75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 254-266).



LE CHAPITRE DE LA MOUCHE A MIEL,
contenant vingt-huit verſets,
eſcrit à la Meque.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. La punition de Dieu n’eſt pas eſloignée[1], ne la ſouhaitez pas avant ſon temps, loüé ſoit Dieu, il n’a point de compagnon, il fait deſcendre les Anges, & envoye ſes inſpirations, à qui bon luy ſemble, preſchez ſa puiſſance, & les peines de l’Enfer ſur les infidelles, il n’y a point de Dieu que luy, craignez-le, il a creé la Terre & les Cieux, il eſt plus puiſſant que vos Idoles, & il a creé l’homme de la boüe de la terre, neantmoins il eſt opinaſtre en ſon orgueil, il a creé les animaux mondes pour voſtre uſage, vous en tirez un grand profit & un grand avantage pour vous veſtir & vous nourrir, vous voyez leur beauté lors qu’ils s’engraiſſent & lors qu’on les meine paiſtre, ils portent la charge & tout ce que vous voulez envoyer dans les villes, ce que vous ne pourriez pas porter ſans eux qu’avec un tres-grand travail, Dieu eſt clement & miſericordieux envers vous, il a creé les chevaux, les mules, & les aſnes pour vous porter, il a creé pluſieurs belles choſes dont vous n’avez pas la cognoiſſance ; il enſeigne le droict chemin à ceux qui obſervent les commandemens, s’il euſt voulu il vous auroit tous conduits au chemin de ſa loy ; il vous envoye l’eau du Ciel pour vous oſter la ſoif, & pour faire produire les plantes & les arbres qui nourriſſent vos troupeaux, il fait produire les oliviers, les palmiers, les vignes & toutes ſortes de fruicts, Ces choſes ſont des argumens de ſon unité & ceux qui les conſiderent, il a creé la nuit, le jour, le Soleil, la Lune & les eſtoiles qui ſe meuvent à ſa volonté, ces choſes ſont des ſignes de ſa toute-Puiſſance à ceux qui ſont ſages ; Il a creé tout ce qui eſt en terre de diverſe couleur, genre & eſpece, il a creé la mer qui vous donne du poiſſon, des perles & d’autres pierreries pour vous parer, tu voids que les navires coulent ſur les eauës, & fendent les ondes pour l’advantage de voſtre commerce, peut-eſtre que vous remercierez Dieu de ſes graces ; Il a eſlevé les montagnes pour affermir la terre & pour l’empeſcher de ſe mouvoir, il a creé les fleuves & a eſtably des chemins pour vous conduire, il y a creé les eſtoiles pour vous guider la nuit ſur la mer, & les montagnes pour cognoiſtre de jour voſtre chemin, qui pouvoit créer ce qu’il a creé autre que luy. ? n’y penſerez-vous jamais ? Il n’eſt pas en voſtre pouvoir de tenir compte de ſes graces, il eſt tout clement & tout miſericordieux, & ſçait le ſecret de vos ames ; Les Idoles que vous adorez ne peuvent rien créer, au contraire ils ſont choſes creées, mortes ; ſans mouvement, & qui ne ſçavent pas en quel temps le monde reſſuſcitera; voſtre Dieu eſt un ſeul Dieu, ceux qui ne croyent pas à la fin du monde, ceux qui nient ſon unité, & ceux qui ſe glorifient de leur fauſſe creance, ne ſont pas aymez de ſa divine Majeſté, lors qu’on les interroge de ce que Dieu a inſpiré (à Mahomet) ils reſpondent qu’il ne preſche que des fables de l’antiquité, mais ils porteront leur fardeau au jour du Jugement, ils porteront leurs fardeaux qui les ont dévoyez du droict chemin, & ne l’ont pas cognu ; Ceux qui ont eſté auparavant eux ont eſté des trompeurs, Dieu à renversé leurs habitations, les ruynes ſont tombées ſur eux, & les a chaſtiez lors qu’ils y penſoient le moins, il les rendra honteux au jour du Jugement, & leur demandera où ſont leurs idoles pour lesquelles ils diſputoient contre les vray-croyans. Ceux qui ont la cognoiſſance des commandemens de Dieu aſſurent que la honte ſera ſur le front des infidelles, & que