L’Encyclopédie/1re édition/CASSIN

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par D’Alembert, Diderot (Tome 2p. 747).

* CASSIN, s. m. partie du métier à étoffes de soie, à gase, &c. c’est un cadre de deux piés & demi de long sur vingt pouces de large, qui est appuyé ou porté par les deux estases du métier, & qui soûtient un autre cadre en talud, appellé cage, garni de petites lames d’une ligne d’épaisseur, entre lesquelles sont enfilées sur des verges de fer qui leur servent d’axe, les rangées de poulies sur lesquelles les cordes de rame sont passées. Voyez Estases, Rame, & Velours ciselé. Le montant du cassin est la partie qui soûtient la cage. L’A du cassin est la piece de bois qui tient les brancards & montans arrêtés.

Cassin volant, c’est ainsi qu’on appelle un cassin ordinaire, garni de tous ses cordages, rame, semple, dont on se sert pour la lecture des desseins, tandis que les autres métiers travaillent. Une aiguille de plomb du poids de quatre onces, détend la corde de rame, & par conséquent celle de semple. Voyez Rame, Semple & Velours.