Géographie de l’Isère/12

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

XII. Commerce, chemins de fer, routes.


Le commerce du département se résume presque tout entier dans l’exportation, qui est considérable. Les importations sont relativement nulles. L’Isère exporte principalement des métaux ou travaillés, du plomb et du cuivre laminés, des instruments de chirurgie ; des soies moulinées et organsinées, des soieries, taffetas et velours ; des gants vendus dans toute l’Europe et en Amérique ; des toiles de Voiron, qui s’expédient surtout en Espagne et dans l’Amérique du Nord ; des draps ; des plantes alpines, que les habitants de l’Oisans colportent eux-mêmes dans le monde entier ; des fromages d’Oisans et de Sassenage ; du chanvre ouvré ; du ciment de la Porte de France, dont la réputation est européenne ; des châtaignes vendues sous le nom de marrons de Lyon ; des bois de construction ; des marbres ; des ardoises, des liqueurs, du papier ; 225,000 hectolitres de vin environ, des chaussures d’Izeaux, du plâtre, etc.

L’importation consiste dans les peaux qui arrivent d’Annonay toutes préparées ; dans quelques articles d’épiceries, de modes, de nouveautés, et dans 2 millions de quintaux métriques de houille achetés aux bassins de la Loire, de Maurienne-Tarentaise, de Briançon et de Montélimar.

Le département de l’Isère est traversé par sept chemins de fer d’un développement total de 306 kilomètres et demi.

1° Le chemin de fer de Lyon à Marseille entre dans le département de l’Isère à 5 kilomètres au delà de la station de Lyon-Perrache. Il en sort, pour passer dans la Drôme, à ! kilomètre en deçà de la station de Saint-Rambert-d’Albon, après un parcours de 55 kilomètres, pendant lesquels il dessert les gares et stations suivantes : Saint-Fons, Feyzin, Sérézin, Chasse, Estressin, Vienne, Vaugris, les Roches, le Péage-de-Roussillon et Salaise.

2° Le chemin de fer de Valence à Grenoble et à Chambéry pénètre dans l’Isère un peu au delà de la station de Saint-Paul-lès-Romans, en sort presque immédiatement pour parcourir sur une longueur d’environ 500 mètres le territoire de la Drôme, puis y rentre définitivement pour ne le quitter qu’à 2 kilomètres au delà de la station de Pontcharra, après un parcours de 114 kilomètres pendant lesquels il dessert Saint-Lattier, Saint-Hilaire-du-Rosier, la Sône, Saint-Marcellin, Vinay, l’Albenc, Poliénas, Tullins, Moirans, Voreppe, Saint-Robert, Grenoble, Gières-Uriage, Domène, Lancey, Brignoud, Tencin, Goncelin, le Cheylas et Pontcharra.

3° Le chemin de fer de Lyon à Grenoble passe du département du Rhône dans celui de l’Isère à 3 kilomètres avant la station de Venissieux, dessert Venissieux, Saint-Priest, Chandieu-Toussieu, Heyrieu, Saint-Quentin, la Verpillière, Vaulx-Milieu, la Grive, Bourgoin, Cessieu, la Tour-du-Pin, Saint-André-le-Gaz, Virieu, Chabous, Le Grand-Lemps, Rives-sur-Fure, Voiron, et se rattache à la ligne de Valence à Grenoble un peu avant la station de Moirans. Parcours, 97 kilomètres.

4° Le chemin de fer de Rives à Saint-Rambert-d’Albon se détache de la ligne de Lyon à Grenoble à 4 kilomètres environ au delà de Rives, sort du département de l’Isère à 5 kilomètres au delà de Beaurepaire, y entre à 4 kilomètres après la station d’Épinouze et en sort définitivement 2 kilomètres plus loin. Sur son parcours dans l’Isère (37 kilomètres), il dessert Rives, Izeaux, Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, la Côte-Saint-André, Marcilloles et Beaurepaire.

5° Le chemin de fer de Saint-Rambert-d’Albon à Annonay ne fait que traverser l’extrémité sud-ouest du département de l’Isère, où son parcours n’est guère que d’un kilomètre. Il franchit les deux bras et une île du Rhône sur deux viaducs, l’un (4 arches) de 60 mètres et l’autre (5 arches) de 250 mètres, par lesquels il passe dans le département de l’Ardèche. Il ne dessert aucune station dans l’Isère.

6° Le chemin de fer de Chasse à Saint-Étienne n’a que 1,500 mètres de parcours dans le département. Il traverse le Rhône et va se rattacher à la ligne de Lyon à Saint-Étienne.

7° Le chemin de fer d’Ambérieu à Montalieu entre dans l’Isère en franchissant le Rhône, à 1 kilomètre environ en deçà de Montalieu, son unique station dans le département.

Un huitième chemin de fer, en construction, reliera Grenoble à la ligne de Sisteron à Gap, en passant par le col de la Croix-Haute.

Les voies de communication comptent 14,027 kil. 1/2, savoir :

06 chemins de fer............... 306 kil. 1/2
07 routes nationales.............. 539  
21 routes départementales............ 764  
7140 chemins vicinaux.
0050 de grande communication 
 7101/2
0064 de moyenne communication 
 6521/2
7026 de petite communication 
 10, 790
12,153
02 rivières navigables............... 265