les Anges les feront mourir à cauſe de l’enormité de leurs pechez ; Ils diront à l’heure de la mort qu’ils croyent en Dieu, & qu’ils ſont repentans de leurs fautes, Dieu ſçait ce qu’ils ont fait, il leur commandera d’entrer dedans l’Enfer où eſt la demeure des orgueilleux : Il commandera à ceux qui ont eu ſa crainte devant les yeux d’entrer dans la maiſon d’eternité, & dans les jardins d’Eden où coulent pluſieurs fleuves, ils y demeureront eternellement avec le comble de leur deſir. Les meſchans demeureront-ils dans leur peché jusques ce que les Anges les faſſent mourir, ou jusques au jour du Jugement ? ainſi ont fait ceux qui les ont precedés. Dieu ne leur a point fait d’injuſtice, ils ſe ſont fait tort à eux-mesmes par leur iniquité, ils en ont eſté chaſtiez, & ont reſſenty la punition qu’ils, avoient meſprisée, ils ont dit, ſi Dieu euſt voulu, nos peres &, nous n’aurions adoré que luy ſeul, ainſi ont parlé leurs predeceſſeurs. Les Prophetes ne ſont obligez qu’à preſcher & inſtruire le peuple, nous avons envoyé un Prophete à chaque nation pour l’inſtruire, & pour luy ordonner d’adorer un ſeul Dieu, & de quitter l’adoration de Tagot & des Idoles, .Dieu en a en à conduit quelques-uns au droict chemin, & les autres ont eſté devoyez, conſidere quelle eſt la fin des meſchans, ſi tu taſche de les mettre au droict chemin tu perdras ton temps, Dieu ne conduit pas ceux qui ſe veulent devoyer, ils ſeront privez de protection au jour du Jugement, ils ont juré par leur foy que Dieu ne fera pas reſſuſciter les morts, au contraire, il les fera reſſuſciter pour les chaſtier ſelon ſes promeſſes, mais la plus grande partie des hommes ne le ſçait pas, s’ils le ſçavoient, ils recognoiſtroient leurs erreurs, & les impies recognoiſtroient leurs blaſphemes. Lors que nous aurons voulu quelque choſe nous avons dit, ſois, elle a eſté : Ceux qui s’eſloigneront des impies pour l’amour de leur Seigneur, & qui ſe convertiront ſeront recompenſez en ce monde, & encore davantage en l’autre s’ils le ſçavoient cognoiſtre. Ceux qui ſupportent patiemment les injures des infidelles, & qui ſe confient en leur Seigneur ſeront recompenſez lors qu’ils y penſeront le moins. Nous n’avons envoye cy-devant que des hommes pour preſcher noſtre loy, demande à ceux qui ont la cognoiſſance de la loy eſcrite[2] s’il n’eſt pas veritable ; Nous t’avons envoyé l’Alcoran afin que tu enſeigne nos commandemens aux hommes, peut-eſtre qu’ils y penſeront ; La terre ne produira rien à ceux qui conſpirent contre le Prophete, ils ſeront chaſtiez lors qu’ils y penſeront le moins, Dieu les chaſtiera en leur commerce ; ils n’eviteront pas ſa punition, & leurs biens dimiuuëront peu à peu devant leurs yeux, Dieu eſt clement & miſericordieux qu’à ceux qui l’honorent : Ne voyent-ils pas l’ombrage de ce que Dieu a creé, tantoſt à droite, tantoſt à gauche pour adorer ſa divine Majeſté, certainement ils ſont meſpriſables pour ce qui eſt en la Terre & aux Cieux, les animaux & les Anges adorent Dieu avec humilité, ils craignent leur Seigneur, & obeïſſent à ſes commandemens. Dieu leur a commandé de ne craindre & de n’adorer qu’un ſeul Dieu, auquel ubeïſſance eſt deüe eternellement ; Que craindrez-vous autre Dieu ? qui vous protegera autre que Dieu ? Lors qu’il vous arrivera du mal vous recourrez à ſa divine Bonté ; lors que vous eſtes delivrez, une partie d’entre vous l’en remercie, & neantmoins ne croit pas en ſa loy ; vous ne cherchez que les richeſſes de la terre, mais vous verrez quelle ſera voſtre fin, ils diſent que leurs biens procedent de leur Idoles, Par Dieu on leur demandera un jour compte de leurs blaſphemes ; Ils diſent que Dieu a des filles, aſſurement