L’Encyclopédie/1re édition/AMNIO ou AMNION

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 1p. 365).

AMNIO ou AMNION, en Anatomie, est la membrane qui enveloppe immédiatement le fœtus dans la matrice, & qui est la plus intérieure. Ce mot paroît venir du grec ἀμνὸς, agneau, comme qui diroit peau d’agneau. L’amnios est une membrane blanche, molle, mince & transparente, contiguë au chorion, dans laquelle on ne voit presque point de vaisseaux, ou bien il n’en paroît qu’un petit nombre. Elle fait partie de l’arriere-faix, & elle est placée sous le chorion. Voyez Arriere-faix & Chorion.

Elle contient une liqueur claire, semblable à une gelée fine, que l’on croit servir à la nourriture du fœtus, parce qu’on en trouve toûjours son estomac rempli. Voyez Nutrition.

A la partie extérieure de l’amnios est située la membrane allantoïde. Dans quelques sujets cette membrane & le chorion tiennent si étroitement ensemble, qu’ils paroissent n’être qu’une seule membrane. Ses vaisseaux ont la même origine que ceux du chorion. Voyez Allantoide.

Cette membrane a-t-elle de vraies glandes ? plusieurs ont vû dans la surface interne de l’amnios de la vache, une grande quantité de petits corps blancs, ainsi que dans le cordon, & même des appendices fistuleuses à la même surface interne de l’amnios, qui versoient une liqueur par une infinité de pores. Il faut convenir que dans l’homme on n’a pas encore vû de glandes : on nie que cette membrane ait des vaisseaux sanguins. On pourroit demander d’où vient la liqueur de cette membrane ; la question est difficile à décider. V. ce qu’en dit le docteur Haller, Comment. sur Boerhaave. (L)