Epitome historiæ sacræ/XXI

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par un agrégé des classes supérieures des lettres.
Librairie Hachette et Cie (p. 26).
◄  XX
XXII  ►

XXI. Eliezer oravit Deum his verbis : « Domine, Deus[1] Abrahami, fac ut puella quæ dabit potum mihi petenti, ea sit quam Isaaco destinas. »

Ecce statim Rebecca virgo, eximia pulchritudine, prodiit gerens urnam humeris, quæ descendit ad puteum, et implevit urnam.

Tunc Eliezer, progressus obviam puellæ : « Da, inquit, potum mihi. » Cui Rebecca : « Bibe, ait, domine mi ; » et simul demisit urnam.

Quum ille bibisset, Rebecca obtulit etiam aquam camelis. Hoc indicio cognovit Eliezer quod scire cupiebat.


XXI. Éliézer pria Dieu en ces termes : « Seigneur, Dieu d’Abraham, fais que la jeune fille qui me donnera à boire lorsque je le lui demanderai, soit telle que tu destines à Isaac. »

Au même instant, Rébecca, jeune fille d’une rare beauté, s’avança, portant une urne sur ses épaules ; elle descendit au puits, et remplit l’urne.

Éliézer vint à la rencontre de la jeune fille : « Donne-moi à boire, » lui dit-il. Rébecca répondit : « Bois mon seigneur. » Et en même temps elle pencha l’urne.

Quand il eut bu, Rébecca offrit aussi de l’eau aux chameaux. Éliézer reconnut à ce signe ce qu’il désirait savoir.


XXI. Eliezer XXI. Éliézer
oravit Deum his verbis : pria Dieu en ces termes :
« Domine, « Seigneur,
Deus Abrahami, Dieu d’Abraham,
fac ut puella fais que la jeune-fille
quæ dabit potum qui donnera de la boisson (de l’eau)
mihi petenti à moi en demandant
sit ea soit celle
quam destinas Isaaco. » que tu destines à Isaac. »
Ecce statim Rebecca, Voilà qu’aussitôt Rebecca,
virgo jeune-fille
eximia pulchritudine, d’une remarquable beauté,
prodiit, s’avança,
gerens urnam humeris, portant une urne sur ses épaules,
quæ descendit ad puteum, laquelle (Rébecca) descendit au puits,
et implevit urnam. et remplit l’urne.
Tunc Eliezer Alors Éliézer
progressus obviam puellæ : s’étant avancé au-devant de la jeune-fille :
« Da potum mihi, » inquit. « Donne de la boisson à moi, » dit-il.
Cui Rebecca ait : A lui Rébecca dit :
« Bibe, mi domine ; » « Bois, mon seigneur ; »
et simul et en-même-temps
demisit urnam. elle pencha l’urne.
Quum ille bibisset, Après qu’il eut bu,
Rebecca Rébecca
obtulit etiam aquam présenta aussi de l’eau
camelis aux chameaux.
Eliezer cognovit Eliézer connut
hoc indicio par ce signe
quod cupiebat scire. ce qu’il désirait savoir.

  1. Deus. Le vocatif de ce mot est semblable au nominatif.