ils ſe trompent & ne ſont pas bien ſatisfaits lors qu’on leur dit qu’il leur eſt née une fille : Ils fuyent ceux qui leur annonce la punition de leurs peſchez, Dieu les delaiſſent dans l’ignominie, & ſeront meſpriſez comme la terre qu’on foule aux pieds, parce qu’ils ne croyent pas au jour du Jugement, le malheur les ſuivra perpetuellement, Dieu commandera touſjours & ſera eternellement puiſſant & victorieux ; ſi Dieu chaſtioit le peuple lors qu’il l’offence, il ne laiſſeroit point d’animal en terre, il differe la punition des hommes juſques au temps ordonné, ils ne la peuvent ny avancer ny retarder, ils diſent que Dieu à ce qu’eux-meſmes ne ſont pas bien ſatisfaits d’avoir, ils mentent lors qu’ils diſent que le Paradis eſt pour eux, il n’y a point de doute qu’ils ſont devoyez & qu’ils ſeront precipitez dedans le feu d’Enfer. Par Dieu nous avons, envoyé cy-devant des Prophetes au peuple, le Diable a ſeduit les hommes, & a eſté le maiſtre des impies en ce monde, mais ils reſſentiront en l’autre de grands tourmens ; Nous t’avons envoyé l’Alcoran pour expliquer aux hommes les doutes qu’ils ont touchant la Religion, & pour conduire les vray-croyans au droict chemin ; Dieu. envoye la pluye du Ciel, pour rafraichir la terre, c’eſt un ſigne evident de ſa toute-Puiſſance à ceux qui eſcoutent ſa parole, vous avez encore une marque de ſa toute-Puiſſance aux animaux qui vous donnent du lait pour vous nourrir, & une autre marque aux fruicts de la terre, au fruict des palmiers & de la vigne dont vous tirez du vin, & en recevez du profit ; Ces choſes ſont ſignes de ſa toute-Puiſſance à ceux qui les comprennent. Le ſeigneur a inſpiré à la Mouche a miel d’habiter dans les campagnes de ſe loger dans les arbres, dans les ruches, & de manger de toute ſorte de fruicts, elle produit le miel de diverſe couleur qui ſert de remede aux maladies des hommes, ces choſes ſont ſignes de la toute-Puiſſance de Dieu à ceux qui les confiderent : Dieu vous a creé & vous fera mourir, il y a des perſonnes entre vous qui ſeront pleines d’ignominie en leur vie, afin qu’ils cognoiſſent que Dieu ſçait tout & qu’il eſt tout-Puiſſant, il donne des biens aux uns plus qu’aux autres, les valets n’ont point de part aux facultez de leur maiſtre, & ne leur ſont pas aſſociez, (neantmoins ils aſſocient à, Dieu un autre Dieu esgal à luy, & blaſpheme contre ſa grace.) Dieu vous a creé hommes & femmes & vous a donné des enfans, & des enfans à vos enfans, il vous a enrichy des biens de la terre ; apres cette grace croirez-vous en vos Idoles qui ſont des choſes inanimées, vaines & inutiles ? ſerez vous ingrats des bien-faits de Dieu ? adorerez vous ce qui ne vous peut faire ny bien ny mal ? ne croyez pas qu’il y ait un autre Dieu compagnon & aſſocié avec Dieu ; il ſçait ce que vous ne ſçavez pas, il vous enſeigne une parabole ; Un eſclave qui eſt pauvre ne peut point faire d’aumoſnes, & celuy qui eſt riche fait des aumoſnes ſecrettement & publiquement comme bon luy ſemble, ſont-ils tous deux ſemblables ? doivent-ils eſtre mis en paralelle ? Loüange eſt à Dieu ; certainement, la plus grande partie du peuple ne cognoit pas ſes graces, il vous enſeigne une parabolle. Voila deux hommes, l’un eſt né ſourd & muet, & eſt à charge à ſon tuteur il ne ſçait à quoy l’employer, il n’eſt capable ny de bien faire ny de bien dire, eſt-il ſemblable à celuy qui parle, qui entend, qui enſeigne la juſtice aux hommes, & qui ſuit le droict chemin ? Tout ce qui eſt au Ciel & en la Terre eſt à Dieu, lors qu’il commande quels que choſe elle eſt faite dans un clin d’œil & encore pluſtoſt, il eſt tout-Puiſſant, c’eſt luy qui vous fait ſortir du ventre de vos meres, qui vous donne