Discussion:Old Bugs

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Informations sur l’édition de Old Bugs

Édition : Old Bugs, 1919.


Source : Textes de référence, Old Bugs (en.wikisource).


Contributeur(s) : Utilisateur:Cobalt~frwiki


Niveau d’avancement : en cours.


Remarques : Traduction basée sur la version anglaise


Relu et corrigé par :


Old Bugs, traduction.[modifier]

On pourrait traduire Old Bugs par vieux bonhomme avec des coccinelles plein la tête ou, à la manière provencale avec des cacarinettes plein la tête; trop long, ou trop régional mais c'est l'idée. Cobalt3d (d) 18 mars 2020 à 20:06 (UTC)Répondre[répondre]

of Gaul [modifier]

Au singulier dans le texte mais au pluriel dans la traduction. Il m'a semblé évident que Lovecraft avait en tête une allusion au texte de Jules César. Si ça choque trop de monde, on pourra changer plus tard. Cobalt3d (d) 19 mars 2020 à 10:07 (UTC)Répondre[répondre]

Traduire Rye ou pas ?[modifier]

C'est toute la question. D'après Wikipédia, le Rye whisky ou whiskey, est bien un whisky à base de seigle mais c'est aussi le nom qu'on donnait au whisky canadien. On peut supposer qu'en ces temps de prohibition, le whisky de Chicago était importé du Canada. Autant lui laisser son nom propre. Cobalt3d (d) 25 mars 2020 à 11:02 (UTC)Répondre[répondre]

the old Teian[modifier]

Anacréon était originaire de Téos. Sur le wikipédia anglais Teian renvoie sur Téos. En revanche, une recherche sur Google ne donne rien. Cobalt3d (d) 29 mars 2020 à 17:29 (UTC)Répondre[répondre]

« … les fils de Bélial, transportés par l’insolence et le vin. »[modifier]

Que j'aurais préféré sous la forme « … les fils de Bélial, transportés par l’insolence que donne le vin. » Mais on ne trahit pas Milton :

…and when night⁠
Darkens the streets, then wander forth the sons
Of Belial, flown with insolence and wine.
Witness the streets of Sodom and that night
In Gibeah, when the hospitable door
Exposed a matron to avoid worse rape.

Quoique… Blown pour flown.

Traduit par Chateaubriand en :

"et quand la nuit obscurcit les rues, alors vagabondent les fils de Bélial gonflés d’insolence et de vin ; témoins les rues de Sodome et cette nuit dans Gabaa, lorsque la porte hospitalière exposa une matrone pour éviter un rapt plus odieux."

Rape, pas vraiment un rapt.

Cobalt3d (d) 29 avril 2020 à 09:01 (UTC)Répondre[répondre]