Discussion:Jeanne

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi
Voir aussi la discussion concernant le fac-similé

Sommaire

Aide pour remplir le modèle : voir ici

Informations sur l’édition de Jeanne

Édition : Hetzel, Paris, 1855


Source : Gallica


Contributeur(s) : À évaluer


Niveau d’avancement :


Remarques : Les points de suspension ont été harmonisés à 3 points.


Relu et corrigé par :


Critiques…

  • Berry : À deux lieues de Boussac, à travers des sentiers de sable fin semé de rochers, et souvent perdus dans la bruyère, on arrive aux pierres Jomâtres, ou Jo-math, comme disent nos savants, ou Jomares, comme disent les rustiques. C’est un véritable cromlech gaulois, dont j’ai peut-être beaucoup trop parlé dans un roman intitulé Jeanne, mais que l’on peut toujours explorer avec intérêt, qu’on soit artiste ou savant. Le lieu est austère, découvert et imposant, sous un ciel vaste et jeté au sein d’une nature pâle et dépouillée qui a un grand cachet de solitude et de tristesse.