l’oüie, la veüe & le ſentiment, peut-eſtre que vous l’en remercierez ; ne voyez vous pas les oyſeaux qui volent en l’air, qui les ſoutient autre que Dieu ? c’eſt un ſigne evident de ſa toute-Puiſſance pour les vray-croyans, il vous a donné des maiſons pour habiter, & la peau & les fourrures des animaux pour vous couvrir, il vous donne leur poil & leur laine pour meubler vos maiſons, & pour vous enrichir, il a creé des arbres & des nuës pour vous tenir à l’ombrage, il a crée les montagnes & les cavernes pour vous couvrir de la pluye, il a creé des veſtemens pour vous garder de la chaleur du ſoleil & de la rigueur du froid, il a accomply ſa grace ſur vous, peut-eſtre que vous vous reſignerez à la volonté de ſa divine Majeſté, & que vous profeſſerez ſon unité. ſi les infidelles ſe dévoyent le chemin de la loy, tu n’eſt obligé qu’à les preſcher intelligiblement, ils cognoiſſent la grace de Dieu &.1a meſpriſent, parce que la plus grande partie d’entr’eux ſont impies, preſche-leur le jour que je feray reſſuſciter toutes les nations du monde, & les Prophetes & Apoſtres qui leur ont preſché mes commandemens, il n’y aura point d’excuſe pour les infidelles, ils ne trouveront point de protection ny d’allegemens en leurs miſeres ; Lors qu’ils verront leurs Idoles, ils confeſſeront qu’ils eſtoient devoyez, ils cognoiſtront l’unité de ton ſeigneur, & que leurs idoles ne peuvent pas interceder pour eux. Dieu a augmente la punition des infidelles, il leur a envoyé mal ſur mal, parce qu’ils empeſchent le monde de ſuivre ſa loy ; Preſche leur le jour que je feray reſſuſciter toutes les nations du monde avec le Prophete qui les a preſchés pour eſtre teſmoin de leurs actions, je ſeray teſmoin contre ceux de ta nation, je t’ay envoyé le livre qui explique, les myſteres de ſa loy pour conduire le peuple au droict chemin, & pour annoncer les joyes de Paradis à ceux, qui profeſſent mon unité. Dieu ne vous commande de faire que ce qui eſt raiſonnable, il vous commande de faire des aumoſnes, & de faire du bien à vos parens, il vous deffend la paillardiſe, la déſobéiſſances & l’injuſtice, il vous commande de bien faire, peut-eſtre que vous y penſerez. Satisfaites à ce que vous avez promis à Dieu, ne contrevenez pas à la foy promiſe, vous avez appelé Dieu pour eſtre teſmoin de vos promeſſes, il ſçait tout ce que vous faites. Ne faites pas comme la femme qui a filé du filet, elle l’a plié, & apres l’a tout broüillé & gaſté, ne croyez pas qu’il y ait de la tromperie & de l’erreur en voſtre loy ; Si les infidelles ſont en plus grand nombre que vous, Dieu le permet pour vous eſprouver, il vous expliquera au jour du Jugement les doutes qui ſont entre vous, s’il avoit voulu vous auriez tous obſervé une meſme loy, il conduit & dévoye qui bon luy ſemble, & vous demandera exactement compte de vos actions ; Ne croyez pas qu’il y ait de la tromperie en voſtre loy, gardez-vous de broncher apres avoir aſſuré vos pas, vous ſerez rigoureuſement chaſtiez ſi vous dévoyez le peuple du droict chemin, ne contrevenez pas à ce : que vous avez promis à Dieu pour aucun prix, ſa grace vous eſt plus advantageuſe que les biens de la terre, ſi vous le ſçavez cognoiſtre, vos biens ſont periſables, & les biens du Ciel ſont eternels ; Il recompenſera ceux qui, perſevereront à bien faire, & celuy qui fera de bonnes œuvres ſera beniſt en ce monde & en l’autre. Lors que tu liras l’Alcoran, demande à Dieu qu’il te delivre de la malice du Diable à abominable à toutes les creatures, il n’a point de pouvoir ſur ceux qui ſe confient en ſa divine Majeſté, ſon pouvoir s’eſtend ſur ceux qui ſe devoyent, qui luy obeïſſent, & qui adorent pluſieurs Dieux ; Lors que