L’Encyclopédie/1re édition/ABRÉVIATION

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 37-38).
ABREUVER  ►

ABRÉVIATION, s. f. contraction d’un mot ou d’un passage qui se fait en retranchant quelques lettres ou en substituant à leur place des marques ou des caracteres. Voyez Symbole & Apocope.

Ce mot est dérivé du latin brevis qui vient du grec βραχὺς, bref.

Les Jurisconsultes, les Medecins &c. se servent fréquemment d’abréviations, tant pour écrire avec plus de diligence, que pour donner à leurs écrits un air mystérieux.

Les Rabbins sont ceux qui emploient le plus d’abréviations. On ne sauroit lire leurs écrits qu’on n’ait une explication des abréviations Hébraïques. Les Écrivains Juifs & les Copistes ne se contentent pas de faire des abréviations comme les Grecs & les Latins, en retranchant quelques lettres ou syllabes dans un mot ; souvent ils n’en mettent que la premiere lettre. Ainsi ר signifie Rabbi, & א signifie אכ,‎ אדרבי, ou אמד, &c. selon l’endroit où il se trouve.

Ils prennent souvent les premieres lettres de plusieurs mots de suite, & en y ajoutant des voyelles, ils font un mot barbare qui représente tous les mots dont il est l’abregé. Ainsi Rabbi Schelemoh Jarchi en jargon d’abréviations Hébraïques s’appelle Rasi : & Rabbi Moses ben Maïemon Rambam. De même, מכיא est mis pour מתך כסתר יכפה אך, donum in abdito evertit iram. Mercerus, David de Pomis, Schindler, Buxtorf & d’autres ont donné des explications de ces sortes d’abréviations. La plus ample collection des abréviations Romaines est celle de Sertorius Ursatus, qui est à la fin des Marbres d’Oxford. Sertorii Ursati, Equitis, de notis Romanorum, commentarius.

Dans l’antiquité on appelloit les abréviations notes. On les nomme encore de même dans les anciennes inscriptions latines. (G)

Abréviations. Ce sont des lettres initiales ou des caracteres dont se servent les Marchands, Négocians, Banquiers & Teneurs de Livres pour abréger certains termes de négoce & rendre les écritures plus courtes. Voici les principales avec leur explication.

C. signifie Compte.
C. O. Compte ouvert.
C. C. Compte courant.
M. C. Mon compte.
S. C. Son compte.
L. C. Leur compte.
N. C. Notre compte.
A. Accepté.
ACCEPTÉ. S. P. Accepté sous protest.
ACCEPTÉ. S.P.C. Accepté sous protest pour mettre à compte.
A. P. à protester.
P. Protesté ou payé.
TrE. ou Trs. Traite ou Traites.
Rs. Remises.
R. Reçû.
PR. Pour cent.
No. Numero,
Fo. Folio ou Page.
Ro. Recto.
Vo. Verso.
V. Ecu de 60 sols ou de trois livres tournois.
W. Ecu de 60 sols ou de trois livres tournois.
FL. ou Fs. Florins.
RX. ou RLE. Richedale, Risdale, Rixdale, ou Retchedale.
DAL. ou DRE. Daller ou Daldre.
DUC. ou DD. Ducat.
M. L. Marc Lubs.
L. ST. Livres sterlings.
L. de G. ou L. G. Livres de gros.
£ ou ₶. Livres tournois.
S ou Encyc SolTournois.svg. Sols tournois.
D ou Encyclopédie DenierTournois.svg. Deniers tournois.
℔. Livres de poids.
M ou Mc. Marcs.
ONC. ou ON. Onces.
G. Gros.
DEN. Denier ou gros.
Do. Dito.
Encyc car Dit.svg. Dit.

Les Négocians & Banquiers Hollandois ont aussi leur abréviations particulieres. Comme toutes les Marchandises qui se vendent en Hollande, & particulierement à Amsterdam, s’y vendent par livres de gros, par rixdale, par florins d’or, par florins, par sous de gros, par sous communs & par deniers de gros, pour abreger toutes ces monnoies de compte, on se sert des caracteres suivans.

Livres de gros. Ld. en françois & Lv. Ls. en hollandois.
Risdales Encyc ABREGÉ-Ris.png.
Florins d’or. F. d’or en françois, en hollandois.
Florins. F.
Sous de gros. Encyc ABREGÉ-Sou.png.
Sous communs. S en françois & st. ℣ en hollandois.
Deniers de gros. Encyc ABREGÉ-Den2.png.
Abréviations pour les Poids.
Schippont, poids de trois cens livres. Schipt.
Lispont, poids de quinze livres. L. pt.
Quintal, poids de cent livres. Ct. ou %
La livre de deux marcs ou 16 onces. Encyc ABREGÉ-Liv3.png.
Stéen ou Pierre, poids de huit livres. Stz. (G)