L’Encyclopédie/1re édition/ASTRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  ASTRANTIA
ASTRÉE  ►

ASTRE, astrum, s. m. est un mot général qui s’applique aux étoiles, tant fixes qu’errantes ; c’est-à-dire, aux étoiles proprement dites, aux planetes, & aux cometes. Voyez Etoile, Planete, &c.

Astre se dit pourtant le plus ordinairement des corps célestes lumineux par eux-mêmes, comme les étoiles fixes & le soleil. Voyez Soleil. (O)

* Astres, (Myth.) les payens ont adoré les astres ; ils les croyoient immortels & animés, parce qu’ils les voyoient se mouvoir d’un mouvement continuel, & briller sans aucune altération. Les influences que le soleil a évidemment sur toutes les productions de notre globe, les conduisirent à en attribuer de pareilles à la lune, & en généralisant cette idée, à tous les autres corps célestes. Il est singulier que la superstition se soit rencontrée ici avec l’Astrologie physique.

Astre, s. m. aster, (Hist. nat. bot.) genre de plante à fleur radiée, dont le disque est composé de fleurons, & dont la couronne est formée par des demi-fleurons qui sont posés sur des embryons, & soûtenus par un calice écailleux ; les embryons deviennent dans la suite des semences garnies d’aigrettes, & attachées au fond du calice. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)