L’Encyclopédie/1re édition/BOUGE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  BOUFFON
BOUGEOIR  ►

BOUGE, s. m. (en Architecture) est une petite piece ordinairement placée aux côtés d’une cheminée pour serrer différentes choses. Ce mot se dit aussi d’une petite garderobe où il n’y a place que pour un lit très-petit. (P)

Bouge, Besson, s. m. (Marine.) on nomme ainsi la rondeur des baux & des tillacs d’un vaisseau. (Z)

Bouge, s. m. (Commerce.) étamine fine, blanche & claire, dont on fait les chemises des religieux qui ne portent point de toile.

Bouge, (Commerce.) petit coquillage qui sert de monnoie dans les Indes. Certains peuples Indiens donnent le nom de bouge aux coquilles des Maldives, connues sous le nom de coris. Voyez Coris.

Bouge, s. m. c’est ainsi que les Charrons appellent la partie la plus élevée du moyeu d’une roue. C’est sur sa surface plane ou arrondie que sont pratiqués les trous dans lesquels on fait entrer à coups de masse les rayons de la roue. Voyez Planche des proportions du canon & de son affût. Le moyeu séparé de la roue de l’affût CD est le diametre du bouge.

Bouge, (en terme d’Orfevre en grosserie.) est un ciselet ainsi nommé, parce qu’on s’en sert pour travailler sur les petites parties d’un morceau où le marteau à bouge ne peut entrer. Elle est comme lui, garnie d’une petite tranche longue & arrondie.

Bouge, (en terme d’Orfevre en grosserie.) se dit de la partie du chandelier qui commence à la poignée, & qui descend sur le pié en s’évasant.

Bouge, (en terme de Planeur.) c’est proprement la partie concave d’une assiette, d’un plat, &c. qui sépare le fond de l’arrête. Voyez Fond & Arrête.

Bouge, c’est en terme de Tonnelier, le renflement des tonneaux qui leur donne la forme de deux cones tronqués appliqués par leurs bases. Quand ce renflement est considérable, on dit qu’une piece est bien bougiée. C’est le bouge qui fait la difficulté du jaugeage. Voyez Tonneau. Voyez Jauge.