nous changeons quelques preceptes (Dieu ſçait bien ce qu’il ordonne) ils diſent que tu es un menteur ; au contraire, la plus grande partie d’entr’eux ſont des ignorans, Dis leur, qu’aſſurément le Sainct Eſprit l’a enſeigné de la part de ſon Seigneur pour confirmer les fidelles en leur foy, pour conduire au droict chemin ceux qui profeſſent ſon unité, & pour leur annoncer les joyes du Paradis. Je ſçay qu’ils diſent qu’un homme luy a enſeigné l’Alcoran. Celuy qu’ils preſument luy avoir enſeigné eſt Perſe de nation, & parle la langue des Perſes, & l’Alcoran eſt en langue Arabe que remply d’inſtruction & d’eloquence. Ceux qui ne croiront pas en Dieu reſſentiront de grands tourmens, ceux qui abjurent ſes commandemens, blaſphement contre ſa divine Majeſté, ceux qui abjurent ſa loy apres l’avoir profeſſée, ſentiront les effets de ſa colere, & ſeront chaſtiez d’avoir preferé les biens de la terre aux biens du Ciel, Dieu ne conduit pas les infidelles. Ceux aux cœurs deſquels il à imprimé la deſobeiſſance, ceux qu’il a privé d’oüie & de veüe ſont ignorans, il n’y a point de doute qu’ils ſeront à la fin du monde au nombre des gens perdus, il eſt miſericordieux à ceux qui ſe convertiſſent, à ceux qui ſe repentent d’avoir devoyé le peuple du droict chemin, & à ceux qui perſeverent en l’obeïſſance de ſes commandemens. Souviens toy du jour auquel l’homme diſputera contre ſoy-meſme, & que chacun ſera recompenſé ſelon ſes œuvres ſans injuſtice ; Dieu vous enſeigne une parabole, Voila une ville franche & privilegiée, à qui Dieu envoye ſes graces de tous coſtés avec abondance, & eſt ingrate de ſes bien-faits, mais il luy a envoyé la miſere, la famine & la peur à cauſe de ſon ingratitude ; Dieu a envoyé à ſes habitans un Prophete de leur nation, ils l’ont dementy, & ont eſté chaſtiez à cauſe de leur peché ; Mangez de ce que Dieu vous a donné, & le remerciez de ſa grace ſi c’eſt luy que vous adorez, il vous eſt deffendu de manger de la charogne, du ſang, de la chairde pourceau & de tout ce qui n’a pas eſté tué en proferant le nom de Dieu, il ſera clement & miſericordieux à celuy qui en mangera par neceſſité ſans deſſein de l’offenſer ; ne mentez pas en diſant, Voila ce qui eſt permis de manger, ne blaſphemez pas contre Dieu, ceux qui blaſphement contre luy ne proſpereront pas en ce monde, & reſſentiront en l’autre des tourmens douloureux. Nous avons cy-devant deffendu aux Juifs de manger de ce que nous t’avons raconté, nous ne leur avons point fait d’injuſtice, ils ſe ſont fait tort à eux meſmes par leur peché, ton Seigneur eſt clement & miſericordieux à ceux qui l’offenſent ignoramment, qui ſe convertiſſent & font de bonnes œuvres. Abraham eſtoit obeïſſant à Dieu, il profeſſoit ſon unité, il n’adoroit pas les Idoles, & remercioit Dieu de ſes graces, Dieu l’a eſleu & l’a conduit au droict chemin, il luy a donné du bien en ce monde, & l’a mis en l’autre au nombre des bien-heureux : Nous t’avons inſpiré de ſuivre la loy d’Abraham, il profeſſoit l’unité de Dieu, & n’adoroit pas les Idoles, il à eſtably le Sabat entre les Juifs duquel ils diſputent, Dieu jugera leur different au jour du Jugement. Appelle le peuple à la loy de Dieu avec prudence & predications, & diſpute contr’eux avec de bonnes raiſons, Dieu cognoit ceux qui ſe devoyent du droict chemin, s’ils vous traittent mal, traitez les comme ils vous traiteront, ſi vous patientez la patience eſt advantageuſe à ceux qui la prennent en gré, prenez patience pour l’amour de Dieu, & ne vous affligez pas des deportemens ny de la malice des impies, Dieu eſt avec les gens de bien qui ont ſa crainte devant les yeux.

  1. Voy Gelaldin.
  2. Ce ſont les Juifs & les Chreſtiens.