Du principe de l'art et de sa destination sociale/Avertissement

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


AVERTISSEMENT AU LECTEUR


Deux jours avant sa mort, en présence de sa femme, Proudhon dictait à l'aînée de ses filles un écrit par lequel, après avoir désigné un certain nombre d’amis pour veiller, tant aux intérêts de sa famille qu’à la publication de ses œuvres, il nous chargeait spécialement et collectivement de ce dernier soin.

La première fois que nous avons pu nous réunir tous les six, nous avons reconnu, pour ceux d’entre nous que leur position tient éloignés de Paris, l’impossibilité de travailler activement à la mise en ordre des manuscrits laissés par Proudhon. Leur concours se bornera donc, le plus souvent, à une simple constatation d’authenticité.

Responsables envers la grande mémoire de notre ami, nous ne manquerons jamais, en faisant paraître un de ses ouvrages posthumes, de dire quelles parties ont été terminées par l’auteur, quelles autres ont été seulement préparées par lui.

Le livre que nous publions aujourd’hui se divise en vingt-cinq chapitres, dont quinze ont été complètement rédigés par Proudhon ; ce sont ceux qui portent les numéros I, II, III, IV, V, VI, — VIII, IX, X, XI, XII, XIII, XIV, XV, — XVII. Les autres, c’est-à-dire les chapitres VII, — XVI, — XVIII, XIX, XX, XXI, XXII, XXIII, XXIV et XXV ont été agencés par nous et mis en ordre d’après les indications laissées par Proudhon.

En prenant connaissance des nombreux manuscrits de ce grand travailleur, nous avons trouvé la note suivante, écrite de sa propre main, à une époque où il n’avait pas encore livré à l’éditeur le manuscrit sur la Capacité politique des classes ouvrières.

OUVRAGES COMMENCÉS OU PRÉPARÉS, À TERMINER :
1. Les Classes ouvrières.
2. De l’Art (à propos de Courbet).
3. Théorie de la Propriété.
4. Géographie politique et Nationalité.
5. La France et le Rhin (réfutation d’Amédée Thierry).
6. Théorie du mouvement constitutionnel en Europe ou : Qu’est-ce enfin que la République ?
7. Histoire de Jéhovah.
8. Conclusions sur les Évangiles et la Vie de Jésus.
9. Histoire de Pologne.
10. Parallèle entre Napoléon Ier et Wellington (réfutation de Thiers)
11. De la Pornocratie ou les femmes.
12. Les Normaliens.
13. Histoire condensée de Napoléon Ier, d’après Thiers.
14. Critique littéraire (Revue) : V. Hugo, Renan, Lamartine, etc.
15. Cours d’Économie politique.
16. Suite du Spéculateur à la Bourse, nouveau Manuel.
17. Mélanges, articles sur divers sujets.

L’étude (n° 16) indiquée sous ce titre : Suite du Spéculateur à la Bourse, devait être faite, comme le Manuel même, en collaboration avec G. Duchêne, à qui Proudhon remettait, à fur et mesure, tous les éléments de ce travail. Les matériaux se composent : 1° d’un plan dont la division par chapitres a été faite, et les sommaires écrits par Proudhon ; 2° d’une brochure de 214 pages, entièrement de lui, restée complétement inédite, bien qu’elle ait été tirée en épreuves (Bruxelles, 1859) ; 3° des lettres et notes explicatives adressées par l’auteur à G. Duchêne, de 1858 à 1864 ; 4° de toutes les notes recueillies sur ce sujet pendant sept ans.

L’ouvrage se compose de cinq études, réunies sous ce titre général indiqué par Proudhon : la Féodalité industrielle. Les sous-titres, suffisamment indicatifs du sujet et de ses divisions, sont :

1re étude : Fondateurs et Actionnaires.

2e - Les grandes Compagnies et le Public.

3e - La Finance et le Salariat.

4e - La haute Banque et l’État.

5e - Théorie de la Force collective : Conclusion sur les quatre études précédentes.

L’ouvrage, achevé par Duchêne, sans que Proudhon ait pu le revoir, paraîtra, en raison de cette circonstance, avec cette mention : Rédigé, sur le plan et les notes de P. J. PROUDHON, par Georges Duchêne.

Les matériaux préparés pour l’Histoire de Jéhovah et pour la Vie de Jésus se trouvant presque tous en notes marginales sur une Bible en latin, imprimée par Proudhon lui-même, nous avons pensé que le texte biblique français (et, en cas de besoin, le texte latin), mis en regard des notes, suffirait pour en donner l’intelligence à tous les lecteurs. Au lieu d’une Histoire de Jéhovah et d’une Vie de Jésus, nous publierons, le plus tôt que nous pourrons, en plusieurs volumes ou livraisons, la Bible annotée par Proudhon.

Nous mettrons toute la diligence possible à la publication des manuscrits laissés par Proudhon. On peut compter que nous ne ferons pas défaut à la tâche que nous impose la mémoire du grand écrivain, du grand honnête homme, qui nous a investis de sa confiance après nous avoir honorés de son amitié.


J. A. Langlois.   A. A. Rolland.
G. Duchêne. F. G. Bergmann.
G. Chaudey. F. Delhasse.