Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Loup et le jeune Agneau réfugié dans un temple

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Loup et le jeune Agneau réfugié dans un temple.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 98).

222


LE LOUP ET LE JEUNE AGNEAU RÉFUGIÉ DANS UN TEMPLE


Un loup poursuivait un jeune agneau. Celui-ci se réfugia dans un temple. Comme le loup l’appelait à lui et disait que le sacrificateur l’immolerait au dieu, s’il le trouvait là : « Eh bien ! répondit l’agneau, je préfère être victime du dieu que de périr par toi. »

Cette fable montre que, si l’on est réduit à mourir, il vaut mieux mourir avec honneur.