Epitome historiæ sacræ/XVI

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par un agrégé des classes supérieures des lettres.
Librairie Hachette et Cie (p. 20).
◄  XV
XVII  ►

XVI. Quidam tamen sancti viri coluerunt veram

religionem et virtutem, inter quos fuit Abrahamus, e genere Semi.

Deus fecit fœdus cum illo his verbis : « Exi e domo paterna, desere patriam, et pete regionem quam daturus sum posteris tuis. Augebo te prole numerosa ; eris pater multarum gentium, ac per te omnes orbis nationes erunt bonis cumulatæ. Adspice cœlum ; dinumera stellas, si potes ; tua progenies eas æquabit numero. »


XVI. Pourtant, quelques hommes de bien restèrent fidèles à la

vraie religion et à la vertu. Parmi eux était Abraham, de la race de Sem.

Dieu fit alliance avec lui en ces termes : « Sors de la maison de ton père, abandonne ton pays, et cherche une contrée que je donnerai à tes descendants. Je t’enrichirai d’une postérité nombreuse ; tu seras le père d’une foule de peuples, et par toi toutes les nations du monde seront comblées de biens. Regarde le ciel ; compte les étoiles, si tu le peux ; ta postérité sera aussi nombreuse qu’elles. »


XVI. Tamen XVI. Cependant
quidam viri sancti quelques hommes saints
coluerunt pratiquèrent
veram religionem la vraie religion
et virtutem, et la vertu,
inter quos fuit Abrahamus parmi lesquels fut Abraham
e genere Semi. de la race de Sem.
Deus fecit fœdus cum illo Dieu fit une alliance avec lui
his verbis : en ces termes :
« Exi e domo paterna, « Sors de la maison paternelle,
desere patriam, abandonne ta patrie,
et pete regionem et gagne une contrée
quam sum daturus que je suis devant donner (que je donnerai)
tuis posteris. à tes descendants.
Augebo te J’augmenterai toi (je t’enrichirai)
prole numerosa ; d’une race nombreuse ;
eris pater tu seras le père
multarum gentium, de beaucoup-de nations,
ac per te et par toi
omnes nationes orbis toutes les nations du globe
erunt cumulatæ bonis. seront comblées de bien.
Adspice cœlum ; Regarde le ciel ;
dinumera stellas, si potes ; compte les étoiles, si tu peux ;
tua progenies ta descendance
æquabit eas numero. » égalera elles par le nombre. »