L’Encyclopédie/1re édition/CLAIN

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  CLAIE
CLAION  ►

CLAIN, s. m. (Jurisprud.) que l’on dit aussi clame ou clameur, a différentes significations.

Quelquefois clain est pris pour ajournement ou demande, comme dans la coûtume d’Anjou, art. 69. 70. Maine, art. 80. Bourbonnois, art. 159.

Clain en d’autres endroits est pris pour l’amende dûe par celui qui succombe. Voyez l’ancienne coûtume de Bourges, tit. ij. art. 21. & 22. C’est aussi dans certaines coûtumes l’amende dûe pour les bêtes prises en délit. Nivernois, tit. xv. art. 13.

Clain & arrêt est la saisie. Voyez la somme rurale.

Clain de cerquemanage est la demande formée pour l’infraction des bornes & limites.

Clain de dégagement est la saisie & arrêt que les domestiques & ouvriers font pour leurs gages & salaires sur les meubles du débiteur, que la justice fait enlever, pour le prix en provenant être employé au payement des créanciers. Coût. de Cambrai, tit. xxv. art. 4,5,& 6. & Pinault des journaux, sur ces articles.

Clain de rétablissement est l’action en réintégrande.

Clain de simple saisine est l’action en complainte. (A)

CLAIN, (Géog. mod.) petite riviere de France en Poitou, qui se jette dans la Vienne.