75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/59

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 575-578).



LE CHAPITRE DE L’EXIL,
contenant vingt-quatre verſets,
eſcrit à la Medine.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Tout ce qui eſt aux Cieux & en la Terre exalte la gloire de Dieu, il eſt tout-Puiſſant & Sage, c’eſt luy qui a exilé les impies d’entre ceux qui ſçavoient la loy eſcrite, lors qu’il les a exilé la premiere fois vous ne croyez pas qu’ils deuſſent ſortir de leurs maiſons ; vous avez crû que leurs citadelles les deffendroient de ſa punition, mais il les a ſurpris, il a jetté la terreur dans leurs cœurs, & ont ruiné le lieu de leurs demeures par leurs propres mains pour ayder aux vray-croyans. O vous qui eſtes ſages, conſidérez leur fin. Si Dieu ne leur eut ordonné de ſortis de leur pays, il les eut chaſtiés de quelque autre façon, à la fin ils reſſentiront les peines du Feu d’Enfer, parce qu’ils ont deſobey à ſes commandemens & à ſon Prophete, celuy qui luy deſobeyra ſera rudement chaſtiés vous ne coupez point de palmiers, & n’en laiſſez point ſur pied que par la permiſſion de Dieu, il couvre de honte & d’ignominie ceux qui luy deſobeiſſent ; il vous ordonné de donner au Prophete une partie du butin que vous conquerrez ſur les ennemis, tant des chevaux, des chameaux, que des autres deſpoüilles[1], il luy donne pouvoir & authorité ſur qui bon luy ſemble, il eſt tout-Puiſſant. Il vous ordonne de donner au Prophete une partie de ce que vous conquerez ſur ceux de la ville de la Meque il commande ce que bon luy ſemble ; Faites en part à Dieu, au Prophete, & ſes parens, aux orphelins, aux pauvres & aux pelerins, afin qu’il n’arrive point de deſordre entre vous qui eſtes riches, Faites ce que le Prophete vous ordonnera, abſtenez vous de ce qu’ils vous prohibera, & craignez Dieu ; il eſt rigoureux en ſes chaſtimens, faites du bien aux pauvres qui ont quitté leurs facultez & leurs maiſons & ſe ſont ſeparez des meſchans pour le ſervice de Dieu, & pour deffendre ſa loy & ſon Prophete. Ceux qui auparavant eux ont quitté leurs maiſons pour le ſervice de Dieu, ayment ceux qui les ont ſuivis, ils ne leur portent point d’envie des biens qu’ils poſſedent encore qu’ils ſoient eux-meſmes neceſſiteux. Ceux qui ne ſeront pas avaricieux ſeront bien-heureux, ceux qui viendront apres eux prieront pour eux, & diront, Seigneur, pardonne nous nos pechez & à nos freres qui nous ont precedez en l’obſervance de ſes commandemens, ne mets point de hayne dans nos cœurs contre ceux qui ſuivent ſa loy, tu es clement & miſericordieux ; Ne voids-tu pas que les impies diſent à leurs freres impies comme eux. Si vous n’euſſiez pas ſi toſt ſorty de la Medine, nous euſſions ſortis avec vous, & n’euſſions jamais obey à celuy à qui vous avez obey, ſi vous euſſiez combattu nous vous euſſions deffendu : Dieu void qu’ils ſont des impies, s’ils euſſent retardé de ſortir ils ne ſeroient pas ſortis avec eux, s’ils euſſent combattu ils ne les auroient pas ſecourus, ils auroient tourné le dos, & n’auroient point trouvé de protection ; ils ont plus de peur des hommes que de Dieu parce qu’ils ſont des ignorants. (Les Juifſ) ne vous combattront pas enſemble, ſinon dans leurs fortereſſes, & derriere des murailles, la guerre entr’eux eſt cruelle, mais ne penſe pas qu’ils s’aſſemblent & qu’ils s’uniſſent, leurs cœurs ſont diviſez parce qu’ils ſont des ignorans, ils ſont ſemblables à ceux qui les ont precedés, ils ont eſté chaſtiez, ils ont eſté tuez & reſſentiront au jour du Jugement de grands tourmens, ils ſont ſemblables à celuy que le Diable a devoyé, & luy a dit, je fuis innocent de ſon impieté, j’ay peur de Dieu Seigneur de l’Univers, leur fin à tous deux eſt d’eſtre precipités dedans le feu d’Enfer où ils demeureront eternellement, telle eſt la recompenſe des meſchans. O vous qui croyez, craignez Dieu, & penſez à ce que vous ferez au jour du Jugement, craignez Dieu, il ſçait tout ce que vous faites, ne ſoyez pas ſemblables à ceux qui oublient ſes. commandemens, il les oublie eux-meſmes, & demeurent au nombre des condamnez ; ils ſeront tres-malheureux, & ceux qui iront en Paradis ſeront bien-heureux. Si nous faiſons deſcendre l’Alcoran ſur une montagne, elle s’ouvrira de la peur qu’elle aura de la parole de Dieu. Je parle par parabole au peuple, peut-eſtre qu’il ſe convertira. Il n’y a qu’un ſeul Dieu, il ſçait le preſent, le futur & le paſſé, il eſt clement & miſericordieux, il n’y a qu’un ſeul Dieu Roy de toute choſe ; il eſt ſaint, liberateur, veritable, puniſſeur, fort, puiſſant, glorieux. Loüé ſoit Dieu, il n’a point de compagnon, il eſt Dieu Createur, qui a formé tout ce qui eſt au monde, tous les beaux noms luy ſont deus, tout ce qui eſt au Ciel & en la Terre exalte la gloire, il eſt tout-Puiſſant & Sage.

  1. voy kitab el tenoir.