L’Encyclopédie/1re édition/BOUCLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  BOUCHOT
BOUCLER  ►

* BOUCLE, s. f. (Hist. anc.) Les anciens avoient des boucles de plusieurs sortes : les unes servoient à l’Architecture ; d’autres à la Chirurgie. Les Musiciens & les Comédiens avoient les leurs : elles étoient également d’usage aux hommes, aux femmes, aux Grecs, aux Romains, & aux autres nations, pour attacher les tuniques, les chlamydes, les lacernes, les pénules, &c. Elles avoient presque toutes la forme d’un arc avec sa corde. Il y avoit à chaque côté de l’habit, à l’endroit où on l’attachoit, une piece de métal, d’or, d’argent, ou de cuivre. La partie de la boucle qui formoit comme la corde de l’arc, étoit une aiguille. Cette aiguille passoit comme un crochet à-travers des trous pratiqués à la piece de métal, & suspendoit la partie de l’habit tantôt sur une épaule, tantôt sur l’autre. On en trouvera la figure dans nos Planches d’Antiquités.

Boucle, (Marine) mettre un matelot sous boucle, ou à la boucle ; le tenir sous boucle : ce terme signifie clé ou prison. Mettre un matelot sous boucle, c’est le mettre sous clé, le tenir en prison. (Z)

Boucles, en Architecture, sont de petits ornemens en forme d’anneaux, lacés sur une mouline ronde, comme baguette ou astragale. (P)

Boucles d’oreilles, en terme de Metteur-en-œuvre, est une sorte de bijou de femme, quelles portent à leurs oreilles. Il y en a de plusieurs especes, qui prennent pour la plûpart leur nom de la figure dont elles sont faites. On dit boucles à quadrille simple ou double ; boucles entourées simples ou doubles ; boucles à dentelle ; boucles de nuit, &c. Voyez ces mots à leur article.

Boucles à quadrille, en terme de Metteur-en-œuvre, sont des boucles composées de quatre pierres ou de neuf, arrangées de maniere qu’elles forment un quarré régulier. Le quadrille double est celui où le nombre des pierres est multiplié au double. Il y a aussi des quadrilles entourés. V. Entouré & Entourage.

Boucles de nuit, en terme de Metteur-en-œuvre, sont des boucles composées de quatre pierres, dont les deux plus grosses sont placées au-dessus l’une de l’autre, celle d’en-bas allant en diminuant en façon de poire, & les deux autres latéralement à l’endroit où celles-ci se joignent.

Boucles de bracelet, est une espece d’attache qui n’a qu’un arguillon sans chappe, & qui est précédée d’une barriere, autour de laquelle on tourne le ruban des bracelets, qui s’arrête enfin par un trefle. Voyez Barriere & Trefle.

Boucles, en Serrurerie ou en Fonderie, ce sont ces anneaux ronds de fer ou de bronze, qui sont attachés aux portes cocheres, & qu’on tire avec la main pour les fermer. Il y en a de riches, de moulure & de sculpture.

Boucle gibeciere, c’est le nom qu’on donne à ces heurtoirs si bien travaillés qu’on voit aux portes cocheres. On leur donne le nom de gibeciere, parce que leur contour imite celui de la gibeciere.

Boucle, en terme de Rafineur de sucre, est en effet une boucle ou anneau de fer emmanché dans un morceau de bois de deux piés ou environ de longueur. On s’en sert pour tirer les formes tombées dans le bac à formes, voyez Bac à formes ; ce qui n’arrive que lorsquelles se séparent du reste qui y est empilé. On s’y prend de maniere à faire entrer la tête de la forme dans la boucle, & on la retire alors sans risque.

Bouclé, adj. (Marine.) se dit d’un port. Un port bouclé, c’est-à-dire fermé, & dont on n’en veut rien laisser sortir. (Z)

Bouclé, (terme de Blason.) il se dit en parlant du collier d’un levrier ou d’un autre chien qui a des boucles.

Le Febvre de Laubiere, d’asur au levrier rampant d’argent, accolé de gueules, bordé & bouclé d’or. (V)

Bouclé, en Passementerie & Soierie, s’entend du velours à boucles qui a été fait à l’épingle, pour le distinguer du velours coupé, que l’on appelle ras, & qui est fait au couteau. Voyez Velours.