75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/32

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 394-397).



LE CHAPITRE DE L’ADORATION,
contenant cent trente verſets,
eſcrit à la Meque.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Je ſuis Dieu tres-Sage. Sans doute ce livre a eſté envoyé par le Seigneur de l’Univers, les impies diront-ils que tu l’as controuvé ? au contraire, c’eſt la verité meſme qui procede de ton Seigneur pour preſcher ceux qui n’ont cy-devant eu perſonne pour les inſtuire, peut-eſtre qu’ils ſuivront le droict chemin. Dieu a creé le Ciel & la Terre; & tout ce qui eſt: entr’eux en ſix jours, & s’eſt aſſis en ſon trône ; qui vous protegera : & qui exaucera vos prieres autre que luy ? n’y penſerez-vous jamais : Il diſpoſe de toute choſe au Ciel & en la Terre, tous les hommes ſeront un jour aſſemblés devant luy pour eſtre jugez, mille ans ne ſont qu’un jour devant ſa divine Majeſté, il ſçait le paſſé, le preſent & le futur, il eſt tout-Puiſſant & miſericordieux, il a creé toute choſe pour ſon peuple, il a formé l’homme du limon de la terre & de  boüe, il a inſpiré l’ame dans ſon corps, il a vous donné l’oüie, la veuë & le ſentiment, mais peu de gens le remercient de ſes graces : Ils diſent, quoy nous mourrons & retournerons estre un peuple nouveau ? Certainement: ils ne croyent pas en la reſurrections ; Dis leur, l’Ange de la mort vous fera mourir, & retounerez devant Dieu pour eſtre jugez. Tu verras alors comme les infidelles baiſſeront la teſte devant leur Seigneur , & diront, Seigneur nous voyons maintenant la certitude de la refurrection, Nous cognoiſſons aujourd’huy la verité de ſes paroles, permets que nous retournions au monde, nous ſerons gens de bien, nous ſçavons maintenant ce qui nous eſt utile & neceſſaire ; Nous pouvions donner un conducteur à chaque perſonne, ma parole en tres-veritable, je rempliray l’Enfer de meſchans, & le Paradis de gens de bien, ainſi les hommes ſeront recompenſez & chaſtiez ſelon leurs œuvres. Goutez, ô impies, les peines que vous avez meritées de n’avoir pas voulu croire en ce jour que vous avez rencontré; nous vous delaiſſons dans les miſeres deuës à voſtre incredulité, gouſtez les tourmens eternels que vous avez meritez par voſtre impieté. Ceux qui croyent aux myſteres de ma loy ſont humbles, ils m'adorent ſeul & me loüent quand ils entendent parler de moy, ils ne ſont pas orgueilleux ils ne s’eſlevent pas contre mes commandemens, ils ſe levent du lit pour faire leurs prieres avec crainte & eſperance, & deſpenſent en œuvres pies quelque partie des biens que nous leurs avons donnez. Perſonne n’a veu ny ne ſçait ce que Dieu garde pour recompenſer les gens de bien de leur perſeverance. Les fidelles & les infidelles ne ſeront pas traitez egalement. Les fidelles qui auront fait de bonne œuvres, joüiront du Paradis pour recompenſe de leurs travaux, & les infidelles ſeront precipitez dedans le feu d'Enfer, plus il s’efforceront d’en ſortir, & plus avant ils y entreront, on leur dira gouttez les peines des flammes eternelle que vous n’avez pas voulu croire ; Je feray gouſter aux impieſles tourmens du monde, & les peines de l’Enfer s’ils ne ſe convertiſſent ; qui eſt plus injuſte que celuy qui ſçait les commandemens de ſon Seigneur, & ne luy obeït pas ? nous prendrons vengeance de ſon impieté, nous avons donné un livre tres-veritable à Moïſe pour inſtruire les enfans d’Iſraël, nous avons mis au droict chemin ceux qui ont perſeveré en leur foy, & qui ont obey à nos commademens. Ton Seigneur jugera les difficultez des infidelles au jour du Jugement, ne voyent-ils pas combien nous avons exterminé de peuples aux ſiecles paſſez, qui repoſoient dans leurs maiſons ? c’eſt un ſigne de noſtre toute-Puiſſance, ne le comprendront-ils jamais ? Ne voyent-ils pas que je pouſſe l’eau dans les terres deſertes & incultes ? que je faits produire des herbes pour nourrir les hommes & les animaux ? Ne le conſidereront-ils pas ? ils demandent quand viendra le jour du Jugement ; Dis leur, ce jour n’apportera point de contentement aux infidelles & ſeront ſans protection. Eſloigne-toy d’eux, perſevere & attends, ils attendent l’occaſion de te maltraiter, mais tu les verras chaſtiez.