75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 629-630).



LE CHAPITRE DU HAULT & PUISSANT,
contenant dix-ſept verſets,
eſcrit à la Meque.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Exalte le nom de ton Seigneur hault & puiſſant qui a proportionné tout ce qu’il a creé, il ordonne ce qu’il veut & conduit au droit chemin ceux qui luy ſont agreable, il fait ſortie les herbes de la terre, il les a creé vertes, il les rend ſeiches, & les altere comme bon luy ſemble. Je te liray l’Alcoran, n’oublie de ce que tu liras que ce que Dieu voudra que tu en oublie, il ſçait tout ce qui eſt tenu ſecret dans le monde & tout ce qui eſt mis en evidence. Je t’enſeigneray ſa loi, preſche l’Alcoran il profitera à celuy qui aura la crainte de Dieu devant les yeux, ceux qui le meſpriſeront ſeront mal heureux, ils ſeront precipitez dans le feu de l’Enfer où ils ne pourront ny vivre ny mourir, & celuy qui embraſſera la loy de Dieu, & qui ſe ſouviendra de ſon nom sera bien-heureux. Prie Dieu au temps ordonné. Certainement les gens de bien ſeront heritiers des biens de la terre, et des biens du Ciel qui ſont tres-grands & eternels, cela eſt eſcrit aux anciens livres d’Abraham & de Moïſe.