L’Encyclopédie/1re édition/BRASSER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 399-400).

BRASSER, v. neut. il se dit proprement de la manœuvre des brasseurs ou fabricateurs de bierre, dont le principal travail est des bras. Voyez Brasserie.

Le verbe brasser a passé de-là dans plusieurs autres Arts.

Brasser les vergues, (Marine.) c’est mettre les vergues horisontalement de l’avant en arriere, en maniant les manœuvres.

Brasser les voiles sur le mât, c’est-à-dire manœuvrer les voiles de telle maniere que le vent se mette dessus, au lieu d’être dedans : ce qui est aussi brasser à contre, terme usité pour la misene.

Brasse au vent, terme de commandement pour faire manœuvrer les vergues du côté d’où vient le vent. Brasse au vent tout court, se dit pour faire manœuvrer, ensorte que le vent ne soit pas au plus près. Brasse au plus près du vent, pour qu’il soit au plus près. Brasse sous le vent, c’est pour faire manœuvrer les vergues du côté opposé à celui du vent. Brasse à l’autre bord, pour faire brasser les vergues à l’autre bord. Brasse à porter, brasse à servir ; c’est pour faire brasser les vergues, ensorte que le vent donne dans les voiles. Brasser à contre, c’est-à-dire, brasser les bras du vent, & faire que le vent donne sur les voiles ; cela se pratique ordinairement lorsqu’on veut le mettre sur la voile de misene. C’est dans ce sens qu’on dit, brasse la misene à contre. (Z)

Brasser, (à la Monnoie.) verbe qui marque l’action de remuer le métal lorsqu’il a acquis l’état de fluidité. L’or ne se brasse point de même que l’argent & le billon. Voyez Brassoir.

* Brasser, terme de Pêcheur, c’est agiter & troubler l’eau avec la bouloire, pour faire sortir le poisson & le conduire dans les filets.

* Brasser, en terme de Tannerie, c’est remuer les cuirs, les agiter, & retourner pendant un certain tems dans une cuve remplie de tan & d’eau chaude, pour les rougir. Voyez Tanner.