Epitome historiæ sacræ/XVII

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par un agrégé des classes supérieures des lettres.
Librairie Hachette et Cie (p. 22).
◄  XVI
XVIII  ►

XVII. Abrahamus jam senuerat, et Sara ejus uxor erat sterilis.

Quibus tamen Deus promisit filium ex eis nasciturum.

« Habebis, inquit, filium ex Sara conjuge tua. »

Quod audiens Sara risit, nec statim adhibuit fidem promissis Dei, et idcirco reprehensa est a Deo.

Abrahamus autem credidit Deo pollicenti.

Et vero, uno post anno, filius natus est Abrahamo, qui vocavit eum Isaacum.


XVII. Abraham était devenu vieux, et Sara sa femme était stérile.

Cependant Dieu leur promit qu’un fils naîtrait d’eux.

« Tu auras un fils, lui dit-il, de Sara ton épouse. »

Sara l’entendit et se mit à rire ; elle n’ajouta pas foi sur-le-champ aux promesses de Dieu, et pour cela Dieu la réprimanda.

Abraham, au contraire, crut à la promesse de Dieu.

Un an plus tard, un fils naquit, en effet, à Abraham, qui l’appela Isaac.


XVII. Abrahamus XVII. Abraham
senuerat jam, était devenu-vieux déjà,
et Sara uxor ejus et Sara l’épouse de lui
erat sterilis. était stérile.
Quibus tamen Auxquels (à eux) cependant
Deus promisit filium Dieu promit un fils
nasciturum ex eis. devant naître d’eux.
« Habebis filium, inquit, « Tu auras un fils, dit-il,
ex Sara tua conjuge. » de Sara ton épouse. »
Quod audiens Ce qu’entendant
Sara risit, Sara rit,
nec adhibuit fidem statim et n’ajouta pas foi sur-le-champ
promissis Dei, aux promesses de Dieu,
et idcirco et pour-cela
reprehensa est a Deo. fut reprise par Dieu.
Abrahamus autem Abraham au-contraire
credidit Deo pollicenti. crut Dieu promettant.
Et vero, uno anno post, Et en-vérité, une année après,
filius natus est Abrahami, un fils naquit à Abraham,
qui vocavit eum Isaacum. qui appela lui Isaac.