteaux de tente de côté » signifient p. ext. « mettre ses tentes à côté l’une de l’autre ». (Ex. Moûsa iġă tasdest d Ăk̤amoûkM. a fait poteau de tente de côté avec Ă. (M. a mis sa tente à côté de celle d’Ă.) = ġen tisdâs ⁒ ils ont fait poteaux de tente de côté (ils ont mis leurs tentes à côté les unes des autres)) ‖ p. ext. « partie de l’ămâoual supérieur qui flotte sur l’oreille » ; v. ⴶⵍⵎⵙ tăġoûlmoust.

ădouddous ⴷⴷⵙ sm. φ (pl. idouddoûsen ⴷⴷⵙⵏ), daṛ douddoûsen ‖ faisceau de fils liés ensemble et sur chacun desquels sont enfilés des objets ‖ se dit de fils liés ensemble par une extrémité et sur chacun desquels sont enfilés des grains, des perles, des objets qlconques ; un certain nombre de colliers de perles ou de chapelets attachés ensemble est un ădouddous.

mededdes ⵎⴷⴷⵙ vn. f. 2 ; conj. 42 « lekeslekes » ; (imdeddes, iemîdeddes, éd imdeddes, our imdeddes) ‖ être rangé ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang ; se ranger ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang ‖ peur avoir pour suj. des p., des an., ou des ch. ‖ se dit, p. ex., de soldats, de chevaux, de ballots de marchandises rangés sur une même ligne, de perles ou de grains de chapelets enfilés les uns contre les autres.

semmededdes ⵙⵎⴷⴷⵙ va. f. 2.1 ; conj. 122 « seddekkel » ; (ismededdes, iesîmededdes, éd isemmededdes, our ismededdes) ‖ ranger ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang.

tîmdeddîs ⵜⵎⴷⴷⵙ vn. f. 2.13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (itîmdeddîs, our itemdeddis) ‖ être hab. rangé ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang ; se ranger hab. ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang.

sîmdeddîs ⵙⵎⴷⴷⵙ va. f. 2.1.13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (isîmdeddîs, our isemdeddis) ‖ ranger hab. ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang.

ămdeddes ⵎⴷⴷⵙ sm. nv. f. 2 ; φ (pl. imdeddîsen ⵎⴷⴷⵙⵏ), daṛ ĕmdeddîsen ‖ fait d’être rangé ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang ; fait de se ranger ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang.

ăsemmededdes ⵙⵎⴷⴷⵙ sm. nv. f. 2.1 ; φ (pl. isemmededdîsen ⵙⵎⴷⴷⵙⵏ), daṛ semmededdîsen ‖ fait de ranger ensemble à côté l’un de l’autre sur un même rang.

ⴷⵙ tădast ⵜⴷⵙ⵿ⵜ sf. φ (n. d’u. et col.) (pl. de div. ou p. n. tidassîn ⵜⴷⵙⵏ), daṛ tĕdassîn ‖ moustique.

ⴷⵙ tédesé ⵜⴷⵙⵉ sf. φ (col. s. n. d’u. et sans pl.), daṛ tădesé (tĕdesé) ‖ peau tannée très blanche et très mince ‖ la tédesé est de la peau de chevreau, d’agneau, ou de faon de gazelle, tannée, assouplie et blanchie ; elle sert à faire des broderies et divers ornements.

ⴷⵙⵍ ădesil ⴷⵙⵍ sm. φ (pl. idsâl ⴷⵙⵍ), daṛ ĕdsâl ‖ plante du pied (de chameau).

ⴷⵙⵓⵍ medesouel ‖ v. ⵓⵍ ăoul.

ⴷⵜ dât ⴷⵜ pi. prép. μ ‖ devant ; avant ; de devant ; d’avant ‖ sign. la priorité dans l’espace et dans le temps ‖ p. ext. « Est ». Dât « devant » sign. « Est », comme ḍeffer « derrière » sign. « Ouest », parce qu’en faisant la prière canonique musulmane on a, dans l’Ăh., l’Est devant soi et l’Ouest derrière soi. Pour la même cause, dât ăkâl « devant le pays » sign. p. ext. « Est » et est, d. ce s., syn. de dât, et ḍeffer ăkâl « derrière le pays » sign. p. ext. « Ouest » et est, d. ce s., syn. de ḍeffer. v. ⵍⵈⴱⵍ elḳâblet, ⵂⵍⴶ ehleġ, téhalġé ‖ p. ext. « le devant (la face) ». Est opposé à ḍeffer signifiant « le derrière (le dos) » ‖ ekf dât « donner le devant » signifie « présenter la face ». Il s’empl., en parlant d’un combat, d. le s. de « présenter la poitrine ; marcher en présentant la poitrine [à l’ennemi] ». Il s’empl., au fig., d. le s. de « faire bon visage ; regarder favorablement ». Il est opposé à ekf ḍeffer « donner le derrière », qui signifie « tourner le dos », qui s’empl., en parlant d’un combat, dans le s. de « prendre la fuite », et qui s’empl., au fig., dans le s. de « faire mauvais visage ; délaisser ; rejeter » ‖ dât ăfous « devant la main » sign. p. ext. « le devant de la main (la partie de la main qui est du côté de la paume) ». Il est opposé à ḍeffer ăfous signifiant « le derrière de la main (le dos de la main) » ‖ es dât « par devant ; en avant ; par avant (avant cela, auparavant) ».

dât-ămoud ‖ v. ⵎⴷ ămoud.

ⴷⵜ êdît ⴷⵜ (êd ) pi. conj. ‖ car ‖ p. ext. « puisque ; parce que ».

êdîd ⴷⴷ pi. conj. ‖ m. s. q. le pr. ‖ expr. incorrecte.